Actualités du tourisme

Saint-Dié : Un FIG pour un monde à toute vitesse !

Du 30 septembre au 02 octobre, le Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges va vivre au rythme des tables rondes, conférences, expositions, spectacles et rencontres littéraires. « Un monde qui va plus vite ? », tel sera le thème de cette 27e édition qui accueille la Belgique comme pays invité d’honneur.

Par David Raynal



Désormais, il existe le FIG Junior, spécialement conçu pour les 3-15 ans et qui s’inscrit parfaitement dans le programme «adulte» de l’événement. © D.R.
Désormais, il existe le FIG Junior, spécialement conçu pour les 3-15 ans et qui s’inscrit parfaitement dans le programme «adulte» de l’événement. © D.R.

Pour cette 27ème édition le sujet du FIG tournera autour de la représentation du temps, de sa vitesse et de l’accélération des choses © David Raynal
Pour cette 27ème édition le sujet du FIG tournera autour de la représentation du temps, de sa vitesse et de l’accélération des choses © David Raynal
Cette année, le 27e Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges nous invite à nous poser pour disséquer le thème : « Un monde qui va plus vite ? ».
 


Le sujet du FIG tournera autour de la représentation du temps, de sa vitesse et de l’accélération des choses. « Comme l’a développé Jean Ollivro, un géographe de Rennes dans son ouvrage publié en 2000 et intitulé « L’homme à toute vitesse », la notion de vitesse est pour nous indépendante de toute notion de déplacement. Cette vitesse se joue néanmoins sur des espaces qui sont nommés, balisés, perturbés.  Il y a donc une perturbation entre la manière de se déplacer et l’espace qui reste rugueux.

Pourquoi la vitesse serait-elle devenue une marque du progrès et de la modernité ? Pourquoi accordons-nous une telle importante à la vitesse alors qu’il existe dans le même temps des mouvements « Slow ». En clair, plus la France s’équipe de TGV et plus il y a de randonneurs »
souligne Gilles Fumey  professeur à l’université Paris-Sorbonne et président de l’ADFIG (association pour le développement du Festival de géographe de Saint-Dié-des-Vosges).

Conférence de presse à Paris pour la 27ème édition du FIG dans le cadre verdoyant du Centre National du Livre. De gauche à droite :   David Valence le maire de Saint-Dié-des-Vosges et conseiller régional du Grand Est;  Christian Pierret, le président fondateur du FIG; Gilles Fumey  professeur à l’université Paris-Sorbonne et président de l’ADFIG;  © David Raynal
Conférence de presse à Paris pour la 27ème édition du FIG dans le cadre verdoyant du Centre National du Livre. De gauche à droite : David Valence le maire de Saint-Dié-des-Vosges et conseiller régional du Grand Est; Christian Pierret, le président fondateur du FIG; Gilles Fumey professeur à l’université Paris-Sorbonne et président de l’ADFIG; © David Raynal
L’écume des choses

Aujourd’hui, nos sociétés et nos activités sont effectivement marquées par la vitesse et l’instantanéité.

Tout est émotion et tout va très vite. L’information en continu à la télévision rend seulement compte de l’écume des choses. Nous avons le sentiment que notre vie est dictée par ce caractère fluctuant, éminemment superficiel.  C’est encore pire au niveau économique où l’on parle de volatilité des marchés. La variable essentielle de l’économie est de nos jours la vitesse de la circulation de la monnaie. En quelques secondes, des centaines de millions de dollars voyagent instantanément d’une place financière à une autre.

« Certes, Saint-Dié-des-Vosges n’a jamais été aussi proche de Tokyo, de Chandigarh ou de Marseille, des villes qui ont toutes été marquées comme la nôtre par la trace féconde de Le Corbusier. Mais le mouvement n’est pas moins puissant, qui conduit à une relocalisation assumée de certaines consommations, de certains échanges » a rappelé David Valence le maire de Saint-Dié-des-Vosges et conseiller régional du Grand Est. Il faut par conséquent prendre ses distances face à ces temps et à ces vitesses différentes. « La vitesse de déroulement de  nos vies est différente selon que l’on soit banquier dans la City de Londres ou agriculteur dans les Vosges. Mais partout, il y a vitesse, parce que partout, il y a rendement » explique Christian Pierret, le président fondateur du FIG

« A Saint-Dié-des-Vosges, nous entretenons un rapport privilégié avec la Belgique. La ville d’Arlon en Wallonie avec laquelle nous sommes jumelés depuis 1963 a accueilli nos enfants au sortir de la guerre " a rappelé M. Christian Pierret; © D.R.
« A Saint-Dié-des-Vosges, nous entretenons un rapport privilégié avec la Belgique. La ville d’Arlon en Wallonie avec laquelle nous sommes jumelés depuis 1963 a accueilli nos enfants au sortir de la guerre " a rappelé M. Christian Pierret; © D.R.
La Belgique pays invité d’honneur
 
Pays invité d’honneur de l’édition 2016, la Belgique en tant qu’État a moins de deux siècles d’existence, mais elle hérite d’une situation géo-historique forte qui la place au contact des mondes germaniques, francophones et anglophones comme l’incarne Bruxelles, capitale de l’Union Européenne.

