Actualités du tourisme

Sur les terrasses du Manhattan madrilène.

Avec 3,5 millions d’habitants intra-muros et six millions dans la province, Madrid est une ville qui ne dort jamais. En automne les Madrilènes et les touristes profitent des soirées encore douces pour prendre de la hauteur et boire un verre sur les toits-terrasses de la capitale espagnole.

Par David Raynal



La terrasse du Gourmet Expérience du Corte Inglés de Callao  offre une vue imprenable sur le « Broadway » de Madrid. Cette partie de la Gran Vía occupée par les théâtres de music-hall et de variétés.  © David Raynal
La terrasse du Gourmet Expérience du Corte Inglés de Callao offre une vue imprenable sur le « Broadway » de Madrid. Cette partie de la Gran Vía occupée par les théâtres de music-hall et de variétés. © David Raynal

Madrid sa plaza Mayor avec en son centre la célèbre statue équestre de Philippe III, son Paseo del Arte et ses prestigieux musées dont celui de la Reina Sofía qui abrite le Guernica de Picasso. © David Raynal
Madrid sa plaza Mayor avec en son centre la célèbre statue équestre de Philippe III, son Paseo del Arte et ses prestigieux musées dont celui de la Reina Sofía qui abrite le Guernica de Picasso. © David Raynal
Une terrasse avec vue sur le Manhattan espagnol

Les visiteurs connaissent de Madrid sa plaza Mayor avec en son centre la célèbre statue équestre de Philippe III, son Paseo del Arte et ses prestigieux musées dont celui de la Reina Sofía qui abrite le Guernica de Picasso, son quartier gay et branché de Chueca et son Musée du Romantisme, ou encore son palais royal et sa majestueuse relève de la garde.

Ce qu’ils savent moins, c’est qu’il existe une multitude de terrasses aménagées prêtes à les accueillir pour certaines à toute heure du jour et de la nuit. Cette ville suspendue possède son architecture, ses codes, et ses lieux à la mode. On peut s’y rencontrer pour discuter, boire ou manger ou simplement s’y abandonner pour une petite sieste en apesanteur, loin de l’animation parfois brulante et toujours frénétique de la ville.Installé au neuvième et dernier étage du Corte Inglés de Callao, Gourmet Experience est un espace gastronomique qui jouit de l’une des plus belles vues sur la ville, embrassant à la fois Gran Vía, le Palais Royal et la Plaza de España. A l'intérieur d'un centre commercial, dix stands dédiés sont répartis sur 1 500 mètres carrés -restaurants, boulangeries, produits fins, et magasins de glaces, entre autres- lesquels proposent de déguster leurs produits au comptoir ou dans les parties communes. Au bout de cet espace, le restaurant Gourmet Expérience s’impose depuis quelques années comme une véritable petite institution. Après leurs achats, les familles et les touristes viennent y déguster en fin de semaine, des spécialités locales et du monde toujours originales et souvent raffinées. Petit plus sympathique, il est possible de s’installer à table avec l’une des bouteilles achetées dans l’une des boutiques à l’étage. La terrasse offre enfin une vue splendide sur le fameux Capitol Building de Madrid, le Manhattan espagnol, avant-goût mesuré de l’architecture moderne des villes d’Amérique latine.  
Adresse : Gourmet Experience-Corte Inglès, Plaza de Callao
 

Le Circulo de Bellas Artes est l'un des centres culturels privés les plus importants d'Europe, connu pour son ouverture vers les courants artistiques les plus marquants et les plus novateurs. . © David Raynal
Le Circulo de Bellas Artes est l'un des centres culturels privés les plus importants d'Europe, connu pour son ouverture vers les courants artistiques les plus marquants et les plus novateurs. . © David Raynal
Une déesse Minerve de 7 mètres
 
Toujours dans le centre, au 7e étage de l’un des bâtiments les plus réputés de Madrid, le Circulo de Bellas Artes ou le « Cercle des Beaux-Arts » ouvre ses perspectives sur l’horizon urbain de la capitale espagnole, de l’hôtel de ville à Gran Via.

