Culture

La danse orientale à l'honneur à La Cigale

Inspirée par de grands festivals internationaux célébrés en Égypte ou en Russie, la sixième édition parisienne du festival Caïro By Night permettra du 4 au 7 mars aux professionnels et aux amateurs de se produire à La Cigale et d’échanger autour de la pratique de la danse orientale.

Par David Raynal



Poussée par son envie de partager et de promouvoir la danse orientale, Ilhem Maria crée en 2011 le festival Caïro By Night. (Photos D.R.).
Poussée par son envie de partager et de promouvoir la danse orientale, Ilhem Maria crée en 2011 le festival Caïro By Night. (Photos D.R.).
Créé à l’initiative d’Ilhem Maria, professeur de danse orientale à Paris, l'association Caïro By Night souhaite faire de son festival une véritable référence internationale en matière danse orientale.

Depuis sa création, elle mène de nombreux combats en faveur de la reconnaissance de la danse orientale comme un art à part entière et lutte pour sa démocratisation auprès d’un large public. Loin des stéréotypes et des préjugés, le festival International Caïro By Night rassemble dans la salle mythique de La Cigale des professionnels de la danse orientale qui en donnent une vision moderne, classique, traditionnelle ou encore métissée. L'origine de la danse du ventre remonterait aux anciens rites de fertilité, associés à la fois à la religion et à l'ésotérisme.

"Du temps des pharaons, les prêtresses sacrées faisaient tournoyer leur corps et ondulaient leur ventre afin que la déesse de l’amour et de la fécondité, vienne prendre possession d’elles ; ensuite la divinité qu’elles étaient devenues, s’offrait aux hommes" explique dans l’un de ses ouvrages l’historienne de la danse orientale Suzanne de Soye. 

Plus tard elle se serait particulièrement développée en Égypte à partir du Xe siècle avec l'arrivée d'une population venue d’Inde. C’est en 1926 que fût ouvert au Caire par la danseuse et actrice syrienne Badia Massabni, le premier cabaret égyptien “Le Casino Opéra”. Si de nos jours c’est la forme égyptienne qui domine dans les cours et spectacles, c’est en raison principalement de la notoriété acquise par les danseuses égyptiennes lorsque le Caire devint capitale du spectacle dans les années 1930.

La danse orientale est traditionnellement pratiquée par les femmes, qui expriment par cet art leur féminité, leur vitalité, mais aussi leurs sentiments, joies et peines. (Crédit photos D.R.).
La danse orientale est traditionnellement pratiquée par les femmes, qui expriment par cet art leur féminité, leur vitalité, mais aussi leurs sentiments, joies et peines. (Crédit photos D.R.).

Les Français ont découvert la danse orientale lorsque les soldats de Bonaparte débarquèrent pendant la campagne d'Égypte. (Crédit photos D.R.).
Les Français ont découvert la danse orientale lorsque les soldats de Bonaparte débarquèrent pendant la campagne d'Égypte. (Crédit photos D.R.).
Pyramides d’Egypte

Du 4 au 7 mars, le festival Caïro By Night réunit à Paris de nombreux artistes professionnels et des invités de marque. 

Cette sixième édition accueillera notamment Docteur Mo Gueddawi qui a cofondé la légendaire troupe de danse REDA mais aussi Assia Guemra, une comédienne, metteur en scène et chorégraphe qui enseigne depuis près de 30 ans la danse dans différents ateliers et écoles.

Le public devrait admirer Gulden Fatkulla, une artiste réputée pour sa grande pédagogie et qui s’impose aujourd’hui comme le plus grand professeur de danse du Kazakhstan. Viendront ensuite sur scène l’Ukrainienne Latifa Nejim qui fut leader pendant 10 ans d’un groupe de danse traditionnel et qui est l’une des étoiles montante de la danse orientale en Russie. 

Rachid Alexander, un grand professeur de danse du ventre masculin, l’un des plus recherchés actuellement en Europe, qui a été formé par Al Noor Zareefa et Miami Withothe. Ou encore Aida Ammy, une enseignante internationalement reconnue qui a initié nombre de danseurs dans des décors d’exception, comme lors du Festival International Ahlan Wa Sahlan au pied des pyramides d’Egypte.

En Égypte, trois formes principales de la danse traditionnelle sont associées à la danse orientale : la danse populaire, la danse classique et la danse de cabaret. (Crédit photos D.R.).
En Égypte, trois formes principales de la danse traditionnelle sont associées à la danse orientale : la danse populaire, la danse classique et la danse de cabaret. (Crédit photos D.R.).

la sixième édition parisienne du festival Caïro By Night présidée par l’actrice Sabrina Ouazani,  reversera une partie de ses bénéficies à l’association Caméléon qui soutient les enfants maltraités des Philippines. (Crédit photos DR)
la sixième édition parisienne du festival Caïro By Night présidée par l’actrice Sabrina Ouazani, reversera une partie de ses bénéficies à l’association Caméléon qui soutient les enfants maltraités des Philippines. (Crédit photos DR)
Association Caméléon

Pendant trois jours, le public aura également la possibilité de s’inscrire à l’un des 18 stages de danse et de technique portés par des enseignants venus du monde entier.

Côté spectacles, la soirée d’ouverture du vendredi proposera un grand concours de danse s'adressant à six catégories (amateur, pro, fusion, troupe, ado et enfant) avec à la clé de nombreux lots à gagner.

Le samedi, le « Gala des Stars » présentera  un show inédit de danse orientale donné par les plus grands noms de la discipline.

Enfin le dimanche, un dîner spectacle mêlant soirée dansante et scène ouverte clôturera en rythme et en déhanchements l’événement. Présidée par l’actrice Sabrina Ouazani, l’édition 2016 reversera une partie de ses bénéficies à l’association Caméléon qui soutient les enfants maltraités des Philippines. Une manière intelligente et altruiste de joindre l’utile à l’agréable. D.R.

La danse orientale à l'honneur à La Cigale

La danse orientale à l'honneur à La Cigale
Pour en savoir plus




Site internet :

http://www.Cairobynight.fr



Page Facebook :
http://www.facebook.com/Caïro-BY-Night-
276156832437037




Salle de La Cigale
120 Boulevard de Rochechouart
75018 Paris

www.lacigale.fr

 

La danse orientale est un art complexe, physique, carrefour de la création, de l'original et de la tradition. (Crédit photos D.R.).
La danse orientale est un art complexe, physique, carrefour de la création, de l'original et de la tradition. (Crédit photos D.R.).


21/02/2016
David Raynal






1.Posté par Maria le 09/05/2016 15:57 (depuis mobile)
merci pour ce très bon article

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 4 Juillet 2017 - 15:55 Fernand Léger et Le Corbusier réunis à Metz