De ce fait, l’image géographique du plat pays malgré le relief des Ardennes, ne doit pas masquer les complexités d’une société qui oscille entre réunions et divisions. « A Saint-Dié-des-Vosges, nous entretenons un rapport privilégié avec la Belgique. La ville d’Arlon en Wallonie avec laquelle nous sommes jumelés depuis 1963 a accueilli nos enfants au sortir de la guerre, alors même que les nazis avaient presque totalement détruit notre cité. Au temps de Jules César, nous étions même rattachés au sein de la Gaule Belgique »  a rappelé Christian Pierret.

Formidable Belgique qui nous a donné quelques grands noms de la chanson, de la littérature, de la poésie et de la bande dessinée, Jacques Brel, Simenon, Emile Verhaeren, Hergé. « Quel plaisir que d’accueillir nos cousins belges, hôtes de cette 27e édition du FIG et du Salon du Livre Amerigo Vespucci ! » souligne Olivier Huguenot, libraire et grand coordinateur de ce rendez-vous littéraire.

De gauche à droite : Pierre Assouline, romancier, membre de l’Académie Goncourt, biographe de Simenon et d’Hergé présidera la manifestation qui regroupe chaque année de grands noms de la littérature française et internationale ©  Babelio.com; Maylis de Kerangal, romancière et auteur de Réparer les vivants, aura la lourde tâche d’endosser le rôle de grand témoin. © Babelio.com
De gauche à droite : Pierre Assouline, romancier, membre de l’Académie Goncourt, biographe de Simenon et d’Hergé présidera la manifestation qui regroupe chaque année de grands noms de la littérature française et internationale © Babelio.com; Maylis de Kerangal, romancière et auteur de Réparer les vivants, aura la lourde tâche d’endosser le rôle de grand témoin. © Babelio.com
70 ans de Lucky Luke

Pierre Assouline, romancier, membre de l’Académie Goncourt, biographe de Simenon et d’Hergé, présidera la manifestation qui regroupe chaque année de grands noms de la littérature française et internationale.

A ses côtés, Maylis de Kerangal, romancière et auteur de Réparer les vivants, aura la lourde tâche d’endosser le rôle de grand témoin. Les écrivains tenteront de répondre aux nombreuses questions posées par la thématique de cette année «Un monde qui va plus vite ?» : Comment (Ap)prendre son temps ? Le journalisme, une littérature qui se dépêche ?... De belles conférences, des entretiens et confrontations sur la BD avec Benoit Peeters, le polar belge sur les pas de Simenon avec Patrick Delperdange. Patrick Roegiers, auteur de L’autre Simenon évoquera de son côté les mythes belges.

le Salon du Livre célèbrera dignement les 70 ans de Lucky Luke et du Centre National du Livre, partenaire cette année encore de l’édition 2016. © BD Editions Dargaud
le Salon du Livre célèbrera dignement les 70 ans de Lucky Luke et du Centre National du Livre, partenaire cette année encore de l’édition 2016. © BD Editions Dargaud

De gauche à droite : Olivier Huguenot © lindigomag ; Tonino Benacquista © DR ; Isabelle Autissier © Babelio.com; tous deux faisant partie des membres du Jury qui décerneront le premier Prix de la BD Géographique  qui sera remis à la Tour de la Liberté le dimanche 2 octobre.
De gauche à droite : Olivier Huguenot © lindigomag ; Tonino Benacquista © DR ; Isabelle Autissier © Babelio.com; tous deux faisant partie des membres du Jury qui décerneront le premier Prix de la BD Géographique qui sera remis à la Tour de la Liberté le dimanche 2 octobre.
Enfin, le Salon du Livre célèbrera dignement les 70 ans de Lucky Luke et du Centre National du Livre, partenaire cette année encore de l’édition 2016.

« Depuis quelques temps, l’idée de récompenser un auteur illustrateur de BD géographique nous tenait à cœur. C’est chose faite, grâce à la disponibilité des dix membres du jury dont Isabelle Autissier et Tonino Benacquista. Le premier Prix de la BD Géographique sera remis à la Tour de la Liberté le dimanche 2 octobre »  a annoncé Olivier Huguenot. Comme chaque année, le voyage passera également par les papilles. Durant tout le FIG, des chefs cuisiniers offriront des démonstrations de leurs talents culinaires.


La Belgique présentera, quant à elle, quelques-unes de ses spécialités gastronomiques au public, avec le  chocolatier Galler fournisseur officiel du Royaume, la confrérie du Maitrank, ou lors d’une halte rafraîchissante et gourmande au palais de la bière… 


Tour de la Liberté à Saint-Dié-des-Vosges.  © David Raynal
Tour de la Liberté à Saint-Dié-des-Vosges. © David Raynal
Plus d'infos



FESTIVAL INTERNATIONAL DE GÉOGRAPHIE
de Saint-Dié-des-Vosges
27ème Edition
du 30 septembre au 2 octobre 2016
Pays invité : la Belgique


http://www.fig.saint-die-des-vosges.fr
fig.saint-die-des-vosges.fr

 

Du 30 septembre au 02 octobre, le Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges va vivre au rythme des tables rondes, conférences, expositions, spectacles et rencontres littéraires. « Un monde qui va plus vite ? », tel sera le thème de cette 27e édition qui accueille la Belgique comme pays invité d’honneur. Crédit photo FIG
Du 30 septembre au 02 octobre, le Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges va vivre au rythme des tables rondes, conférences, expositions, spectacles et rencontres littéraires. « Un monde qui va plus vite ? », tel sera le thème de cette 27e édition qui accueille la Belgique comme pays invité d’honneur. Crédit photo FIG


09/09/2016
David Raynal





Nouveau commentaire :
Twitter