Culture

Munch/Van Gogh, la confrontation de deux génies tourmentés

À l’occasion de la commémoration Van Gogh 2015, le Musée Van Gogh d’Amsterdam présente le travail de ces deux peintres emblématiques du XXè siècle en mettant l’accent sur les interactions qui émanent de leur travail.

Par Catherine Gary



©“Nuit étoilée sur le Rhône“ de Van  Gogh, 1888. Musée d’Orsay - “Nuit étoilée“ de  Edvard Munch, 1922. Musée Munch, Oslo
©“Nuit étoilée sur le Rhône“ de Van Gogh, 1888. Musée d’Orsay - “Nuit étoilée“ de Edvard Munch, 1922. Musée Munch, Oslo
Le naturalisme comme lignes  de départ

Bien que de dix ans son cadet, le Norvégien Munch commence à peindre à la époque que Van Gogh, vers 1880. Leur démarche picturale s’avère au départ assez semblable, influencés qu’ils sont par le naturalisme. Preuve en est l’inspiration et le style de certaines œuvres de jeunesse comme Les Mangeurs de pommes de terre de Van Gogh et Matin de Munch. Mais très vite, leur travail s’oriente vers des voies différentes, se démarque par des approches personnelles qui sont autant de  reflets de leurs âmes tourmentées. L’amour, la peur, la spiritualité, la mort y apparaissent en filigrane, en particulier dans les tableaux majeurs que l’exposition présente dans l’aile récemment rouverte pour les expositions temporaires : Le Cri du norvégien  Munch ou La Nuit étoilée sur le Rhône de Van Gogh.

© “Le Cri“ de Edvard Munch, 1893. Musée Munch, Oslo.  “Le Pont à Trinquetaille“ de Vincent van Gogh, 1888.
© “Le Cri“ de Edvard Munch, 1893. Musée Munch, Oslo. “Le Pont à Trinquetaille“ de Vincent van Gogh, 1888.
Une peinture des extrêmes

« Tous deux poussent à l’extrême la mise en scène de leur sujet. Leurs couleurs éclaboussent la toile, les formes et les lignes sont accentuées, la réalité s’en trouve simplifiée. À la recherche de nouvelles perspectives et de nouveaux raccourcis, ils mettent l’accent sur l’utilisation de la peinture et d’autres matériaux. En cela, ils vont à l’encontre de toutes les conventions, au paroxysme du moderne », précise le catalogue d’exposition. Peinture bouleversante que celle de ces deux peintres livrés à l’inquiétude. Expression  directement accessible à tous par la simplification des formes, le jaillissement du trait, la force de la couleur !
   

©  “Sous bois“ de Vincent van Gogh, 1889. Van Gogh Museum, Amsterdam. “Printemps dans la forêt d’ormes“ de Edvard Munch,1923. Musée Munch, Oslo
© “Sous bois“ de Vincent van Gogh, 1889. Van Gogh Museum, Amsterdam. “Printemps dans la forêt d’ormes“ de Edvard Munch,1923. Musée Munch, Oslo
Mais aussi, le souci commun d’un ordonnancement

Van Gogh et Munch, malgré les différences évidentes dans leur langage pictural ont eu le projet commun d’insérer leur travail dans un ensemble cohérent qu’ils nommeraient dans une surprenante coïncidence “Symphonies“. Munch néanmoins inscrit ses principaux tableaux dans un cycle intitulé Frise de la Vie, sur lequel il travaille de nombreuses années en y exprimant l’intensité de ses sentiments face à la réalité de la naissance et de la mort. Quant à Van Gogh, il peint à Arles une ultime série de représentations urbaines et rurales, de portraits et de natures mortes qu’il qualifie deDécoration“ et destinées à orner la maison-atelier qu’il partagea avec son ami Paul Gauguin.
 

Certaines œuvres sont montrées pour la première fois

Plus de 100 œuvres - 80 peintures et 30 œuvres sur papier - sont exposées à l’occasion de cette année commémorative, dont certaines qui n’ont jamais été vues par le public. Et dans la cage d’escalier d’une aile de l’exposition, le musée invite ses visiteurs à exprimer sur des panneaux conçus à cette intention leur émotions profondes suscitées par les œuvres. Peut-être seront-ils  inspirés peut- par les quelques citations de ces deux grands artistes appliquées sur les murs...

Durant l’exposition, des institutions culturelles de premier plan à Amsterdam - le musée du film EYE, la compagnie de théâtre Toneelgroep Amsterdam, l’Orchestre royal du Concertgebouw et l’Orchestre philharmonique des Pays-Bas - organisent cet automne un programme culturel de grande envergure.
 
 

musée Van Gogh d’Amsterdam   ©  DR
musée Van Gogh d’Amsterdam © DR
Pour en savoir plus :

Munch : Van Gogh
Exposition du 25 septembre 2015 au 17 janvier 2016
Au
musée Van Gogh d’Amsterdam




(Le Musée Van Gogh conserve et gère la plus importante collection au monde d’œuvres et de lettres de van Gogh, ce qui permet au public d’accéder à sa vie et à son oeuvre, ainsi qu’à l’art de son temps et de ses contemporains).
 

Autoportraits de Munch/Van Gogh, le Musée Van Gogh d’Amsterdam présente le travail de ces deux peintres emblématiques du XXè siècle en mettant l’accent sur les interactions qui émanent de leur travail. © DR
Autoportraits de Munch/Van Gogh, le Musée Van Gogh d’Amsterdam présente le travail de ces deux peintres emblématiques du XXè siècle en mettant l’accent sur les interactions qui émanent de leur travail. © DR


06/10/2015
Catherine Gary





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 4 Juillet 2017 - 15:55 Fernand Léger et Le Corbusier réunis à Metz