Reportage

Si les châteaux irlandais nous étaient contés !

Les falaises vertigineuses coupées de longues plages dorées, les lacs et les tourbières sauvages du Donegal servent d’écrin aux demeures seigneuriales qui gardent encore la mémoire des luttes passées.

Par Catherine Gary



Paysage irlandais
Paysage irlandais
L’Histoire mouvementée de l’Irlande a laissé une trace durable à travers les monuments qui se dressent dans les paysages inchangés du nord-ouest. Ils sont la mémoire des combats contre l’Angleterre, cet ennemi héréditaire bataillant pour de nouvelles terres. Il n’y a pas si longtemps encore, les combats faisaient rage aux frontières mêmes du Donegal, dans cet Ulster déchiré entre Catholiques républicains et Protestants fidèles à la Reine. Cette guerre civile a, elle aussi, gravé ses traces…

Château de Westport, un manoir XVIIIè siècle de style géorgien dans la baie de Clew.
Château de Westport, un manoir XVIIIè siècle de style géorgien dans la baie de Clew.
 L’avion se pose à Knock, dans le comté de Mayo, une  région qui a connu, comme le Connemara voisin, la Grande Famine des années 1845, avec ses morts et ses migrants par milliers. Mais l’Irlande a le cœur fier. Les contes et légendes venus de la nuit des temps et les musiques de folk traditionnel ou plus rock aujourd’hui donnent vie aux paysages et aux villages, avec la harpe pour emblème du pays. Première visite au château de Westport, un manoir XVIIIè siècle de style géorgien dans la baie de Clew. Le clan O'Malleys, une famille de marins y gardait jadis l’oeil sur toute  la côte ouest. L’histoire du lieu est auréolée par leur ancêtre mythique, Grâce 0’Malley, une femme au caractère trempé et à la vie tumultueuse surnommée la Pirate. Durant l’époque élisabéthaine, habillée en homme, elle contrôla à elle seule la baie et fit du trafic avec les pirates… La succession des salles, richement décorées de tableaux, de meubles et d’orfèvrerie, permet une immersion dans les soubresauts de l’histoire irlandaise à travers ses hauts personnages. L’immense parc à l’anglaise offre une multitude de loisirs à partager en famille : des pédalos, un chemin de fer miniature, un château gonflable, un bateau de pirates et de nombreuses aires de jeux. Il est même possible d’y camper…
 

Donegal Castle (photo C.Gary) Comté de Donegal, région sauvage entre baies, lacs et montagnes. (Photo bourlingueurs.com)
Donegal Castle (photo C.Gary) Comté de Donegal, région sauvage entre baies, lacs et montagnes. (Photo bourlingueurs.com)
Changement de décor dans petite ville de Donegal.  Bâtie au fond d’une baie, elle est connue comme la base historique du clan O’Donnell, l’un des principaux clans irlandais de l’époque. C’est là que cette famille, célèbre pour sa lutte contre la colonisation du pays, érigea son château, au bord de la rivière Eske. Après l’échec du soulèvement contre l’envahisseur en 1607, les O’Donnell s’enfuient vers la France ainsi que les autres clans irlandais. Cette “fuite des comtes“ est un moment tragique de l’histoire irlandaise. Les O’Donnell incendient alors le château pour éviter l’occupation de l’armée anglaise avant que ne  commence la colonisation de l’Ulster par les Protestants anglais et écossais. l’Irlande se divise pour quelques siècles et les Anglais s’installent en nombre. Un Anglais, le capitaine Brooke, devient châtelain et ajoute une aile de style Jacques 1er. En 1898, il revient aux autorités irlandaises qui l’ouvrent à la visite. Donegal Castle est imposant et d’un style austère. Les marches inégales et bancales de l’étroit escalier dans la tourelle devaient ralentir les intrusions. De même que la montée dans le sens inverse des aiguilles d’une montre devait gêner le maniement des épées… Dans la salle des banquets, le manteau de cheminée (on le dit le plus grand d’Irlande), arbore les blasons de Sir Brooke et la fleur de chardon, emblème de Jacques VI d’Ecosse qui succéda à Elizabeth I sur le trône d’Angleterre…

