Actualités du tourisme

Las Vegas, la ville aux 40 millions de touristes !

Record historique en 2014 pour la capitale mondiale du divertissement qui continue son développement avec de nouveaux hôtels, restaurants, shows et attractions…

Par David Raynal



Les tendances actuelles prévoient que Las Vegas pourrait atteindre les 41 millions d’ici au 31 décembre prochain. Le record précédent remonte à 2012 avec 39 727 000 touristes (Crédit photo DR)
Les tendances actuelles prévoient que Las Vegas pourrait atteindre les 41 millions d’ici au 31 décembre prochain. Le record précédent remonte à 2012 avec 39 727 000 touristes (Crédit photo DR)
Las Vegas passe un cap historique, dépassant les 40 millions de visiteurs pour la première fois ! L’industrie du tourisme poursuit son expansion, après 10 mois de progression constante en termes de volume de visiteurs.

La « capitale mondiale du divertissement » a battu son record de visites annuelles, avec plus de 40 millions de touristes en 2014, quelques jours avant la fin de l’année. Les tendances actuelles prévoient que Las Vegas pourrait atteindre les 41 millions d’ici au 31 décembre prochain. Le record précédent remonte à 2012 avec 39 727 000 touristes « Las Vegas n’aura pas pu atteindre ce record historique sans les investissements constants de nos partenaires hôteliers, ni sans ces 40 millions de visiteurs qui viennent ici pour profiter de tout ce que peut offrir la destination », explique Rossi Ralenkotter, Président/CEO de Las Vegas Convention and Visitors Authority (LVCVA). « De nombreux développements sont en cours à Las Vegas, avec notamment de nouveaux hôtels ou des rénovations, de nouvelles attractions touristiques, une offre de divertissement de classe mondiale, des restaurants d’une qualité extraordinaire et bien plus encore ; tout cela contribue à faire venir et revenir nos visiteurs » rappelle Rossi Ralenkotter.
 

Libéralisation du mariage

A l'origine Los Vegas n'était qu'une oasis dans le désert Nevada; 2/ Dans les années 30, le New Deal du président Roosevelt pour juguler la crise économique, entraîne la construction du Hoover Dam, un gigantesque barrage hydraulique utilisé pour produire de l'électricité.; 3/ c'est en 1946, que le Flamingo le premier hôtel-casino géant construit par Benjamin Siegel dit « Bugsy » un parrain de la mafia assassiné l’année suivante, voit le jour et ouvre définitivement l’ère de la démesure pour la ville.(Crédit photos Lasvegas.com)
A l'origine Los Vegas n'était qu'une oasis dans le désert Nevada; 2/ Dans les années 30, le New Deal du président Roosevelt pour juguler la crise économique, entraîne la construction du Hoover Dam, un gigantesque barrage hydraulique utilisé pour produire de l'électricité.; 3/ c'est en 1946, que le Flamingo le premier hôtel-casino géant construit par Benjamin Siegel dit « Bugsy » un parrain de la mafia assassiné l’année suivante, voit le jour et ouvre définitivement l’ère de la démesure pour la ville.(Crédit photos Lasvegas.com)
A l'origine, Las Vegas n'était qu'une oasis dans le désert du Nevada qui servait de campement sur la route de Santa Fe à la Californie. Au début du 20e siècle, tout s'accélère avec l’arrivée du chemin de fer (1905) et la libéralisation du mariage et du divorce par l'Etat du Nevada.

En 1931, l'Etat autorise les jeux d'argent pour financer l'éducation. Dans les années 30, le New Deal du président Roosevelt pour juguler la crise économique, entraîne la construction du Hoover Dam, un gigantesque barrage hydraulique utilisé pour produire de l'électricité. A partir de ce moment, la ville se développe autour de Fremont Street avec l'apparition de nombreux casinos qui marquent l'époque avec leurs enseignes gigantesques en néons multicolores. Mais c'est en 1946, que le Flamingo le premier hôtel-casino géant construit par Benjamin Siegel dit « Bugsy » un parrain de la mafia assassiné l’année suivante, voit le jour et ouvre définitivement l’ère de la démesure pour la ville.
 

Projets pharaoniques

Los Vegas  n'est qu'une succession de projets pharaoniques lancés souvent par de grandes  entreprises selon le principe du  "toujours plus grand, toujours plus luxueux". tel l'édification du Caesar's Palace rendez-vous du show-business.  (Crédit Photo www.lasvegas.com)
Los Vegas n'est qu'une succession de projets pharaoniques lancés souvent par de grandes entreprises selon le principe du "toujours plus grand, toujours plus luxueux". tel l'édification du Caesar's Palace rendez-vous du show-business. (Crédit Photo www.lasvegas.com)
Avec l’édification du Caesar's Palace qui s’inspire du thème romain en 1962 par Jay Sarno, Las Vegas devient rapidement la capitale mondiale de la boxe et du show-business, avec la venue de vedettes comme Elvis Presley, Frank Sinatra ou plus récemment Elton John ou Céline Dion.

La suite de l'histoire de la cité n'est qu'une succession de projets pharaoniques lancés souvent par de grandes  entreprises selon le principe du  "toujours plus grand, toujours plus luxueux". Le dernier projet d’envergure a abouti à l’inauguration en 1998 sur le Strip, l’artère la plus connue de la ville, du  Bellagio pour un coût de 1,3 milliard de dollars. Outre sa galerie d'art, sa station thermale et son jardin botanique, le Bellagio comprend un restaurant nommé "Picasso" où les toiles originales du maître espagnol sont exposées en toute simplicité sur les murs.

Aujourd’hui, le tourisme joue un rôle essentiel dans l’économie du Nevada du sud et dans la vallée de Las Vegas, générant ainsi plus de 45 milliards de dollars et 376 000 emplois. Et ce n’est manifestement pas près de s’arrêter en 2015…






Plus d’informations sur Las Vegas : www.lasvegas.com

 

Las Vegas passe un cap historique, dépassant les 40 millions de visiteurs pour la première fois ! L’industrie du tourisme poursuit son expansion, après 10 mois de progression constante en termes de volume de visiteurs. (Crédit photo DR)
Las Vegas passe un cap historique, dépassant les 40 millions de visiteurs pour la première fois ! L’industrie du tourisme poursuit son expansion, après 10 mois de progression constante en termes de volume de visiteurs. (Crédit photo DR)


02/01/2015
David Raynal





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 30 Mars 2017 - 00:37 Faire pleurer les arbres à Alaçati…