Culture

Cyrano de Bergerac, le nouveau défi du Grenier de Babouchka

Une pièce d’Edmond Rostand au théâtre Michel, dans une mise en scène de Jean-Philippe Daguerre avec Stéphane Dauch dans le rôle-titre, Simon Coutret, Emilien Fabrizio, Simon Gleizes, Didier Lafaye, Nicolas Le Guyader, Charlotte Matzneff, Edouard Rouland, Yves Roux, Mona Thanaël et le violoniste Petr Ruzicka

Par Catherine Gary



Une partie des acteur lors d'une scène de Cyrano de BergeracUne pièce d’Edmond Rostand au théâtre Michel, dans une mise en scène de Jean-Philippe Daguerre avec Stéphane Dauch dans le rôle-titre, Simon Coutret, Emilien Fabrizio, Simon Gleizes, Didier Lafaye, Nicolas Le Guyader, Charlotte Matzneff, Edouard Rouland, Yves Roux, Mona Thanaël et le violoniste Petr Ruzicka actuellement au Théâtre Michel à Paris (Photo Théâtre Michel)
Une partie des acteur lors d'une scène de Cyrano de BergeracUne pièce d’Edmond Rostand au théâtre Michel, dans une mise en scène de Jean-Philippe Daguerre avec Stéphane Dauch dans le rôle-titre, Simon Coutret, Emilien Fabrizio, Simon Gleizes, Didier Lafaye, Nicolas Le Guyader, Charlotte Matzneff, Edouard Rouland, Yves Roux, Mona Thanaël et le violoniste Petr Ruzicka actuellement au Théâtre Michel à Paris (Photo Théâtre Michel)
Un rôle de haute voltige !

Voici un personnage emblématique du répertoire français dont le succès ne s’est jamais démenti.

A l’égal d’un Hamlet ou d’un Don Quichotte. Ecrit en 1897 par Edmond Rostand au sommet de sa gloire, ce morceau de bravoure tient toujours le devant de la scène à condition que le comédien soit capable de débiter au fil de l’épée plus de 1 600 alexandrins dans un imbroglio de péripéties, de personnages, sans oublier une scène de bataille ! Un exercice de haute voltige qui demande un tempérament prêt à déclamer ses tirades avec fougue tout en s’agitant comme un diable et même en chantant le fameux air des Cadets de Gascogne… ! « Cyrano de Bergerac est pour un comédien et un metteur en scène ce que l'Everest est pour un alpiniste : un cap, un pic, un passage obligé, un rêve nécessaire à rêver dans sa carrière... », confirme Jean-Philippe Daguerre, le metteur en scène. Ajoutons que le régal de ce texte tient aussi dans le mélange des genres où alternent comédie héroïque d’amour, d'honneur et de courage, avec farce et humour pour alléger le pathétique de l’histoire.
 

Stéphane Dauch dans le rôle de Cyrano de Bergerac et la douce Roxane qui fait partie des onze comédiens du "Grenier de Babouchka) en scène  (Photo Théâtre Michel)
Stéphane Dauch dans le rôle de Cyrano de Bergerac et la douce Roxane qui fait partie des onze comédiens du "Grenier de Babouchka) en scène (Photo Théâtre Michel)
De l’émotion et du panache…



Qui ne connaît en effet la triste l’histoire de ce mousquetaire, à la fois poète et ardent cadet de Gascogne, dont le nez proéminant défigure le visage et qui fait la risée de son entourage ?

Le malheureux tombe éperdument amoureux de sa cousine, Roxane, et n’ose évidemment lui déclarer sa flamme… D’autant que la demoiselle est sous le charme d’un bel imbécile qui ne sait pas aligner deux phrases pour la séduire. Cyrano propose alors son aide tout en restant dans l’ombre…

A ces scènes émouvantes succèdent les passes héroïques dont la fameuse tirade des Nez et celle des Non Merci, deux moments qui ont fait la renommée mondiale de la pièce.
 

Une scène du spectacle Cyrano de Bergerac actuellement au Théâtre Michel (Photo Théâtre Michel)
Une scène du spectacle Cyrano de Bergerac actuellement au Théâtre Michel (Photo Théâtre Michel)
Des choix audacieux de mise en scène

Parés des très beaux costumes d’époque de Corinne Rossi, les onze comédiens du Grenier de Babouchka se partagent la scène avec grand brio pendant que se succèdent les tableaux.

Jean-Philippe Daguerre a choisi deux partis pris originaux de mise en scène. Le fameux nez de Cyrano est ici caché sous un masque de cuir comme après une blessure de guerre. «Une blessure physique, métaphore de la blessure morale dont il souffre sans remède ». Mais la grande nouveauté c’est l’accompagnement tout au long par le violon de Petr Ruzicka « J’aimerais que Cyrano et le violoniste ne fassent qu’un… l’archer de l’un serait comme l’épée de l’autre… ». Le but étant ici de faire découvrir une version sonore de la pièce. Mais pas toujours facile alors d’entendre les riches circonvolutions du texte… C’est le seul bémol pour ce spectacle de cape et d’épée qui de toute évidence ravit la salle durant deux heures de pur régal théâtral dans le rythme époustouflant des tirades. Avec un bravo spécial à Stéphane Dauch, ardent Cyrano ! C.G.

L'affiche de Cyrano de Bergerac, un spectacle à découvrir avec les enfants.
L'affiche de Cyrano de Bergerac, un spectacle à découvrir avec les enfants.




Cyrano de Bergerac

Voir aussi :

L’avare (en alternance) dans une excellente interprétation

Théâtre Michel
38 rue des Mathurins
75008 Paris


Tél. 01 42 65 35 02

Tarif adulte : 22 euros. Enfants : 12 euros



www.theatre-michel.fr

Les comédiens du spectacle Cyrano de Bergerac,  actuellement au Théâtre Michel, dont Stéphane Dauch dans le rôle principal (C.Photo Théâtre Michel)
Les comédiens du spectacle Cyrano de Bergerac, actuellement au Théâtre Michel, dont Stéphane Dauch dans le rôle principal (C.Photo Théâtre Michel)


08/03/2014
Catherine Gary





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 4 Juillet 2017 - 15:55 Fernand Léger et Le Corbusier réunis à Metz