Culture

Au pays de Jeanne Christel Nex est la reine des fèves artisanales !

Comme une reine… elle est unique. Sa ruche ? Le petit village de Domrémy-la-Pucelle situé aux confins des Vosges et de la Meurthe-et-Moselle. Essaimant son travail aux quatre coins de l’Hexagone, Christel Nex demeure la seule personne en France à fabriquer des fèves entièrement de manière artisanale au grand bonheur de tous les fabophiles. Regard sur un métier d’orfèvre hors norme.

Par Bertrand Munier



Dans son village de Domrémy-La-Pucelle Christel Nex présente ses fèves fabriquées entièrement de manière artisanale. © Bertrand Munier
Dans son village de Domrémy-La-Pucelle Christel Nex présente ses fèves fabriquées entièrement de manière artisanale. © Bertrand Munier
Andrée et Roland Nex comme figure de proue
 
Au pays de Jeanne, il était une fois une jeune femme épris d’affection pour le savoir ancestral de ses parents Andrée et Roland.De fil en aiguille, elle s’ingénia à les imiter puis à poursuivre leur œuvre tout en développant considérablement leur création.


« Je n’étais pas prédestinée à ce métier, avoue humblement Christel Nex. C’est un penchant très simple de mes parents pour Jeanne d’Arc qui m’a guidé vers ce travail artistique. » En effet, résidant à Domrémy-la-Pucelle à deux pas de la maison natale de la sainte, Andrée et Roland Nex s’évertuèrent durant des années à chiner tous les objets relatifs à Jeanne, diffractée ici et là au quatre coins de France et de Navarre. Si bien que leur demeure devint un musée privé notoire couru tant par les touristes que par les pèlerins.

Tout un panel de fèves estampillées Nex. © Bertrand Munier
Tout un panel de fèves estampillées Nex. © Bertrand Munier
À côté de leur atelier de faïence d’art, ils ont exposé tout ce que trois décennies de recherche leur ont permis d’amasser sur la bergère des lieux. Au premier chef… des statues évidemment tout comme d’infinies images et médailles pieuses. Mais également des produits invraisemblables : savons, eau de Cologne… Une collection regroupant environ 1400 pièces qui fit le bonheur de ce couple domrémois et de leurs enfants. Toutefois, quand il passa le relais à leur fille Christel en 2005, il était impossible à cette dernière d’être à la fois céramiste et cicérone. Si bien que sept ans plus tard, ce petit trésor fut acquis par le Département des Vosges pour rejoindre le Centre Johannique de Domrémy. Une collection qui est aujourd’hui en cours d’inventaire et de facto invisible du grand public.

Comme modèle l'effigie de la maison de Jeanne d'Arc. La première collection Nex intitulée « Itinéraire de Jeanne d’Arc ». © Bertrand Munier
Comme modèle l'effigie de la maison de Jeanne d'Arc. La première collection Nex intitulée « Itinéraire de Jeanne d’Arc ». © Bertrand Munier
Un métier d’une dextérité extrême
 
La saga de cette entreprise familiale veut qu’à partir d’un pin’s (très en vogue dans les années 1990) à l’effigie de la maison de Jeanne d’Arc réalisé par Roland Nex, son épouse lui proposa d’en faire une fève.

Relevant le défi, il s’attela avec succès à sa requête. Du coup, la première collection « Itinéraire de Jeanne d’Arc » vit le jour puis dans l’élan de cette création, elle fut proposée aux boulangers-pâtissiers lorrains. Fort de son succès, la fabrication de fèves poinçonnée Nex pouvait débuter par les parents avant de passer le flambeau à leur fille.

Non ! Ce n’est pas une gageure de souligner à l’encre rouge que toutes les pièces uniques de Christel Nex sont réalisés entièrement à la main… de la fabrication des moules jusqu’à la décoration finale.
 

Trois des nombreuses étapes de la fabrication d’une fève à partir d’un moule en plâtre. © Bertrand Munier
Trois des nombreuses étapes de la fabrication d’une fève à partir d’un moule en plâtre. © Bertrand Munier
Épaulée par sa sœur Murielle, Christel Nex travaille quasiment dans un silence conventuel. Quotidiennement la rigueur est de mise. C’est l’une des vertus cardinales de l’excellent résultat final.


Pour débuter, il faut sculpter une première fève dans la terre dite « fève mère ». À partir de celle-ci est créé un moule en plâtre réalisé directement sur la pièce maîtresse. Il sera utilisé au maximum 250 fois. Une nouvelle terre va épouser ensuite la sculpture du dessin à l’intérieur du moule avant d’être retiré délicatement de son support d’impression non sans avoir estampillé la fève du sceau Nex au dos. Une fois les modèles secs, ils sont ébarbés de manière chirurgicale, c’est à dire débarrassés des excédents de terre qui se sont infiltrés dans les plans de joints des moules. Les pièces sont ensuite cuites à 1020°C de façon à obtenir des « biscuits » puis au sortir du four l’ébarbage à l’éponge supprime les derniers défauts. La décoration à la fin peut enfin intervenir. « Une étape très importante note Christel Nex, avec des pigments de couleurs alimentaires sans plomb. » Une seconde cuisson dite d’émaillage à 960°C est nécessaire après la décoration. Enfin pour une ornementation or et platine, une ultime cuisson est indispensable à 730°C.

Christel Nex peut s’enorgueillir de présenter des fèves réalisées entièrement de manière artisanale. © Bertrand Munier
Christel Nex peut s’enorgueillir de présenter des fèves réalisées entièrement de manière artisanale. © Bertrand Munier
Ventes à l’atelier et sur les salons

En pénétrant dans l’antre de Christel Nex, le visiteur écarquille tout grand les yeux devant les centaines de fèves proposées aux collectionneurs avertis mais également tout simplement à la personne lambda.

Les thèmes proposés divergent en fonction de l’inspiration de l’artiste de céans mais essentiellement selon les désidératas des acheteurs (associations, collectivités locales ou territoriales, professions diverses…). Comme la déesse Vishnou il faut applaudir tout cela des quatre mains. Le travail de cette Vosgienne mérite respect et considération !

Quelques modèles de Fèves en prévision des fêtes de Saint-Nicolas et de Noël  © Bertrand Munier
Quelques modèles de Fèves en prévision des fêtes de Saint-Nicolas et de Noël © Bertrand Munier
Plus d’Infos
 






Magasin Fèves Nex
8 Grande Rue
88630 Domrémy-la-Pucelle


Tél : 03 29 06 96 02
Mél : fevesnex@live.fr




www.fevesnex.fr




 

 

Pour une décoration or et platine, comme cette série sur Saint-Nicolas (patron de la Lorraine), une ultime cuisson est indispensable à 730°C. © Bertrand Munier
Pour une décoration or et platine, comme cette série sur Saint-Nicolas (patron de la Lorraine), une ultime cuisson est indispensable à 730°C. © Bertrand Munier


27/11/2015
Bertrand Munier






1.Posté par jean pierre neveu le 10/06/2016 12:01
pourriez vous me donnez vos nouvelles coordonnées ,car je dois aller en alsace et souhaiterai vous rencontrer bonne journée

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 4 Juillet 2017 - 15:55 Fernand Léger et Le Corbusier réunis à Metz