Actualités du tourisme

Sultanat d’Oman à l’Expo Milano 2015 :"nourrir la planète, énergie pour la vie "

L’Expo Milano 2015 fermera ses portes le 31 Octobre 2015. Depuis son inauguration le 1er mai dernier, le pavillon du Sultanat d’Oman a déjà accueilli près de 900 000 visiteurs. Raison de plus pour y découvrir, avant la fermeture , les atouts de ce pays du Moyen-Orient situé au sud de la péninsule arabique et qui a fait le choix de développer sur son pavillon de 3000 m² le thème de la tradition et des récoltes.

Par David Raynal



Depuis  son inauguration le 1er mai  dernier, le pavillon du Sultanat d’Oman a déjà accueilli près de 900 000 visiteurs. (Crédit photo omantourisme.com)
Depuis son inauguration le 1er mai dernier, le pavillon du Sultanat d’Oman a déjà accueilli près de 900 000 visiteurs. (Crédit photo omantourisme.com)
L’Expo Milano 2015 est un  grand événement de portée mondiale  qui fonde son succès sur l’implication et la diversité des participants. Au total, 145 nations sont représentées soit  94% des pays du monde.  Cette année la grande thématique est : Nourrir la planète, énergie pour la vie.

Ainsi chaque pays, en s’inspirant de sa culture et de ses traditions, est invité à s’interroger et à proposer des solutions sur les enjeux liés aux perspectives de l’alimentation. Depuis le 1er mai et jusqu’au 31 octobre, le Sultanat d’Oman a choisi de présenter le thème : la tradition et les récoltes. Oman est un pays du Moyen-Orient qui se situe dans l’une des zones les plus arides de la planète. Le Sultanat a donc dû faire face au fil de son histoire à de nombreuses difficultés pour assurer une production alimentaire pérenne. L’eau, ressource vitale est un élément indispensable pour la vie, le système agricole et le bétail. 

Trait d’union entre l’Inde et l’Afrique, Oman est un pays grand comme plus de la moitié de la France. Depuis Mascate, il est possible d’y côtoyer dans la même journée l’éclat azur de l’océan Indien, les eaux couleur émeraude des wadi (canyons qui abritent des cours d’eau ou des piscines naturelles), les remparts de la montagne du Hajar ou les sables rougeoyants du désert.

Production de dattes

Le nord et le Dhofar (« le sud » en arabe) sont deux régions séparées par une vaste étendue désertique longue de 800 km.  On y trouve tour à tour le désert proprement dit (Roub al-Khali), la sebkha (lac d’eau salée d’Oum Al-Samin), des hamadas (les plateaux rocheux de Jiddat el-Harassis) et des dunes (Ash Sharqiyah Sands). (Crédit photos DR)
Le nord et le Dhofar (« le sud » en arabe) sont deux régions séparées par une vaste étendue désertique longue de 800 km. On y trouve tour à tour le désert proprement dit (Roub al-Khali), la sebkha (lac d’eau salée d’Oum Al-Samin), des hamadas (les plateaux rocheux de Jiddat el-Harassis) et des dunes (Ash Sharqiyah Sands). (Crédit photos DR)
Du nord au sud, ce Sultanat de près de trois millions d’habitants présente un relief contrasté composé de côtes déchiquetées ou sableuses, de montagnes, de plaines et de dunes. La démographie actuelle d’Oman montre une concentration de la population dans deux régions principales : le nord et le Dhofar (« le sud » en arabe).

Ces deux régions sont séparées par une vaste étendue désertique longue de 800 km où l’on trouve tour à tour le désert proprement dit (Roub al-Khali), la sebkha (lac d’eau salée d’Oum Al-Samin), des hamadas (les plateaux rocheux de Jiddat el-Harassis) et des dunes (Ash Sharqiyah Sands). Aujourd’hui encore, le Sultanat continue de tirer l’essentiel de ses revenus de la manne du pétrole et du gaz (près de 50% du PIB). Ces réserves en pétrole étant limitées, le pays gère prudemment sa production et mène une politique active de prospection. L’agriculture de subsistance constitue, quant à elle,  l’une des principales sources d’emploi et les systèmes agricoles ne cessent de se moderniser. Les principaux produits du pays sont les dattes, les citrons verts, les bananes, le blé et le sorgho. On distingue l’agriculture sédentaire des plaines côtières (irrigation par puits) et des plateaux intérieurs (irrigation par falaj) et la culture en terrasses du Hajar. En matière d’élevage, on remarque le nomadisme pastoral (nomades chameliers wahiba et semi-nomades chevriers shawawi) et les éleveurs transhumants du Dhofar.

Système ancestral d’irrigation

Au Sultanat d'Oman chaque village possède son falaj et on recense environ 10 000 réseaux hydrauliques disséminés dans tout le territoire.(Crédit photo DR)
Au Sultanat d'Oman chaque village possède son falaj et on recense environ 10 000 réseaux hydrauliques disséminés dans tout le territoire.(Crédit photo DR)
Le pavillon omanais de 3000m²  dressé sur le site de l’exposition universelle a pour but d’expliquer comment les habitants du Sultanat gèrent et surveillent l’eau pour assurer les productions alimentaires du pays.

Il s’inspire de l’architecture traditionnelle omanaise, reproduisant une forteresse en pisé, un village accroché à la montagne et un falaj, système ancestral d’irrigation, aflaj au pluriel. Cette astucieuse technique de canalisation et d’irrigation classée sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2006, constitue une partie vitale du patrimoine omanais.

Chaque village possède son falaj et on recense environ 10 000 réseaux disséminés dans tout le territoire. Les aflaj du Jebel Akhdar, qui ont permis l’essor de l’agriculture et servent aujourd’hui à la culture en terrasses, sont sans conteste les plus intéressants du pays.

L’eau qui circule dans ces canaux à flanc de coteaux provient soit des wadi (lits de rivière remplis par la pluie), soit des sources ou des puits de montagne.

L'une des façades du pavillon du Sultanat d'Oman construit dans le cadre du l'Expo Milano 2015 (Crédit photo DR)
L'une des façades du pavillon du Sultanat d'Oman construit dans le cadre du l'Expo Milano 2015 (Crédit photo DR)
Durant toute la période de l’exposition universelle, les visiteurs peuvent déguster sur le site du pavillon omanais des produits locaux  comme le miel, les dattes, le lait de chamelle et se promener dans un jardin divisé en trois espaces symboliques : le soleil, le sable et la mer...
 

Plus d'infos

Le pavillon omanais de 3000m²  dressé sur le site de l’exposition universelle a pour but d’expliquer comment les habitants du Sultanat gèrent et surveillent l’eau pour assurer les productions alimentaires du pays (Crédit photos DR).
Le pavillon omanais de 3000m² dressé sur le site de l’exposition universelle a pour but d’expliquer comment les habitants du Sultanat gèrent et surveillent l’eau pour assurer les productions alimentaires du pays (Crédit photos DR).
Expo Milano 2015
Le Pavillon du Sultanat a déjà accueilli près de 900 000 visiteurs avec une journée record à 43000.

http://www.expo2015.org/fr
www.omantourisme.com
 

Mascate, la très belle capitale du Sultanat d'Oman (Crédit photo  omantourisme.com)
Mascate, la très belle capitale du Sultanat d'Oman (Crédit photo omantourisme.com)


15/09/2015
David Raynal





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 30 Octobre 2017 - 16:31 Les fêtes d’Halloween dans le monde

Vendredi 20 Octobre 2017 - 16:38 Vaux-le-Vicomte fait son cinéma !