Reportage

Sur les pas de Napoléon : de Montereau à Brienne-le-Château

Tout au long de cette année, la Champagne et la Brie commémorent le bicentenaire de la Campagne de France. Les 15 et 16 février, la Ville de Montereau s’est souvenue dans le cadre d’une reconstitution grandiose, de l’une des dernières grandes victoires de Napoléon.

Reportage Yann Menguy et David Raynal



Au retour de la campagne de Russie, après avoir combattu les coalisés en Allemagne, en Italie et en Espagne, l’armée napoléonienne se replie sur les frontières de la France.

Dès janvier 1814, à la tête de troupes affaiblies, l’Empereur, seul contre tous, va alors livrer sa plus belle campagne : « la Campagne de France » avant d’abdiquer à Fontainebleau le 6 avril 1814 pour partir ensuite vers un cours exil à l’île d’Elbe. Ce sera ensuite le sursaut des 100 jours qui s’achèvera à Waterloo. C’est au cœur de cette campagne de France que, le 18 février 1814, Napoléon remporte à Montereau (Seine et Marne) sa dernière victoire. Montereau est un nœud stratégique, grâce à ses ponts, c’est l’un des seuls points de passage sur la Seine qui mène jusqu’à Paris.

Les 15 et 16 février,  la Ville de Montereau a commémoré dans le cadre d’une reconstitution grandiose, le bicentenaire de l’une des dernières grandes victoires de Napoléon.  (Photos David Raynal)
Les 15 et 16 février, la Ville de Montereau a commémoré dans le cadre d’une reconstitution grandiose, le bicentenaire de l’une des dernières grandes victoires de Napoléon. (Photos David Raynal)
A la tête d’une armée de jeunes conscrits, (les Marie-Louise) Napoléon oriente lui-même le canon vers les armées austro-wurtembergeoises, avant de forcer les troupes aguerries de l’ennemi à reculer grâce à une charge de cavalerie héroïque sur les ponts de la ville. La route de Paris est coupée aux coalisés. Une fois de plus, l’intelligence tactique de celui qui est encore l’Empereur de tous les Français, lui a permis de vaincre. Au confluent de la Seine et de l’Yonne, une statue équestre de Napoléon, l’une des seules de France avec celle de Cherbourg, rappelle encore cet événement qui fait de la ville l’un des hauts lieux de la Campagne de France et de l’épopée napoléonienne.

Tout au de l’année, de Châlons-en-Champagne à Fontainebleau, en passant par Reims, Château-Thiery, Montmirail et Nogent-sur-Seine, la fureur des champs de bataille retentira à nouveau. (Photos David Raynal et Yann Menguy).
Tout au de l’année, de Châlons-en-Champagne à Fontainebleau, en passant par Reims, Château-Thiery, Montmirail et Nogent-sur-Seine, la fureur des champs de bataille retentira à nouveau. (Photos David Raynal et Yann Menguy).
Charges héroïques

Deux cents ans après la bataille victorieuse du redouté Napoléon, la ville de Montereau qui célèbre depuis 15 ans cet événement historique a commémoré avec éclat  les 15 et 16 février derniers cette ultime victoire. Défilés, charges héroïques des célèbres grognards et campements napoléonien... Plus de neuf cents soldats venus de toute l'Europe ont fait parler la poudre le temps d’un week-end devant 15 à 20 000 spectateurs.


Plus de neuf cent soldats venus de toute l'Europe ont fait parler la poudre le temps d’un week-end devant 15 à 20 000 visiteurs.  Ici Yves Jégo député de la troisième circonscription de Seine-et-Marne et maire de Montereau-Fault-Yonne avec Patrice Laffont le célèbre animateur qui a commenté la reconstitution. (Photos David Raynal et Yann Menguy).
Plus de neuf cent soldats venus de toute l'Europe ont fait parler la poudre le temps d’un week-end devant 15 à 20 000 visiteurs. Ici Yves Jégo député de la troisième circonscription de Seine-et-Marne et maire de Montereau-Fault-Yonne avec Patrice Laffont le célèbre animateur qui a commenté la reconstitution. (Photos David Raynal et Yann Menguy).
Un moment unique, qui a connu son point d’orgue, avec la reconstitution commentée par l'animateur Patrice Laffont de la bataille des troupes napoléoniennes face aux troupes coalisées autrichiennes et wurtembergeoises.

Pendant deux jours, tous ont senti l’odeur de la poudre et le vent des boulets, aux côtés des centaines de soldats venus de toute l'Europe (Russie, République tchèque, Pologne, Autriche, Italie, Belgique, Hollande, France). Le public, pour la plupart venu en famille a vibré devant le spectacle des charges héroïques de cavalerie et des corps à corps d'infanterie. Les pieds dans la boue et au son des tambourins et des clairons, les grognards partent à l’assaut des armées alliées européennes. Plus tard, dans la soirée, la cité redevenue impériale, s’enivre des effluves de vin chaud, de la soupe aux pois et des miches de pain à peine sorties du four. Petit à petit, elle s’illumine de tous les feux de bivouac, des torches de la taverne du soldat, tandis que les milliers d’étoiles multicolores du feu d’artifice du spectacle pyromélodique embrasent une dernière fois les cieux de Montereau.

