Reportage

La Grande Guerre dans la Somme

Les armées britanniques et françaises ont effroyablement souffert dès les premiers assauts allemands et durant toute la guerre. Villes et villages ravagés, populations déplacées, la bataille de la Somme reste dans toutes les mémoires.

Par Catherine Gary



Dans la Somme, la guerre est internationale

les Terre-Neuviens célèbrent aussi l’engagement de leur régiment au Mémorial de Beaumont-Hamel dans la Somme (© Catherine Gary)
les Terre-Neuviens célèbrent aussi l’engagement de leur régiment au Mémorial de Beaumont-Hamel dans la Somme (© Catherine Gary)
Trois millions de soldats vont s’y affronter après l’arrivée de l’armée allemande en 1914.

Certains alliés avec leurs Empires coloniaux appelés en renfort : le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali, le Niger, le Sénégal, le Vietnam, Madagascar, le Maghreb pour la France. L’Afrique du Sud, l’Australie, le Canada, Terre-Neuve, la Nouvelle-Zélande, la Birmanie, la Pakistan, l’Inde, l’Irlande pour le Royaume-Uni. Sans compter les Etats-Unis, la Russie, la Belgique, l’Italie, la Chine, l’Egypte...Dès 1914, le front se stabilise, les Allemands occupant les lignes de crête, creusant des tranchées, des abris, des souterrains, installant des barbelés séparant les tranchées alliées parfois très proches.

Le 1er juillet 1916, les Britanniques, qui manquent d’expérience sur ce front, tentent de percer les lignes allemandes avec les Français entre Albert, Péronne et Bapaume.
Au total, plus d’1 million d’hommes se lancent à l’attaque durant cette bataille de quatre mois et demi. A la fin des combats on comptera 206 282 morts ou disparus chez les Britanniques et 66 688 chez les Français. Une hécatombe sans compter les blessés et les disparus ! L’Allemagne affaiblie décide de renforcer sa guerre sous-marine à outrance provoquant l’entrée en guerre des États-Unis ce qui renversera alors le rapport de forces...

Les sites britanniques et français commémorent cette hécatombe

De gauche à droite :Sur le Mémorial franco-britannique de Thiepval une cérémonie émouvante réunit plus d’un millier de Britanniques chaque année (© Catherine Gary); Tranchées sur le site de Beaumont-Hamel (© Catherine Gary): Les Terre-Neuviens célèbrent aussi l’engagement de leur régiment au Mémorial de Beaumont-Hamel (© Catherine Gary)
De gauche à droite :Sur le Mémorial franco-britannique de Thiepval une cérémonie émouvante réunit plus d’un millier de Britanniques chaque année (© Catherine Gary); Tranchées sur le site de Beaumont-Hamel (© Catherine Gary): Les Terre-Neuviens célèbrent aussi l’engagement de leur régiment au Mémorial de Beaumont-Hamel (© Catherine Gary)
Sur le Mémorial franco-britannique de Thiepval, théâtre de la bataille de la Somme, 72 205 noms gravés dans la pierre commémorent les soldats britanniques disparus le 1er juillet 2016 qui fit plus de 20 000 morts et durant la suite des combats.

Une cérémonie émouvante réunit ici plus d’un millier de Britanniques chaque année. Un peu plus loin, les Terre-Neuviens célèbrent aussi l’engagement de leur régiment au Mémorial de Beaumont-Hamel, sur un territoire encore marqué par le réseau des tranchées parfaitement conservé, avec au sommet de la butte, un caribou en bronze tourné vers le champ de bataille.

A Péronne, ville occupée pendant tout le conflit, l’Historial de la Grande Guerre aborde le premier conflit mondial sous l’angle des sociétés française, anglaise et allemande en guerre. On y découvre l’implication des civils dans la guerre, l’évolution du conflit et la vie sur le front dans une scénographie contemporaine complétée par des expositions temporaires dont la dernière : Entendre la guerre, sons, musiques, silences, illustrant les “contre-bruits“ des violons ou des mandolines, des accordéons de fortune pour atténuer le sifflement des obus et le tonnerre des bombardements.

Le Musée Somme 1916 créé dans un souterrain de XIIè siècle à 10 mètres de profondeur

De gauche à droite : Costumes des poilus à l'Historial de la Grande Guerre à Péronne; A Albert,  le Musée Somme 1916 où sont rassemblés des objets et des scènes qui donnent le frisson. (© Photos Catherine Gary)
De gauche à droite : Costumes des poilus à l'Historial de la Grande Guerre à Péronne; A Albert, le Musée Somme 1916 où sont rassemblés des objets et des scènes qui donnent le frisson. (© Photos Catherine Gary)
Autres souvenirs à Albert, autre ville occupée qui à la fin de la guerre n’était plus que champ de ruines. Le Musée Somme 1916  créé dans un souterrain de XIIè siècle à 10 mètres de profondeur retrace sur 250 mètres la vie sur le front.

Objets, matériel, armes, lettres, souvenirs personnels des soldats sont ici rassemblés et des scènes qui donnent le frisson évoquent les épreuves quotidiennes et l’organisation dans les tranchées malgré le gel, la boue, les rats, les problèmes d’hygiène, les soins aux blessés...

Centenaire aérien Somme 14-18

Lors du Centenaire aérien Somme 14-18 voici quelques avions petits et grands souvenirs de la Grande Guerre dont certains sont encore en état de vol et bien sûr les Mirages de la Patrouille de France.  (© DR)
Lors du Centenaire aérien Somme 14-18 voici quelques avions petits et grands souvenirs de la Grande Guerre dont certains sont encore en état de vol et bien sûr les Mirages de la Patrouille de France. (© DR)
Du 12 au 14 septembre prochain, lors du Centenaire aérien Somme 14-18.

Un aérodrome de campagne sera reconstitué au champ d’aviation d’Amiens-Glissy et cet événement permettra de découvrir les avions du conflit sur terre et dans les airs. De façon festive cette fois !


Plus d'infos

En bas à gauche : Mémorial Britannique de Thiepval. (© C.Persyn): A droite : Historial de la Grande Guerre.(© Y.Medmoun)
En bas à gauche : Mémorial Britannique de Thiepval. (© C.Persyn): A droite : Historial de la Grande Guerre.(© Y.Medmoun)
Pratique Somme




Centre d’interprétation de Thiepval
www.historial.org

Historial de la Grande Guerre
www.historial.org

Musée Somme 14-18
www.musee-somme-1916.eu

Centenaire aérien Somme 14-18
www.centenaire-aerien-somme14-18.fr

Tout savoir : www.somme14-18.com

Pour mémoire lien du premier reportage dans l'Aisne de Catherine Gary :
http://www.lindigo-mag.com/Sur-les-pas-de-la-Grande-Guerre-dans-l-Aisne_a596.html
 

Dans la Somme  le Château de Péronne-Historial de la Grande Guerre (©Yazid Medmoun)
Dans la Somme le Château de Péronne-Historial de la Grande Guerre (©Yazid Medmoun)


18/07/2014
Catherine Gary





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 20 Avril 2017 - 16:35 Au pays de Don Quijote de La Mancha

Lundi 20 Mars 2017 - 23:26 Irlande : Dingle pour les fines gueules

Dimanche 12 Mars 2017 - 20:32 A Corsier-sur-Vevey, Chaplin est de retour !