Château et Jardins de Glenveach (Photo C.Gary)
Château et Jardins de Glenveach (Photo C.Gary)
 A quelques encablures et toujours dans le Donegal, voici le Parc National de Glenveagh. On a abandonné les falaises déchiquetées pour les paysages sauvages et quasiment inhabités de l’intérieur nord du comté. Si le soleil joue avec les nuages ou qu’une ondée laisse place à un arc-en-ciel, les lacs  immenses, cernés de tourbières, les landes et les forêts s’éclairent de teintes surnaturelles… Le parc s’étend sur près de 11 000 hectares au cœur des Derryveagh Mountains, près du
lac Lough Veagh. C’est là que se dresse le château de Glenveagh entouré de ses jardins. Une façade de granit gris, des tours massives du XIXè siècle rappellent le château de Balmoral en modèle réduit. George Adair,... homme peu recommandable, expulsa à l’époque 244 métayers pour occuper la place. Après sa mort, son épouse dessina et aménagea les jardins. Henry McIlhenny, dernier propriétaire et expert en arts décoratifs apporta certains raffinements à la décoration intérieure : une quantité de trophées de chasse, une enfilade de salles où les portraits d’ancêtres veillent sur un beau mobilier et des aménagements non dépourvus d’originalité. Comme ces murs couverts de coquillages, ou la chambre rose que Greta Garbo aimait occuper… Les jardins, clos de hauts murs, sont parmi les plus beaux d’Irlande avec leurs fleurs venues du monde entier. Du château partent des randonnées à travers le parc. En grimpant sur la colline à travers les forêts de rhododendrons, la vue sur le lac est un moment privilégié. Puis, le long des sentiers balisés, et de préférence tôt le matin, on s’écarte dans le calme de cette nature sauvage sous les premières lumières de la journée…
 

Les tourbières  (photo boulingeurs.com)
Les tourbières (photo boulingeurs.com)
Pratique :
Se renseigner :
- L’Office de Tourisme Irlandais
Tél. : 01 70 20 00 20 –
irlande-tourisme
- Formalités : présentation d’une carte d’identité ou d’un passeport
- Monnaie : zone euro
- Décalage horaire d’une heure toute l’année
Y aller :
- Ryanair propose 3 vols par semaine entre l’aéroport de Beauvais (60) et l’aéroport de Knock International dans le comté de Mayo – porte d’ouverture à l’ouest et au nord ouest d’Irlande
ryanair


Le Mount Falcon dans le Comté de Mayo.2/ Westport House
Le Mount Falcon dans le Comté de Mayo.2/ Westport House
Dormir  dans les châteaux :
- Castle Grove Country house dans le Comté de Donegal. Une demeure de rêve pleine de charme et d’authenticité. Salons cosy chambres spacieuses et bien meublées (dont un lit à baldaquins). Le dîner est un délicieux moment : finesse des mets et service parfait. Les prix sont imbattables : 45 euros/pers avec petit-déjeuner. 90 euros en demi-pension.
castelgrove Tél. : 353 (0)74 915 1118





- Le Mount Falcon dans le Comté de Mayo. Ce château possède 3 km de la rivière la plus prolifique en saumons d’Irlande. Avis aux pêcheurs ! Il date de 1876 et vous propose des nuits dans ses chambres historiques ou en lodges, au cœur de l’immense parc. Spa et excellent chef français.
moutfalcon Tél . : 353(0)74 915 1118

Guides :
- Irlande
Lonely Planet. La référence pour le pratique et le culturel à la fois.
715 pages
- Irlande
Guides Voir
Editions Hachette
Plus de 1000 photos, des dessins à la coupe, des itinéraires et un choix d’hôtels et de restaurants.
370 pages
 
 

 Si les châteaux irlandais nous étaient contés !


08/07/2012
Catherine Gary





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 20 Avril 2017 - 16:35 Au pays de Don Quijote de La Mancha

Lundi 20 Mars 2017 - 23:26 Irlande : Dingle pour les fines gueules

Dimanche 12 Mars 2017 - 20:32 A Corsier-sur-Vevey, Chaplin est de retour !