Quelques temps forts à ne pas manquer

Sur les hauteurs de Surville Napoléon pointe lui-même les pièces, les boulets ennemis sifflent comme les vents déchaînés ; mais les soldats murmurent de ce que l’Empereur reste ainsi exposé aux coups de l’ennemi. C’est dans ces circonstances qu’il leur dit gaiement : « Allez mes amis, soyez tranquilles, le boulet qui me tuera n’est pas encore fondu. » (Photos David Raynal et Yann Menguy).
Sur les hauteurs de Surville Napoléon pointe lui-même les pièces, les boulets ennemis sifflent comme les vents déchaînés ; mais les soldats murmurent de ce que l’Empereur reste ainsi exposé aux coups de l’ennemi. C’est dans ces circonstances qu’il leur dit gaiement : « Allez mes amis, soyez tranquilles, le boulet qui me tuera n’est pas encore fondu. » (Photos David Raynal et Yann Menguy).
Des commémorations toute l’année

Loin d’être une manifestation isolée, la reconstitution de Montereau préfigure les nombreux événements qui célèbreront en 2014, le bicentenaire de l’épisode de la Campagne de France en Champagne et en Brie.

Tout au de l’année, de Châlons-en-Champagne à Fontainebleau, en passant par Reims, Château-Thiery, Montmirail et Nogent-sur-Seine, la fureur des champs de bataille retentira à nouveau. Les lieux de halte des chefs des armées se découvriront, les expositions temporaires et les musées rendront hommage aux milliers de victimes et blessés des deux camps, tandis que les visiteurs feront un fabuleux bond dans le temps sur les traces et dans les pas de Napoléon. Signe que ces commémorations historiques ont en ce moment le vent en poupe.

Après Disneyland Paris, la Seine-et-Marne pourrait accueillir d'ici 2017 un parc de loisirs entièrement dédié à l’Empereur des Français.
Ogre sanguinaire pour certains, demi-dieu ou aigle visionnaire pour d’autres, le « petit caporal » corse n’a décidément pas fini de faire parler de lui.


Quelques temps forts à ne pas manquer

Tout au long de cette année, la Champagne et la Brie commémorent le bicentenaire de la Campagne de France.  (Photos David Raynal)
Tout au long de cette année, la Champagne et la Brie commémorent le bicentenaire de la Campagne de France. (Photos David Raynal)
Les 5 et 6 avril 2014 : Tinqueux fête Napoléon. Bicentenaire de la Bataille de Reims avec bivouac, fanfares, conférences, expositions de dioramas, démonstration de jeux de stratégie, musée éphémère, défilés, son et lumières avec la voix de Robert Hossein, et deux reconstitutions de la bataille de Reims. Renseignements :T (0)6 85 21 89 35 - www.tinqueuxfetenapoleon.com
Les 17 et 18 mai 2014 à Brienne-le-Château :  Rencontres napoléonienne Spectacle nocturne, reconstitution, bivouac, manœuvres des troupes et lancement de la rénovation du musée. Renseignements : Amis du Musée Napoléon & Office de tourisme de Brienne-le-Château -
T (0)3 25 92 82 41 - musee-napoleon-brienne.fr
Les 31 mai et 1e juin 2014 à Montmirail : Spectacle de reconstitution de la bataille de Montmirail-Marchais 1814 -
31 mai : Reconstitution de la bataille de Montmirail-Marchais 1814. Manoeuvre des troupes, charges de la cavalerie, tirs d’artillerie, hôpital de campagne Larrey, parade des régiments. Visite des bivouacs et vie quotidienne des soldats en campagne.
1e juin : célébration du bicentenaire «Campagne de France 1814», commémoration 1914, réconciliation 1962. Pique-nique géant sur le champ de bataille. Animations.
Renseignements : Syndicat d’Initiative de Montmirail et sa région -
T (0)3 26 81 40 05 / T (0)3 26 81 72 40 - www.montmirail-tourisme.eu- www.1814v4.fr
Les 7 et 8 juin 2014 : Célébration du bicentenaire du Congrès de Châtillon-sur-Seine avec défilé, bivouac, conférences ... Exposition de la collection Marmont : cartes, plans, décorations militaires, tableaux Renseignements :Musée du Pays Châtillonnais - T (0)3 80 91 24 67 - www.musee-vix.fr
Le 15 août 2014 à Bar-sur-Seine : Commémorations autour de 1814 avec 2 conférences, un repas et une visite guidée historique.
Renseignements : Office de tourisme de Bar-sur-Seine - T (0)3 25 29 94 43 - www.ot-barsurseine.fr

Plus d'infos

C’est au cœur de cette campagne de France que, le 18 février 1814, Napoléon remporte à Montereau (Seine et Marne) sa dernière grande victoire
C’est au cœur de cette campagne de France que, le 18 février 1814, Napoléon remporte à Montereau (Seine et Marne) sa dernière grande victoire
Liens utiles :

www.1814brie-champagne.com

www.montereau-napoleon1814.com

www.aube-napoléon-2014.fr

www.tourisme-champagne-ardenne.com

www.tourisme77.fr

Les villes de Montereau-Fault-Yonne et  de Fontainebleau font partie du réseau « Ville Impériale»
www.ville-imperiale.com
 

Tout au long de cette année, la Champagne et la Brie commémorent le bicentenaire de la Campagne de France.  (Photo David Raynal)
Tout au long de cette année, la Champagne et la Brie commémorent le bicentenaire de la Campagne de France. (Photo David Raynal)


01/03/2014
Yann Menguy et David Raynal





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 20 Avril 2017 - 16:35 Au pays de Don Quijote de La Mancha

Lundi 20 Mars 2017 - 23:26 Irlande : Dingle pour les fines gueules

Dimanche 12 Mars 2017 - 20:32 A Corsier-sur-Vevey, Chaplin est de retour !