Bien-être

Evasion sensorielle à Concarneau entre Thalasso et ville haute !

“Balade à Concarneau“, le soin signature du prestigieux Thalasso -Spa marin-Resort****, exalte les cinq sens lors d’une initiation aux charmes de ce port breton, à découvrir à pied .

Par Catherine Gary



Un voyage onirique à Concarneau façon Thalasso face à la plage des Sables blancs.© Lindigomag/Pixabay
Un voyage onirique à Concarneau façon Thalasso face à la plage des Sables blancs.© Lindigomag/Pixabay

 

Le prestigieux Thalasso -Spa marin-Resort*** à Concarneau.© DR
Le prestigieux Thalasso -Spa marin-Resort*** à Concarneau.© DR
Un voyage onirique à Concarneau façon Thalasso 

Face à la plage des Sables blancs, la lumière se diffuse à travers les grandes baies vitrées sur un décor contemporain et des matériaux où la nature est omniprésente.


L’établissement a ouvert ses portes en 2015 en associant dans les mêmes locaux le groupe Thalgo, leader de la cosmétique marine professionnelle et le groupe HMC Hôtel & Resort. On y vient pour l’un ou pour l’autre ou, mieux, pour les deux. 

Tout nouveau cet été, une mise en appétit pour la découverte de ce port breton, le modelage “Balade à Concarneau“ un soin qui éveille les cinq sens lors d’une balade virtuelle en position couchée pour un lâcher prise total et bienfaisant
.
 

Modelage “Balade à Concarneau“ un soin qui éveille les cinq sens.© Thalasso-Spa-Marin-Concarneau
Modelage “Balade à Concarneau“ un soin qui éveille les cinq sens.© Thalasso-Spa-Marin-Concarneau
Il se pratique sur fond musical  orchestré par des mains expertes durant 60 minutes et en douze étapes.

Le corps est ainsi amené à ressentir le déchaînement des tempêtes, l’air du large sur le sentier de la corniche, la fraîcheur des vagues, les symboliques celtes… Une idée originale qui préfigure la découverte des charmes de ce port fortifié et de ses environs.

La restauration elle aussi magnifie les produits bretons de la mer et de la terre rehaussés d’épices diverses, une passion du chef Cyril Le Rest. La Bouilla-Breizh ou le cabillaud cuit sur galet et fumé aux aiguilles de pin maritime en sont un bel exemple, comme la déclinaison des recettes autour du homard breton. 
 
 
 

La Ville Close est un berceau creusé dans la roche il y a plus de 1000 ans auquel on accède par l’ancien pont-levis traversant les remparts et leurs neuf tours..© Wikipedia
La Ville Close est un berceau creusé dans la roche il y a plus de 1000 ans auquel on accède par l’ancien pont-levis traversant les remparts et leurs neuf tours..© Wikipedia

Balade au coeur de la Ville Close.© C.Gary
Balade au coeur de la Ville Close.© C.Gary
De la Ville Close au village de Pont-Aven
 
Ville d’Art et d’Histoire, Concarneau a un beau passé de marins à conter à l’abri de son îlot fortifié.


A la fois port de plaisance, port de pêche et cité balnéaire avec sa belle plage des Sables Blancs, il se prête aux loisirs variés dans l’ambiance historique de ses murs de granit et de ses maisons à pans de bois.

Cette Ville Close est un berceau creusé dans la roche il y a plus de 1000 ans auquel on accède par l’ancien pont-levis traversant les remparts et leurs neuf tours.

La pêche a fait longtemps la fortune de la ville, les anciennes conserveries de sardines ont pris aujourd'hui une envergure quasi industrielle, ce qui n’empêche pas d’en savourer la qualité dans des emballages métalliques illustrés qui se prêtent aussi aux collections.


