Gastronomie

Le Potxolo, une authentique bodega basque dans la capitale !

La rue est discrète, à deux pas de la Bastille, mais l’adresse vaut le détour pour son ambiance chaleureuse et l’excellence de ses tapas.

Par Catherine Gary



Les complices aux manettes du restaurant Le Potxolo Thierry Duval et Patrice Lepage (Crédit photo David Raynal)
Les complices aux manettes du restaurant Le Potxolo Thierry Duval et Patrice Lepage (Crédit photo David Raynal)
Le chef, Patrice Lepage, s’est lancé dans l’aventure après avoir tenu les manettes quelques années d’une autre bodega à succès, La Plancha, rue Keller dans le 11è arrondissement, un petit resto fréquenté par les aficionados dans un décor traditionnel avec drapeaux, affiches de corrida et chisteras.

Il remet aujourd’hui le couvert dans ce petit resto convivial ne dépassant pas les 30 places. Les mercredis soirs l’ambiance déborde un peu sur le trottoir et on n’hésite pas à s’installer autour des deux grandes barriques si les tables sont complètes.

Pas de chichis, c’est ça l’accueil à la Basquaise ! Son acolyte, Thierry Duval, l’accompagne dans ce nouveau projet, passionné lui aussi de cuisine basque et dont la fibre gourmande et le goût de la fête (ses parents étaient restaurateurs) sont  un heureux contrepoint au métier de conseil en finances qu’il exerce par ailleurs.

Ambiance et mets gourmands : Chipirons frits et charcuterie basque (Crédit photo David Raynal/Le Potxolo)
Ambiance et mets gourmands : Chipirons frits et charcuterie basque (Crédit photo David Raynal/Le Potxolo)
Sur les murs de pierre nue, les ardoises affichent leur farandole de tapas à la plancha. Celles de la ferme, avec force charcuteries locales : chorizos de Bellota, jambon Montanera de race ibérique, lomo fermier, jambon de truie, plus tendre encore… Tapas de la mer, bien sûr, dans un bon choix de préparations : calamars à l’encre, chipirons frits, queues de gambas flambées au Brandy… recettes que Patrice garde secrètes, relevées comme il se doit de quelques pincées de piment d’Espelette. On n’oublie pas les tapas du jardin dont les poivrons de piquillo poêlés à l’ail ou les fèves façon Burgos doublées de chorizo…

Une carte de vins Une carte des meilleurs vins espagnols, Rioja ou Navarre ou d’une sangria dont les épices se marient à ravir avec les tapas.(Crédit Photo David Raynal)
Une carte de vins Une carte des meilleurs vins espagnols, Rioja ou Navarre ou d’une sangria dont les épices se marient à ravir avec les tapas.(Crédit Photo David Raynal)
Et on ne résiste pas ensuite aux desserts “maison“, fidèles aux recettes traditionnelles : gâteau basque, crème brûlée ou riz au lait. Le tout accompagné d’une carte des meilleurs vins espagnols, Rioja ou Navarre ou d’une sangria dont les épices se marient à ravir avec les tapas.

Plus d'infos

Pas de chichis, c’est ça l’accueil à la Basquaise !  (Crédit photo David Raynal)
Pas de chichis, c’est ça l’accueil à la Basquaise ! (Crédit photo David Raynal)
Le Potxolo
7, rue de la Forge Royale
75011 Paris
Tél. : 01 43 72 24 60

Ouvert du mardi au samedi de 19h à 1h45.
Prix moyen des tapas à la carte : 8/15 euros
Privatisation possible





Y aller

Metro 
Parking 








Le Potxolo situé dans une rue discrète du 11ème , à deux pas de la Bastille, une adresse qui vaut le détour pour son ambiance chaleureuse et l’excellence de ses tapas.(Crédit photo Le Potxolo)
Le Potxolo situé dans une rue discrète du 11ème , à deux pas de la Bastille, une adresse qui vaut le détour pour son ambiance chaleureuse et l’excellence de ses tapas.(Crédit photo Le Potxolo)


09/06/2014
Catherine Gary





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >