Chambres avec vue

Hôtel Océania - Paris CDG - Calme & design à un jet de pierre de CDG !

Au Mesnil-Amelot, à dix minutes en minibus des aérogares, on trouve l’hôtel Océania et ses 150 chambres sur trois niveaux. L’établissement qui n’a pas encore fêté ses deux ans s’impose déjà comme une référence, par son architecture, son environnement immédiat, son design intérieur, et surtout ses équipements de fitness. A ses côtés, on trouve aussi une seconde enseigne appartenant au même Groupe Océania (sous la marque Nomad…) et un restaurant détaché répondant au doux nom de ‘Nautilus’, une sorte d’Etat dans l’Etat, rattaché au Groupe lui aussi.

Par Richard Bayon



© Hôtel Océania - Paris CDG
© Hôtel Océania - Paris CDG

© Hôtel Océania - Paris CDG
© Hôtel Océania - Paris CDG
L’Hôtel Océania CDG fait partie de ces établissements situés à proximité immédiate de la plate-forme aéroportuaire, bien  desservis par des navettes dédiées.





Quand on dit périphérie immédiate, on pense Roissy village et Mesnil-Amelot, deux communes franciliennes dont le destin est lié à l’aéroport CDG, et qui ont su tirer leur épingle du jeu et attirer un grand nombre d’enseignes hôtelières.


Ici, au Mesnil-Amelot, on est au calme et suffisamment éloigné de la vie trépidante et tourbillonnante des terminaux aéroportuaires.
 

© Hôtel Océania - Paris CDG
© Hôtel Océania - Paris CDG
Avec son parvis donnant accès de plein pied à l’hôtel, Océania CDG s’offre au regard des voyageurs sous trois univers : un bâtiment de trois étages sur la gauche, aux lignes épurées, tout en longueur, avec 50 chambres par étage, une verrière lumineuse au centre qui fait immanquablement penser à un terminal « hich tech » d’aéroport. On peut tout deviner ou presque des équipements de l’hôtel depuis l’extérieur, et voir arriver les hôtes tout en observant la vie environnante depuis l’intérieur.

© Hôtel Océania - Paris CDG
© Hôtel Océania - Paris CDG
Cette verrière hall d’accueil abrite  la réception bordée d’un imposant mur végétal, un bar patio aux tables luminescentes et fauteuils colorés.



Un bar qui donne sur une piscine jacuzzi intérieur, seulement séparé d’une cloison de verre. Sans oublier la salle de fitness toute proche. Et entre ces deux mondes, comme suspendue dans les airs, la salle du petit déjeuner buffet, une mezzanine en équilibre entre air, eau et végétal. Original et audacieux pari architectural.

Et puis il y a le jardin de près de 850m2, un cadre vert suffisamment rare à CDG pour qu’il fasse figure d’exception ou presque. Le bar-lounge propose d’ailleurs une terrasse dans ce jardin privé.

© Hôtel Océania - Paris CDG
© Hôtel Océania - Paris CDG
Côté chambres, rien ne manque…  

On apprécie l’excellente literie, une vaste douche panoramique, en complément d’une pièce lavabo et de toilettes séparées. Le wifi complète l’offre télévision au bouquet numérique conséquent, et une machine à café à capsules dernier cri.Le parquet flottant confirme  l’impression de cocon dans une chambre hyper calme, à l’acoustique atténuée, car équipée d’un vitrage conséquent (les nuisances aéroportuaires sont quasi inexistantes). L’opacité lumineuse est aussi une garantie de bon sommeil, pour le voyageur encore soumis au décalage horaire, ou « jet lag » comme diront certains, et qui éprouveraient donc le besoin de s’endormir le jour. Rien à redire, excepté un tiroir récalcitrant qui se décroche et qui pourrait surprendre le voyageur en escale.

© Hôtel Océania - Paris CDG
© Hôtel Océania - Paris CDG
Côté personnel

On notera la très grande élégance, le professionnalisme et la personnalisation de l’accueil à la réception, un barman passionné et passionnant qui connaît son métier et  qui sait ce que relation à la clientèle veut dire, avec l’humour et le panache en plus.

Un bémol au petit déjeuner où l’on attend encore un bonjour, un sourire et un échange (ne serait ce que pour vérifier qu’on est bien des hôtes) et aussi la rusticité des chauffeurs de navette, qui ne saluent pas leurs hôtes, conduisent une fois sur deux brutalement, et surtout n’assistent pas le voyageur et son lourd bagage lors du chargement ou du déchargement… la courtoisie se perd…

Malgré ces quelques petites notes dissonantes,  l’OCEANIA à CDG est un hôtel à recommander chaudement comme une adresse originale et apaisante, où design et calme se partagent la vedette. On en oublierait presque son prochain vol.
 


 

© booking.com
© booking.com
Plus d'infos

Sur la même localisation géographique de l’hôtel, on notera l’Hôtel Nomad, aux chambres modulables à volonté, c’est la deuxième enseigne du Groupe, et il fera l’objet d’un prochain reportage. Le restaurant Nautilus, distant de 30m, toujours propriété du Groupe, affiche une architecture originale et bien pensée, mais pas d’assiette pour nous ce soir là, l’équipe était dans le jus comme on dit.
 

© Hôtel Océania - Paris CDG
© Hôtel Océania - Paris CDG
Contact :






OCEANIA - PARIS RDC
34/36 rue de Paris
77990 Le Mesnil Amelot
Tél. : 01 60 54 00 00

oceania.roissy@oceaniahotels.com
resa@oceaniahotels.com
 






Y aller :

GPS :
Lon 2,586539 / Lat 49,01963560
Avion  :
4,5 km / 2,8 miles (Navette gratuite via Terminal 2G)
Train :
6,5km /4,1 miles
RER :
ligne B – Station « Aéroport CDG »
 
 
 
 

 

Hôtel Océania - Paris CDG -  Calme & design à un jet de pierre de CDG ! © Hôtel Océania - Paris CDG
Hôtel Océania - Paris CDG - Calme & design à un jet de pierre de CDG ! © Hôtel Océania - Paris CDG


05/08/2016
Richard Bayon





Nouveau commentaire :
Twitter