Reportage

Les coulisses étonnantes de la Garde Républicaine

Au quartier des Célestins, dans le calme presque champêtre d’un ancien couvent, les cavaliers de la Garde Républicaine s’entraînent chaque jour depuis 1895. Une visite étonnante et passionnante au cœur de Paris.

Par Catherine Gary



La prestigieuse Garde Républicaine qui défile dans une maîtrise parfaite lors des cérémonies protocolaires, tantôt militaires, tantôt en tant qu’escorte présidentielle. © Garde Républicaine.
La prestigieuse Garde Républicaine qui défile dans une maîtrise parfaite lors des cérémonies protocolaires, tantôt militaires, tantôt en tant qu’escorte présidentielle. © Garde Républicaine.

Dans la Grande Ecurie de la Garde Républicaine et dans celle de l’Etat-major, il est possible d’approcher les superbes chevaux. © Garde Républicaine.
Dans la Grande Ecurie de la Garde Républicaine et dans celle de l’Etat-major, il est possible d’approcher les superbes chevaux. © Garde Républicaine.
Des missions prestigieuses au cœur de Paris

Quai des Célestins, entre les vastes bâtiments disposés en rectangle évoluent l’un des trois escadrons de cavalerie de la Garde Républicaine (les deux autres étant établis au quartier Carnot, dans le bois de Vincennes).

Il est accompagné d’un escadron hors rang, d’une fanfare de cavalerie et des indispensables services annexes : maréchaux-ferrants et service vétérinaire. Les écuries abritent les 140 chevaux du 1er escadron et ceux de la fanfare de cavalerie, un ensemble qui a fière allure quand il défile dans une maîtrise parfaite lors des cérémonies protocolaires, tantôt militaires, tantôt en tant qu’escorte présidentielle. Le 14 juillet sur les Champs-Elysées est à ce titre emblématique et le public ébloui ne manque pas ce spectacle haut en couleurs. Mais les défilés ne sont pas l’essentiel des fonctions de la Garde Républicaine car comme son nom l’indique elle assure surtout surtout des missions de sécurité. Intégrée à la gendarmerie depuis 1849, cette “force montée“ du ministère de l'Intérieur assure en effet quotidiennement la surveillance publique qui comptabilise environ 10 000 patrouilles par an.

La forge où sont ferrés les chevaux. © Garde Républicaine
La forge où sont ferrés les chevaux. © Garde Républicaine
Venez découvrir la Caserne des Célestins !
 
La visite a de quoi passionner les curieux à condition bien évidemment de réserver sa place et de se fondre dans un groupe pour un itinéraire guidé. Pas de visites individuelles prévues en ces lieux.

Vous commencez par le musée dédié à l’histoire de la Garde Républicaine de 1802 à nos jours. Il est aménagé dans une ancienne écurie et expose des mannequins d’hommes en uniforme, selon leur grade et le type de mission, des coiffures, des harnachements, des instruments de musique, des armes blanches et de poing… Direction ensuite l’immense manège où s’entraînent quotidiennement les chevaux sous une imposante structure en fer de type Eiffel. Avec un peu de chance vous assistez à la répétition d’une cérémonie ou au dressage d’un nouvel arrivant…

Dans la Grande Ecurie et dans celle de l’Etat-major, il est possible d’approcher ces belles bêtes et d’en savoir plus sur elles. Répartis en trois escadrons, le 1erescadron des Célestins monte de fiers alezans (le 2ème des bais, le 3ème des bais bruns), chaque escadron étant divisé en trois pelotons de 30 chevaux.

Ils arrivent à la caserne après 6 mois de débourrage à Saint Germain en Laye. Après 18 ans en moyenne de bons et loyaux services, leur cavalier peut les récupérer à moins qu’ils ne soient achetés par des élevages qui en prennent soin car ces beaux chevaux sont traités jusqu’à la fin avec les égards dus à leur rang !

Dans la forge limage des sabots des chevaux de la Garde Républicaine. © Garde Républicaine
Dans la forge limage des sabots des chevaux de la Garde Républicaine. © Garde Républicaine
Pour en savoir plus :



Garde Républicaine :
18 bd Henri IV
75004 Paris
Contact : 01 58 28 20 72.



Plus d'infos

www.cultival.fr/visites/au-coeur-de-la-cavalerie-de-la-garde-republicaine
Démonstrations un jeudi après midi chaque mois.
Par groupe et sur rendez-vous.





La Garde Républicaine étant un lieu professionnel, les cavaliers n’ont pas obligation à s’entraîner pendant les visites.
 

 

L'allure fière du cavalier de la Garde Républicaine et de son cheval lors d'un entraînement. © Garde Républicaine.
L'allure fière du cavalier de la Garde Républicaine et de son cheval lors d'un entraînement. © Garde Républicaine.


31/01/2016
Catherine Gary





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 20 Avril 2017 - 16:35 Au pays de Don Quijote de La Mancha

Lundi 20 Mars 2017 - 23:26 Irlande : Dingle pour les fines gueules

Dimanche 12 Mars 2017 - 20:32 A Corsier-sur-Vevey, Chaplin est de retour !