Tendances

« Artlantique » : des meubles venus de l’Océan

Fortement marqué par les couleurs et les dessins qu’arborent les pirogues d’Afrique de l’Ouest, le designer catalan Ramon Llouch a décidé de leur donner une seconde vie en les recyclant pour en faire des meubles. Ce concept artistique unique baptisé « Artlantique » a donné naissance à de véritables objets d’art au design contemporain. « Artlantique » est à découvrir jusqu’à la fin de l’été dans le hall de l’Exclusive boutique Merci à Paris.

Par Kim Frossard



Un concept 100% africain
Un concept 100% africain
L’Afrique est une grande séductrice. Dès l’arrivée, on est captivé par  la richesse de tout ce  qui nous entoure. Tout est couleur : ciel et mer d’un bleu  indigo, sol en latérite brun rouge, pagnes en bazin « riche » aux tons chaleureux des femmes et des hommes, maisons peintes et  pirogues multicolores. Il était donc assez normal que Ramon Llouch, designer catalan succombe à cet environnement coloré et chaleureux. Et c’est plus précisément la beauté des pirogues des pêcheurs lébous du Sénégal, aux couleurs éclatantes qui va le toucher plus particulièrement. C’est ainsi qu’il décide de leur offrir une seconde vie en les recyclant en meubles contemporains. Avec toujours le souci sous-jacent de garder toute sa valeur à ce bois qui porte les traces des milliers de miles nautiques parcourus le long des côtes africaines. C’est une évidence pour Ramon Llouch de démontrer que l’histoire de ces meubles est aussi importante que leur apparence.

Ramon Llouch au Sénégal entouré de son équipe, fils de pêcheurs, formée au métier de charpentier.
Ramon Llouch au Sénégal entouré de son équipe, fils de pêcheurs, formée au métier de charpentier.
Un concept 100% africain
L’objectif  d’Artlantique est de créer un produit au design actuel, mais surtout 100 % africain, tant pour la matière première utilisée, que pour le processus de fabrication. Et comme l’explique Ramon Llouch"Peu de gens comme les Africains savent maitriser la réutilisation. Je me suis chargé du design et eux, ont su, grâce à leur créativité particulièrement développée, accorder le mélange des couleurs qui fait toute l’originalité des meubles" .
Le processus de création solidaire est en route
Pour faire aboutir ce projet, des passionnés ont adhéré au concept en apportant chacun leurs compétences, comme la recherche de vieilles barques abandonnées – une action solidaire permettant aux pêcheurs grâce à la vente  de leurs pirogues en fin de vie d’en acquérir de nouvelles. Des compétences également dans le domaine de la formation de pêcheurs de générations en générations au métier de charpentier. Une équipe d’artisans locaux s’est alors organisée, la question étant alors de vérifier si une fois transformé en meubles, le bois de ces barques - le Samba - pouvait garder toute son énergie et toute son histoire. Une question vite réglée puisqu’une collection de meubles, commodes banc, chaise tabouret, table basse, fauteuil voit assez rapidement le jour. Artlantique est alors lancé.
 


Comme chaque barque est différente,chaque meuble est unique
Comme chaque barque est différente,chaque meuble est unique
Des pièces uniques
Chaque barque est différente chaque meuble est unique… Et comme aime à dire Ramon Llouch  « la  différence avec d’autres meubles, c’est leur histoire. Ils sont intacts, avec leurs cicatrices, leurs parcours et leur vie antérieure. Ce mobilier design et contemporain a véritablement une âme ». Pour le créateur  « ces meubles sont le témoignage de ce que durant des siècles, ils ont été pour les pêcheurs : leur vie, leur travail. Il était donc important de préserver le bois tel qu’il a vécu en mer ». 
K.F.

Exposition Boutique Merci à Paris
Exposition Boutique Merci à Paris
Plus d'infos

Après avoir été exposé dans de prestigieux lieux en Espagne, Artlantique est actuellement présenté dans le hall de l’exclusive boutique Merci à Paris un concept store dont les bénéfices sont reversés aux enfants de Madagascar.

 
Photos Artlantique.

Contact :

t. 0034 639 788 758
info@artlantique.com

www.artlantique.com

Ramon Llouch dans son atelier sénégalais
Ramon Llouch dans son atelier sénégalais


06/06/2012
Kim Frossard





Nouveau commentaire :
Twitter