Reportage

Saint-Dié-des Vosges : atout majeur de la géographie mondiale.

Le « Fig » ! Derrière cet acronyme en trois lettres se cache le Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges qui réunit in situ chaque année en période automnale, des scientifiques, des géographes, des littéraires, des spécialistes des sciences humaines et un public d’amateurs friands de connaissances dans le sens textuel du terme. Focus sur un événement porté sur les fonts baptismaux en 1990.

Par Bertrand Munier



Vue aérienne de Saint-Dié-des-Vosges, appelée Saint-Dié jusqu'en 1999. C' est une commune française, chef-lieu de la Déodatie et d’arrondissement du département des Vosges, en région Lorraine. Ses habitants sont appelés les Déodatiens  © DR
Vue aérienne de Saint-Dié-des-Vosges, appelée Saint-Dié jusqu'en 1999. C' est une commune française, chef-lieu de la Déodatie et d’arrondissement du département des Vosges, en région Lorraine. Ses habitants sont appelés les Déodatiens © DR

Venir en cité déodatienne c’est découvrir l’usine voulue par Le Corbusier, la Tour de la Liberté des architectes Normier et Hennin ou la cathédrale érigée en grès des Vosges suite aux affres de la guerre. © Bertrand Munier
Venir en cité déodatienne c’est découvrir l’usine voulue par Le Corbusier, la Tour de la Liberté des architectes Normier et Hennin ou la cathédrale érigée en grès des Vosges suite aux affres de la guerre. © Bertrand Munier
Le Gymnase Vosgien à la connaissance du Monde

En 1507, au pied des montagnes des Vosges à Saint-Dié, alors dans le duché de Lorraine, un corpuscule d’érudits humanistes regroupés au sein du Gymnaste Vosgien et autour du chanoine Vautrin Lud, travailla confidentiellement à la cartographie du Nouveau Monde.

Afin que leurs connaissances ne demeurent pas vaines, ces savants donnèrent avec célérité à cette terre lointaine, le nom d’America… en hommage au navigateur florentin  Amérigo Vespucci qui le premier, identifia ce nouveau continent. Des siècles plus tard et dans le sillon de ces géographes, le Fig est devenue l’indéniable pierre angulaire mondiale de la discipline.
 
 

Le maire déodatien David Valence (à gauche) et son directeur de cabinet Patrick Schmitt coordinateur également du Fig. © Bertrand Munier ;  Saint-Dié-des-Vosges capitale mondiale de la géographie. © Bertrand Munier
Le maire déodatien David Valence (à gauche) et son directeur de cabinet Patrick Schmitt coordinateur également du Fig. © Bertrand Munier ; Saint-Dié-des-Vosges capitale mondiale de la géographie. © Bertrand Munier
Certes le Fig n’appartient à personne. Toutefois, ce serait une gageure d’omettre que sans la ténacité de Christian Pierret, alors premier magistrat déodatien de la toute première mouture (1990), ce festival hors-norme n’aurait sûrement jamais vu le jour. Comme il est bienfaisant de souligner que David Valence, son successeur à la mairie de Saint-Dié-des-Vosges, n’a nullement déroger à poursuivre cette aventure.Ces deux élus de la République, pourtant de sensibilité politique totalement divergente, ont très vite vu dans le Fig une formidable vitrine internationale médiatique pour leur ville. Irréfutablement celle-ci vibre à l’unisson pour cet évènement.

L'Affiche de la 26ème édition du Fig ; Le maire déodatien David Valence (à gauche) et  François Compagnon président de l’édition 2015. © Bertrand Munier
L'Affiche de la 26ème édition du Fig ; Le maire déodatien David Valence (à gauche) et François Compagnon président de l’édition 2015. © Bertrand Munier
D’Haroun Tazieff… à Antoine Compagnon





Ce rendez-vous de prestige circonscrit sur trois jours est annuellement présidé par une personnalité notoire.



Le premier à entrer en lice fut le volcanologue Haroun Tazieff puis suivirent  Joël de Rosnay, Jacques Attali, Michèle Cotta, Léon Schwartzenberg… jusqu’au dernier en date François Compagnon, professeur au Collège de France.

De gauche à droite : Tonino Benacquista a présidé le salon du livre 2015. © Bertrand Munier; Georges Pernoud ou la grande saga de l’émission télévisuelle Thalassa. © Bertrand Munier ; La gastronomie a le vent en poupe au Fig. © Bertrand Munier
De gauche à droite : Tonino Benacquista a présidé le salon du livre 2015. © Bertrand Munier; Georges Pernoud ou la grande saga de l’émission télévisuelle Thalassa. © Bertrand Munier ; La gastronomie a le vent en poupe au Fig. © Bertrand Munier
Dernière édition du Fig avec la présence du romancier Tonino Benacquista

Point de rencontre majeur des scientifiques, le Fig est mâtiné de tables rondes, d’expositions, de cafés géographiques, d’expositions tant à Saint-Dié-des-Vosges intra-muros qu’extra-muros mais également de manifestations populaires comme le salon de la gastronomie ou celui du livre. Ce dernier est aussi présidé par un écrivain majeur de la littérature française… à l’image de la dernière édition 2015 avec la présence du romancier et scénariste Tonino Benacquista.

La géographie à Saint-Dié-des-Vosges se veut également ouverte au grand public. © Bertrand Munier
La géographie à Saint-Dié-des-Vosges se veut également ouverte au grand public. © Bertrand Munier
Pays invité… et institution géographique universelle
 
Si le Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges est devenu une institution au sein de la communauté des géographes, il l’est également au sein du grand public. Au-delà de cette remarque, le Fig met l’accent chaque année sur un pays différent, allié à un thème ou à une réflexion. « 2015 » porta son regard sur l’Australie et les Territoires de l’Imaginaire. Dans un an la Belgique fera son apparition tout en dissertant sur cette pensée : « Un monde qui va plus vite ».

Nul doute que Saint-Dié-des-Vosges écrira encore longtemps son nom sur la mappemonde en pérennisant son festival qui restera un lieu universel consacré à la découverte, à l’apprentissage, au divertissement et à l’échange.
Bertrand Munier



Plus d'infos :

Ville de Saint-Dié-des-Vosges
Office de Tourisme de Saint-Dié-des-Vosges

Festival International de Géographie -


La Tour de la Liberté est installée dans le parc Jean-Mansuy à Saint-Dié-des-Vosges depuis 1990. Cet édifice futuriste symbolise la recherche de tous les peuples, la liberté.  © DR
La Tour de la Liberté est installée dans le parc Jean-Mansuy à Saint-Dié-des-Vosges depuis 1990. Cet édifice futuriste symbolise la recherche de tous les peuples, la liberté. © DR


04/11/2015
Bertrand Munier





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 25 Juillet 2017 - 19:23 Gien la discrète se découvre au fil de l’eau