Fondé en 1880 grâce à la volonté d'un petit groupe d'artistes, le Círculo de Bellas Artes (CBA) est l'un des centres culturels privés les plus importants d'Europe, connu pour son ouverture vers les courants artistiques les plus marquants et les plus novateurs. Ce centre pluridisciplinaire propose des activités allant des arts plastiques à la littérature en passant par la science, la philosophie, la photographie, le cinéma ou les arts de la scène. Haut de 48 mètres, l’édifice construit entre 1921 et 1926 par l'architecte Antonio Palacios impressionne. Au 42 de la rue Alcala, il abrite des salles d'expositions, une bibliothèque, un salon ainsi qu'une salle de bal. Protégé par l’immense statue néo-classique haute de sept mètres de la déesse Minerve, le bâtiment a la particularité d’offrir en son sommet l’une des meilleures vues panoramiques sur les toits de Madrid, ainsi que de très belles perspectives plongeantes sur le Metropolis et la Plaza de la Cibeles. Lieu de rendez-vous très prisé des Madrilènes, on y vient prendre l’air dans une ambiance tendance et musicale et se prélasser sur les canapés au soleil couchant de « l’atardecer » en sirotant un mojito ou une bière.  Pour seulement 4€ à payer à l’entrée, vous aurez non seulement accès à la terrasse arborée et aux petits trésors gustatifs du restaurant, mais vous accèderez aussi aux diverses expositions organisées régulièrement le long de l’escalier intérieur de la salle.
Adresse Circulo de Bellas Artes, 42 Calle de Alcalá

la Terraza Cibeles avec le paseo del Prado à gauche et la Castellana à droite, dévoile un large panorama sur les cimes minérales de la capitale espagnole.  © David Raynal
la Terraza Cibeles avec le paseo del Prado à gauche et la Castellana à droite, dévoile un large panorama sur les cimes minérales de la capitale espagnole. © David Raynal
Terrasse panoramique sur la ville

Au 6e étage du siège de la municipalité de Madrid, la Terraza Cibeles avec le paseo del Prado à gauche et la Castellana à droite, dévoile un large panorama sur les cimes minérales de la capitale espagnole. 

Ce monument incontournable de la plaza de Cibeles n’est autre que l’ancien siège de la poste espagnole (Palacio de Comunicaciones).  Rebaptisé palais de Cybèle (Palacio de Cibeles) depuis 2011, il accueille aujourd’hui dans ses locaux de prestige, les principales salles de réception et les bureaux de la mairie de Madrid. Inauguré par Alphonse XIII et la reine Victoire Eugénie, il fut dessiné par Antonio Palacios Ramilo et Joaquín Otamendi. L'édifice blanc de 70 mètres de haut s’inspire notamment du néogothique et particulièrement de l'œuvre de Viollet-le-Duc. On y retrouve également l'influence de Gustave Eiffel et d'Otto Wagner ainsi que des styles régionaux espagnols chers à Palacios.  A l’intérieur de ce bâtiment emblématique, un centre culturel s'intéresse principalement à la ville de Madrid. Sa programmation s'articule autour de trois lignes d'action : la réflexion sur la culture urbaine, l'offre d'informations culturelles à destination des madrilènes et des touristes et, enfin, la rencontre entre les cultures notamment grâce à l'organisation d'expositions, d'ateliers, de conférences et de concerts. A proximité immédiate du restaurant gastronomique, la terrasse panoramique élégante et design (dont l’accès coûte 2 euros par personne) est un lieu privilégié pour effectuer de jour comme de nuit d’inoubliables photos de la ville.
La Terraza Cibeles- Palacio de Cibeles, 1, Plaza de Cibeles.

Complètement rénové depuis 2011, le marché San Antón constitue un modèle d'architecture durable grâce à des caractéristiques de construction tentant de limiter la consommation d'énergie. Le troisième et dernier étage est, quant à lui, occupé par un restaurant proposant une cuisine de marché, avec une terrasse lounge de quelque 400 mètres carrés offrant une vue spectaculaire sur ce quartier très animé de Madrid.  © DR et  © David Raynal
Complètement rénové depuis 2011, le marché San Antón constitue un modèle d'architecture durable grâce à des caractéristiques de construction tentant de limiter la consommation d'énergie. Le troisième et dernier étage est, quant à lui, occupé par un restaurant proposant une cuisine de marché, avec une terrasse lounge de quelque 400 mètres carrés offrant une vue spectaculaire sur ce quartier très animé de Madrid. © DR et © David Raynal
Terrasse lounge

Au cœur du quartier animé de Chueca, l’équivalent du Marais à Paris pour sa communauté gay et sa vie nocturne, le Mercado San Anton offre une belle terrasse où il est possible de prendre un verre et se restaurer tout en profitant des dernières lueurs madrilènes.

