Chambres avec vue

Alegra, un boutique-hôtel à Jérusalem

Ein Kerem, petit village chrétien de la banlieue ouest de Jérusalem, abrita, dans les années vingt, les amours d’un arabe et d’une juive qui y construisirent leur maison. Deux jeunes architectes israéliens ont entrepris de la rénover et d’en faire un luxueux boutique-hôtel au cœur d’un écrin de verdure.

Reportage André DEGON



Ein Kerem à l'Ouest de Jérusalem
Ein Kerem à l'Ouest de Jérusalem
A quelques minutes, à l’ouest de Jérusalem, le petit village d’Ein Kerem  se repose au creux d’un vallon entre deux collines annonçant les contreforts de la ville trois fois sainte. Ancien village arabe chrétien Ein Kerem est connu, selon la tradition, comme le lieu de naissance de Jean-Baptiste et l’emplacement de la Visitation. Il est donc normal que ce village, devenu le lieu de prédilection d’artistes et d’artisans attirés par son environnement et sa qualité de vie, fourmille d’églises, de monastères et d’institutions religieuses.

La maison de Jebra Francis Rahil et d’Alegra Bello (Photo André Degon)
La maison de Jebra Francis Rahil et d’Alegra Bello (Photo André Degon)
Une belle histoire d'amour

C’est en 1920 que commence l’histoire de Jebra Francis Rahil et d’Alegra Bello, une histoire d’amour qui, pour une fois, se termine bien. Jebra est un arabe chrétien d’Ein Kerem, Alegra est la fille d’un rabbin de Machane Yehuda, un quartier de Jérusalem. Tombés amoureux l’un de l’autre, ils décident de s’enfuir à Béthlehem pour vivre leur amour. Au grand désespoir de son père, elle se convertit au christianisme et épouse Jebra Francis. De douleur le rabbin déchire ses vêtements, se couvre la tête de cendre et déclare sa fille morte. Le deuil durera sept jours selon la tradition. Dans les années 30 le couple revient à Ein Kerem pour y bâtir la maison de leurs rêves. C’est ainsi que nait la maison d’Alegra, une belle demeure en pierres de taille, symbole de leur amour où ils vécurent avec leurs trois filles. Les années passèrent, la maison était connue comme étant celle de la Juive. Mais lors de la guerre de 1948,  La famille abandonna la maison.

Deux des sept suites romantiques et salle de bain (Photos L.D.)
Deux des sept suites romantiques et salle de bain (Photos L.D.)
Deux jeunes architectes amoureux du lieu y créent un magnifique Boutique-hôtel

Par la suite, les murs abritèrent successivement  un centre communautaire, une synagogue et un musée avant d’être rachetés, il y a deux ans, par deux architectes, Ishai Malka et Gadi Dalman tombés sous le charme du lieu. Les deux amis, des anciens de l’Académie Bezalel d’art et de design,  décident de rénover l’ensemble, d’ouvrir une galerie et d’en faire une Boutique hôtel abritant sept suites, chacune portant le nom d’amoureux célèbres, tout en conservant l’atmosphère du lieu, le style d’architecture ottomane, les dalles des sols quand c’était possible. Le résultat est superbe : de confortables salles de bain ont été installées sous les murs de pierre en arcade.

le jeune chef Yaron Winkler dans sa cuisine et  la galerie du Boutique-hôtel Alegra (Photos LD.)
le jeune chef Yaron Winkler dans sa cuisine et la galerie du Boutique-hôtel Alegra (Photos LD.)
diner le soir face aux monts de Judée.
La pièce principale décorée de gigantesque peintures et photographies, abrite un espace de repos face à une grande table à manger commune devant la cuisine ouverte où officie le jeune chef Yaron Winkler qui a fait ses classes à Tel Aviv, notamment avec Raphi Cohen au Raphael. Régulièrement, l’hôtel propose des expositions d’artistes contemporains en coopération avec les galeries et les artistes. Une façon de faire connaitre de nouveaux talents.  A l’extérieur, le jardin luxuriant et ombragé abrite une terrasse et un toit-terrasse où il fait bon diner le soir face aux monts de Judée.

Spa détente, La Galerie du Boutique-Hôtel Alegra  (Photos André Degon)
Spa détente, La Galerie du Boutique-Hôtel Alegra (Photos André Degon)
Plus d'infos

Alegra Boutique Hôtel
13, derech (rue) Ha’achayot,
Ein Kerem (Jérusalem)
Tel. : +972-2-6500506.
Repas gastronomiques les jeudis et vendredis, sept plats : 490 NIL (100 euros)
Suites : en moyenne, à partir de 300 euros (prix selon saison) deux pers avec pt. dej.
Spas, soins, pas de piscine.
hotelalegra.co.il/ .

ALEGRA, le Boutique-Hôtel à Ein Kerem (Photo André Degon)
ALEGRA, le Boutique-Hôtel à Ein Kerem (Photo André Degon)


26/03/2013
André Degon





Nouveau commentaire :
Twitter