Gastronomie

La Méditerranée et ses saveurs raffinées : une institution !

Par Catherine Gary.



Le restaurant La Méditerranée occupe une place de choix à deux pas du Sénat et au cœur de la mecque des Editeurs  (Photo DR)
Le restaurant La Méditerranée occupe une place de choix à deux pas du Sénat et au cœur de la mecque des Editeurs (Photo DR)
Face au théâtre de l’Odéon, cette  adresse chic occupe une place de choix à deux pas du Sénat et au cœur de la mecque des Editeurs !

C’est là que se retrouvent, dans le charme discret de salles aux ambiances délicieusement feutrées, la clientèle très sélect des politiques, des intellectuels et du monde des arts et des lettres… Le jour où j’y déjeunais, Jean-Pierre Rafarin en était, un habitué semble-t-il, ainsi que, plus loin, Laurence Parisot, très affairée.  Mais ici, pas question de regards indiscrets. Respecter la tranquillité des convives, c’est le  b.a.- ba des lieux, même quand il s’agit du très médiatisé déjeuner du Prix Médicis, décerné dans les salons depuis sa création. C’est à Jean Cocteau que l’on doit le logo du restaurant, présent aussi sur les petites assiettes à pain (qu’il ne faut pas emporter…), tandis que Christian Bérard, un de ses amis peintres, s’est occupé des décorations murales, fresques édéniques et mythologiques évoquant un âge d’or de la Méditerranée.

De gauche à droite : Denis Rippa, chef des cuisines depuis 2001; L’arrivage est quotidien pour les poissons, ici les grands privilégiés.(Photos DR)
De gauche à droite : Denis Rippa, chef des cuisines depuis 2001; L’arrivage est quotidien pour les poissons, ici les grands privilégiés.(Photos DR)
Denis Rippa, fidèle chef des cuisines depuis 2001, perpétue l’excellence de la maison tout en apportant son expérience accumulée au cours des années passées aux fourneaux des plus grandes tables parisiennes. 

Lauréat du 58ème prix Prosper Montagné en 2008, membre de l’Académie culinaire de France, il a fait ses classes à L’Ambroisie, au Violon d'Ingres avant Le Divellec puis Le Taillevent. Ces références de taille donnent à sa cuisine une autorité à la fois créative et fidèle aux références classiques. En particulier dans les choix des poissons et des viandes dont l’impératif est de ne pas badiner pas avec la fraîcheur parfaite. L’arrivage est quotidien pour les poissons, ici les grands privilégiés. Ils arrivent tout droit de Vendée, de Bretagne et de Normandie. Le tartare de thon rouge ou le carpaccio de bar, deux des plats signature du chef, ne pourraient s’en passer. Pour les fruits de mer, Gillardeau et Papin sont sollicités… Des références s’il en est.

De gauche à droite : la lumineuse terrasse du restaurant La Méditerranée; Médaillons de lotte cuisinés comme la paëlla avec riz de veau au chorizo;  Foie de veau de lait... (Photos Agence Prad's Com)
De gauche à droite : la lumineuse terrasse du restaurant La Méditerranée; Médaillons de lotte cuisinés comme la paëlla avec riz de veau au chorizo; Foie de veau de lait... (Photos Agence Prad's Com)
A La Méditerranée, on ne s’embarrasse pas de littérature dans la rédaction du menu, on va droit au fait dès l’entrée. Carpaccio de bar sauvage à la moutarde de Meaux, chair de tourteau à la pomme, soupions croustillants sauce à la ciboule…

Idem pour les plats : turbotin sauvage servi entier, daurade royale laquée de miel, sole de petite pêche meunière. Avec arrêt obligé à la ligne “bouillabaisse de la Méditerranée“, le régal incontestable du chef,  mitonné dans une écume éphémère à la rouille… Les viandes ne sont pas oubliées : foie de veau de lait, filet de boeuf du Charolais… Ni les desserts, concoctés aussi par ce chef pâtissier qui sait tout faire. En résumé : la cuisine a tout pour ravir vos papilles, l’écrin est historique et protégé, l’accueil distingué, la compagnie on ne peut plus discrète et raffinée, le tout  en plein cœur d’un des plus agréables quartiers de la capitale. 
 

Plus d'infos

Une des salles du Méditerranée décorée par le grand peintre Christian Bérard (Photo DR)
Une des salles du Méditerranée décorée par le grand peintre Christian Bérard (Photo DR)
La Méditerranée

2, place de l’Odéon

75 006 Paris

Ouvert 7 jours sur 7
Tél. : 01 43 26 02 30

www.la-mediterranee.com




Deux  formules midi et soir : 

entrée et plat ou plat et dessert : 26 euros.
Entrée, plat et dessert : 31 euros
Entrées de  18 à 20 euros.
Poissons et viandes de 22 à 42 euros.
Desserts à 11 et 12 euros

Voiturier.



Face au théâtre de l’Odéon, cette  adresse chic occupe une place de choix à deux pas du Sénat et au cœur de la mecque des Editeurs ! (Photo DR)
Face au théâtre de l’Odéon, cette adresse chic occupe une place de choix à deux pas du Sénat et au cœur de la mecque des Editeurs ! (Photo DR)


12/03/2014
Catherine Gary





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 23 Avril 2017 - 18:48 La cuisine corsaire d’Emmanuel Tessier