 

Le  château de Kériolet, un manoir du XVème siècle .© C.Gary
Le château de Kériolet, un manoir du XVème siècle .© C.Gary

 

Dans le village de Kerascoët, ses chaumières traditionnelles en granit et toits de chaume; Le Christ de Pont-Aven qui inspira le tableau de Paul Gauguin (voir ci-dessous le Christ Vert) et un magnifique moulin de la ville de Pont-Aven .© C.Gary et © Lindigomag/Pixabay
Dans le village de Kerascoët, ses chaumières traditionnelles en granit et toits de chaume; Le Christ de Pont-Aven qui inspira le tableau de Paul Gauguin (voir ci-dessous le Christ Vert) et un magnifique moulin de la ville de Pont-Aven .© C.Gary et © Lindigomag/Pixabay
Hors les murs, on pousse jusqu’au château de Kériolet dans la luxuriance de son environnement bucolique.



Le temps d’admirer ce manoir du XVe siècle richement remanié au XIXe siècle par une princesse russe en s’inspirant des monuments de la région, on se dirige, en longeant la côte vers le
 petit village de Pont-Aven à une, trentaine de kilomètres, le temps d’admirer les beautés de la côte découpée.

Avec un stop indispensable au 
village de Kerascoët, ses chaumières traditionnelles en granit et toits de chaume datant du XVIIIe siècle, ses buissons d’agapanthes et d’hortensias. Certaines pierres y mesurent plus de 2 mètres de haut mais comment s’étonner sur ces terres de menhirs…

Vue bucolique sur le petit port de Pont-Aven..© O.T.Finistère
Vue bucolique sur le petit port de Pont-Aven..© O.T.Finistère

 

Pont Aven cité de la peinture .© C.Gary
Pont Aven cité de la peinture .© C.Gary
Pont-Aven, la cité des peintres, garde en ses murs le passage d’un certain Paul Gauguin…



Quand il arrive au village, en 1886, les artistes américains sont déjà là depuis une vingtaine d’années, depuis qu’en 1864 un jeune peintre, Henry Bacon le découvre à l’occasion d’un voyage en diligence entre  Concarneau et Quimperlé.

C’est là que 
Gauguin va peindre Le Christ vert, La Belle Angèle, Le Christ jaune dont le modèle en bois polychrome est toujours présent dans l’église du village. Premier au monde consacré à l’école de Pont-Aven, le musée a rouvert ses portes sur une restructuration des espaces et une muséographie contemporaine passionnante valorisant une collection de 4 500 œuvres. Les toiles des peintres étrangers y sont en bonne place sans oublier celles de Paul Sérusier, Émile Bernard, Maurice Denis, Georges Lacombe et une douzaine d’œuvres de Paul Gauguin. Toute une époque où les peintres avaient le feu sacré et peu de moyens pour en vivre.

A concarneau l'art est aussi dans la rue.© C.Gary
A concarneau l'art est aussi dans la rue.© C.Gary

 

En haut plongée sur le bâtiment du Thalasso-Spa-Marin **** de Concarneau; En bas de gauche à droite : le port de Concarneau; Le choix d'un repas gastronomique au restaurant du Thalasso-Spa-Marin de Concarneau; Copyright Thalasso-Spa-Marin Concarneau****
En haut plongée sur le bâtiment du Thalasso-Spa-Marin **** de Concarneau; En bas de gauche à droite : le port de Concarneau; Le choix d'un repas gastronomique au restaurant du Thalasso-Spa-Marin de Concarneau; Copyright Thalasso-Spa-Marin Concarneau****
Plus d'infos



Y aller en train :
Paris-Montparnasse –Lorient : 2h55 avec la LGV

Thalasso Concarneau :
36 rue des Sables Blancs

www.concarneau-thalasso.com    


“Balade à Concarneau“
 modelage signature, 60 min, 110 euros


Maison du Patrimoine de Concarneau :
Ville Close

www.culture.concarneau.fr    
Musée de Pont-Aven :
www.museepontaven.fr
www.tourismeconcarneau.fr


01/08/2017
Catherine Gary





Nouveau commentaire :
Twitter