Chronique

Forêt de Compiègne : Amour quand tu nous tiens !

La ville de Compiègne dans l’Oise est surtout connue pour sa forêt domaniale, son Château, son hippodrome et, de bien triste mémoire, pour son camp d’internement et de déportation durant la seconde guerre mondiale. Mais qui connaît l’histoire de l’avenue des Beaux Monts ?

Par Frédéric Paul



Façade du château de Compiègne dans l'Oise, une merveille d'architecture (Crédit photo DR)
Façade du château de Compiègne dans l'Oise, une merveille d'architecture (Crédit photo DR)
Ah l’amour, il nous fait faire bien des folies. Pierre Reverdy disait : « Il n’y a pas d’amour, il n’y a que des preuves d’amour ». C’est précisément au cœur de la forêt domaniale de Compiègne, riche de ses quatorze mille hectares, composée majoritairement de hêtres et de chênes, que se trouve cette folie amoureuse.

De gauche à droite : La seconde salle de bal réaménagée sur ordre de l'Empereur  Napoléon 1er ainsi que le salon de musique (Crédit photos DR)
De gauche à droite : La seconde salle de bal réaménagée sur ordre de l'Empereur Napoléon 1er ainsi que le salon de musique (Crédit photos DR)
L’Empereur Napoléon 1er demanda à ce que le château de Compiègne soit remis en état d’être habité après que celui-ci fut endommagé par la Révolution Française et l’installation de l’école des arts et métiers.

De gros travaux  furent  réalisés et notamment une seconde  et magnifique salle de bal. Ces travaux avaient pour but d’offrir un écrin à la première rencontre de l’empereur avec celle qui allait devenir sa seconde épouse : Marie Louise d’Autriche. C’est en effet à Compiègne que 40 ans plus tôt sa grand tante, Marie Antoinette, avait été accueillie par Louis XVI.

De gauche à droite : la forêt domaniale de Compiègne avant l' abattage des arbres; La magnifique avenue des Beaux Monts telle que l'a découverte l'impératrice Marie-Louise d'Autriche  et telle qu'elle est aujourd'hui. On aperçoit très au lointain la façade du château (Crédit photo DR)
De gauche à droite : la forêt domaniale de Compiègne avant l' abattage des arbres; La magnifique avenue des Beaux Monts telle que l'a découverte l'impératrice Marie-Louise d'Autriche et telle qu'elle est aujourd'hui. On aperçoit très au lointain la façade du château (Crédit photo DR)
Mais le Château, aussi fastueux soit-il, offre un inconvénient aux yeux de Marie Louise. La vue depuis la terrasse du château n’est pas dégagée et fermée par la forêt.

Elle se plaint à l’empereur, lui parlant de la vue ouverte qu’elle avait depuis ses fenêtres au château de Schönbrunn, prés de Vienne, lui permettant de voir l’horizon. Napoléon ne dit rien mais prépare en grand secret un projet afin de faire un cadeau à sa nouvelle épouse.Il décide de faire abattre les arbres qui se trouvent devant le château sur une largeur de soixante mètres et sur une distance de quatre kilomètres six cent.



Afin que la surprise soit plus grande encore, il demande à ce qu’un rideau d’arbres soit conservé devant le château afin de cacher la perspective qui se crée.

Ensuite il ordonne que les arbres restants soient coupés pendant la nuit .Au réveil, imaginez l’immense surprise de Marie-Louise en découvrant l’allée totalement ouverte. De ses fenêtres l'impératrice peut désormais contempler l'horizon, avec l'intime conviction que ces travaux avaient été réalisés en une nuit. Une hypothèse soutenue de nos jours par un grand nombre de visiteurs. Aujourd’hui encore, cette avenue des Beaux Monts est visible depuis la terrasse du château et, que vous y rendiez  en amoureux ou non, vous pourrez penser à cette jolie histoire.
 
Frédéric PAUL
www.levisibleestinvisible.com
Office de tourisme de Compiègne

La célèbre Avenue des Beaux Monts qui accède au château de Compiègne dans l'Oise (Crédit photo DR)
La célèbre Avenue des Beaux Monts qui accède au château de Compiègne dans l'Oise (Crédit photo DR)


18/05/2014
Frédéric Paul





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 23 Février 2017 - 20:43 Carpe Diem à Cuba.