Reportage

Saint-Dié-des-Vosges : FIG 2012 - Parole de géographe.....

En attendant la prochaine édition qui aura lieu du 3 au 6 octobre 2013, la 23ème édition du Festival International de Géographie 2012 (FIG) a tenu toutes ses promesses. Tous étaient au rendez-vous. Ainsi, près de 50.000 festivaliers ont pu participer aux nombreuses réjouissances culturelles, gastronomiques, et touristiques, le pays à l’honneur étant cette année La Turquie. Un évènement d'importance et de renommée internationale qui a pour but essentiel de nous sensibiliser à la connaissance de la géographie. Rencontre avec les principaux acteurs de cette belle édition …

Reportage Kim Frossard et Yann Menguy



Extrêmement bien rodée cette manifestation  qui avait pour thème en cette 23ème édition « Les facettes du paysage : nature, culture, économie » a fait beaucoup parlé d’elle. D’abord parce qu’il est bon de découvrir Saint-Dié-des-Vosges, jolie petite ville vosgienne, située seulement à 60 km de Colmar, son environnement très vert, ses montagnes et sa population particulièrement accueillante. Ensuite d’appréhender la géographie d’une manière ludique, ouverte, intelligente  et ce grâce à la présence, au travail et à l’énergie inépuisable  de ses nombreux acteurs.

Parmi eux, le président-fondateur du FIG Christian Pierret, maire de Saint-Dié-des-vosges, ancien ministre de l'Industrie et du commerce, Monsieur Jean-Robert Pitte, président de l'ADFIG, son directeur, Freddy Clairembault. Egalement les directeurs scientifiques  Bertrand Lemartinel  et Louis Marrou, et Jean-Pierre Rioux, président du salon du livre Amerigo Vespucci (et président  du comité scientifique de la Maison de l'Histoire de France).
Le FIG s'attarde aussi à valoriser  l'histoire de la gastronomie avec cette année les démonstrations culinaires de Laurent Lalvée, meilleur ouvrier de France.



Saint-Dié-des-Vosges :  FIG 2012 -  Parole de géographe.....
"J'en appelle au ministre de  l'Education nationale François Peillon pour réinstaurer dans le programme d'éducation la géographie et l'histoire comme matières essentielles et fondamentales" .






L'idée forte de cette 23ème édition est, selon les propos de Christian Pierret, fondateur du FIG depuis 1990," de remettre la géographie au centre des sciences humaines", " avec le rapport entre deux sciences humaines, celles de la géographie et de l'histoire" car dit-il " la géographie française a quelque chose à dire au monde, elle aide à la politique, à l'entreprise, à la géostratégie. Les géographes ont toujours eu un rôle important et diplomatique dans les conflits internationaux" .Le  rôle du FIG est également celui  de donner la capacité à chaque jeune de "comprendre le monde pour faire la paix"  et  "il  sert aussi à comprendre les hommes". Et de conclure  " j'en appelle au ministre de  l'Education nationale François Peillon pour réinstaurer dans le programme d'éducation la géographie et l'histoire comme matières essentielles et fondamentales" .



Projets autour du FIG

Christian Pierret va encore plus loin il souhaite entreprendre la réalisation d'une"Ecole Mondiale de Géographie" qui serait une sorte d' école d'application "postdoc" ou des économistes, géographes, et scientifiques de tous horizons pourraient s'entretenir et réfléchir ensemble sur les différentes facettes de notre planète. Son rêve serait également  la création d'une " Résidence de géographie" calquée sur le mode des résidences d'artistes, ouverte à tous. "Ainsi nous serons la Rome de la géographie" conclue non sans humour Christian Pierret .




Rencontre, lors du fig 2012 avec Louis Marrou alors directeur scientifique du FIG.

La nouvelle année 2013 s'ouvre pour Louis Marrou avec sa récente élection au sein de l'ADFIG (  (Association pour le Développement  du Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges). Il en est le nouveau président. A l'issue d'une Assemblée Générale qui s'est tenue le 25 février dernier, ce professeur de géographie humaine à l'Université de la Rochelle  (Vice-président du Conseil National des Universités et co-directeur scientifique du FIG de 2010 à 2012) succède à Jean-Robert Pitte, titulaire de ce poste depuis 2008.

Nul doute qu'en parfait connaisseur de la manifestation, Louis Marrou saura être le digne successeur de Jean-Robert Pitte (professeur agrégé de Géographie, membre de l'Institut ) dont le travail au sein de l'ADFIG a été non seulement reconnu, mais salué par tous.

www.fig.saint-die-des-vosges.fr/

Saint-Dié-des-Vosges :  FIG 2012 -  Parole de géographe.....

La ville de Saint-Dié-des-Vosges possède l'un des plus beaux cloître de Lorraine en grès rouge. De style gothique avec une influence Renaissance le cloître est l'élément central et fleuron de l'art sacré dans la cité de Déodat. Il est situé à l'emplacement où Déodat créa son monastère, peu après la fondation de la ville en 669. Depuis le cloître, on observe l'ancienne bibliothèque du chapitre de l'église qui administrait la ville et ses environs.(Photo DR)
La ville de Saint-Dié-des-Vosges possède l'un des plus beaux cloître de Lorraine en grès rouge. De style gothique avec une influence Renaissance le cloître est l'élément central et fleuron de l'art sacré dans la cité de Déodat. Il est situé à l'emplacement où Déodat créa son monastère, peu après la fondation de la ville en 669. Depuis le cloître, on observe l'ancienne bibliothèque du chapitre de l'église qui administrait la ville et ses environs.(Photo DR)


01/03/2013
Kim Frossard et Yann Menguy





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 25 Juillet 2017 - 19:23 Gien la discrète se découvre au fil de l’eau