Reportage

Angers, Terra Botanica ou " les jardins de la connaissance et du savoir "

Terra Botanica en terre angevine … Ce n’est pas vraiment un jardin botanique... ni un parc d’attractions.. Ce sont plutôt plusieurs jardins pour comprendre l’environnement, appréhender la nature, et surtout apprendre à la préserver. On approche, on apprend ce que protéger veut dire, afin de transmettre aux générations suivantes.

Par Richard Bayon



Vue sur les plantes du Parc Terra Botanica dans le Val de Loire Une région où l’horticulture est reine et n’a de rivale que la viticulture et ses nombreuses appellations.
Vue sur les plantes du Parc Terra Botanica dans le Val de Loire Une région où l’horticulture est reine et n’a de rivale que la viticulture et ses nombreuses appellations.
Ouvert au public depuis cinq ans, le Parc Terra Botanica est  implanté dans le Val de Loire,  « le Jardin de la France »  classé au patrimoine Mondial de l’Humanité depuis l’an 2000.

Une région où l’horticulture est reine et n’a de rivale que la viticulture et ses nombreuses appellations. Au Nord d’Angers, Terra Botanica cultive les superlatifs avec ses 275 000 végétaux, ses 5000 espèces de plantes  et ses 15 000m2 de serres ouvertes au public. Les fleurs et les plantes proviennent des 6 continents et sont réparties en autant d’univers  sur 11 hectares.
 

Terra Botanica, c’est la végétation du monde entier dans un seul parc.

C'est une réelle  réussite environnementale car une fois à l’intérieur du parc, on oublie totalement l’extérieur.. © Richard Bayon
C'est une réelle réussite environnementale car une fois à l’intérieur du parc, on oublie totalement l’extérieur.. © Richard Bayon
 La visite commence selon votre humeur par la Méditerranée, le désert, à moins que vous ne préféreriez les Tropiques ou les latitudes arctiques.

C'est une réelle  réussite environnementale car une fois à l’intérieur du parc, on oublie totalement l’extérieur. La découverte passe par un apprentissage de l’œil à distinguer telle plante, telle fleur, unique ou multiple.  Un régal pour les yeux, un bonheur pour les sens avec tous ces climats et ambiances réunis en un seul et même endroit. Il est d'ailleurs recommandé de lâcher prise, de se perdre  et de ne s’orienter qu’avec ses seuls sens en éveil dans les méandres sans fin où chaque végétal joue une note de la grande partition de la symphonie florale.

Les animateurs jardiniers passionnés et passionnants, également guides du parc, transmettent volontiers leur savoir et même leurs astuces aux jardiniers en herbe.. © Richard Bayon
Les animateurs jardiniers passionnés et passionnants, également guides du parc, transmettent volontiers leur savoir et même leurs astuces aux jardiniers en herbe.. © Richard Bayon
Et justement, pour comprendre la symphonie, il convient d’appréhender le parc. A Terra Botanica, il n’y a pas de question stupide quand on est visiteur.

Les animateurs jardiniers passionnés et passionnants, également guides du parc, transmettent volontiers leur savoir et même leurs astuces aux jardiniers en herbe. 

Véritable invitation au voyage, chaque jardin a son ambiance, son atmosphère, son design et sa poésie. Un mélange de ce que la nature belle et sauvage nous offre naturellement sous toutes les latitudes, et ce que l’homme a su parfois ajouter.

C'est à la fois la meilleure des approches et la meilleure des réponses pour comprendre les cycles de la nature.

On passe de la moite chaleur d’une forêt tropicale, à l’air sec et chaud du désert, en passant par le froid de la toundra arctique, avant de retrouver l’air ambiant et la « douceur Angevine », grâce à une intelligente succession de serres et de jardins bien abrités et protégés.
 

suivre également le parcours et le cycle d’une goutte d’eau grâce à un film en 4D

le parc propose de le découvrir de différentes façons à hauteur variables.  Tantôt au niveau d’une rivière dans une embarcation pour découvrir les berges  fleuries du parc, tantôt dans les airs depuis un ballon captif pour une vue aérienne d’ensemble . © Richard Bayon
le parc propose de le découvrir de différentes façons à hauteur variables. Tantôt au niveau d’une rivière dans une embarcation pour découvrir les berges fleuries du parc, tantôt dans les airs depuis un ballon captif pour une vue aérienne d’ensemble . © Richard Bayon
Pour mieux comprendre les cycles du végétal, le parc propose de le découvrir de différentes façons à hauteur variables.

Tantôt au niveau d’une rivière dans une embarcation pour découvrir les berges  fleuries du parc, tantôt dans les airs depuis un ballon captif pour une vue aérienne d’ensemble. On peut suivre également le parcours et le cycle d’une goutte d’eau grâce à un film en 4D, découvrir la canopée dans une coque de noix tel un écureuil.

 

 

Plus d'infos

Ouvert de fin avril à mi-septembre Ouvert de  mi-Avril à fin Septembre  Terra Botanica se décline chaque mois avec de subtiles différences des magnolias d'avril jusqu’aux alstroemères de septembre en passant par les rosiers de mai, les nympheas de juin,etc.... © Richard Bayon
Ouvert de fin avril à mi-septembre Ouvert de mi-Avril à fin Septembre Terra Botanica se décline chaque mois avec de subtiles différences des magnolias d'avril jusqu’aux alstroemères de septembre en passant par les rosiers de mai, les nympheas de juin,etc.... © Richard Bayon
Ouvert de  mi-Avril à fin Septembre pour sa fête des vendanges, Terra Botanica se décline chaque mois avec de subtiles différences qui suivent le cycle du végétal :

des magnolias d'avril jusqu’aux alstroemères de septembre en passant par les rosiers de mai, les nympheas de juin, les hortensias de juillet et les dahlias d'août.
 



 Pour tout savoir
www.terrabotanica.fr




Au Nord d’Angers, Terra Botanica cultive les superlatifs avec ses 275 000 végétaux, ses 5000 espèces de plantes  et ses 15 000m2 de serres ouvertes au public.

www.anjou-tourisme.com/
 
 

L'espace magnifique du Parc Terra Botanica dédié aux nymphéas. . © Richard Bayon
L'espace magnifique du Parc Terra Botanica dédié aux nymphéas. . © Richard Bayon


02/08/2015
Richard Bayon





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 20 Avril 2017 - 16:35 Au pays de Don Quijote de La Mancha

Lundi 20 Mars 2017 - 23:26 Irlande : Dingle pour les fines gueules

Dimanche 12 Mars 2017 - 20:32 A Corsier-sur-Vevey, Chaplin est de retour !