Ce marché dont les origines remontent au 19e siècle propose à ses visiteurs sur un espace de trois étages un large éventail de produits de saison. Le rez-de-chaussée est entièrement dédié au marché traditionnel, viande, poissons, pain, fruits et légumes frais, tandis que le second étage est destiné à la vente à emporter. Le troisième et dernier étage est, quant à lui, occupé par un restaurant proposant une cuisine de marché, avec une terrasse lounge de quelque 400 mètres carrés offrant une vue spectaculaire sur ce quartier très animé de Madrid. Complètement rénové depuis 2011, le marché San Antón constitue également un modèle d'architecture durable grâce à des caractéristiques de construction tentant de limiter la consommation d'énergie.
Le Mercado San Anton, 24 Calle de Augusto Figueroa

L’ascenseur privé du ME Madrid Reina Victoria  qui monte jusqu’à la terrasse mène au refuge urbain le plus chic du moment à Madrid. © DR
L’ascenseur privé du ME Madrid Reina Victoria qui monte jusqu’à la terrasse mène au refuge urbain le plus chic du moment à Madrid. © DR
Célébrités glamour

A deux pas de la Puerta del Sol sur la place Santa Ana, Le ME Madrid Reina Victoria revisite tout en gardant intacte sa façade et sa splendeur architecturale, l’ancien Gran Hotel Reina Victoria.

L’ascenseur privé qui monte jusqu’à la terrasse mène au refuge urbain le plus chic du moment à Madrid : The Roof, d’où il est possible de contempler l’un des points de vues les plus intéressants du centre-ville. Depuis quelques années, cette terrasse devenue très à la mode accueille les célébrités les plus glamour de la capitale espagnole pour d’inoubliables soirées privées. Le bar encastré dans un mur de pierre concassée, rappelle dans son traitement l’ambiance du restaurant et du bar du rez-de-chaussée. Une palette de couleurs vives de verre violet opère un contraste saisissant avec les sièges en cuir et métal. Les poufs carrés et les lampes suspendues spécialement conçues pour faire irruption dans l’espace créent avec leurs longs bras en chrome un effet visuel étonnant. Les tables en marbre et le sol de pierre couleur crème assurent enfin une ambiance luxueuse et parfaite pour la séduction. C’est le lieu idéal pour passer une après-midi tranquille ou une soirée trépidante devant un délicieux cocktail.
14, Plaza de Santa Ana. Terrasse ouverte du lundi au jeudi et les dimanches (de 21:00 h à 01:30 h). Les vendredis et samedis (de 21:00 h à 3h du matin).

Un peu à l’extérieur de la ville, sur l’avenuda de America qui mène à l’aéroport, l'Hotel Silken Puerta America est une petite merveille de design.  © DR
Un peu à l’extérieur de la ville, sur l’avenuda de America qui mène à l’aéroport, l'Hotel Silken Puerta America est une petite merveille de design. © DR
Ascenseur panoramique

Un peu à l’extérieur de la ville, sur l’avenuda de America qui mène à l’aéroport, l'Hotel Silken Puerta America est une petite merveille de design.

Un projet fou qui a rassemblé le talent de 19 architectes et designers de renommée mondiale dont l’Irakienne Zaha Hadid pour le premier étage, le Britannique Norman Foster pour le second et Jean Nouvel pour le 12e et dernier étage. La terrasse, décorée également par l’architecte français offre dans une ambiance night-club une vue à couper le souffle sur le sud de Madrid et ses buildings. L'ascenseur panoramique est déjà une attraction en soi. Arrivé en haut, un petit passage en verre fait le tour du bar et donne aux plus courageux l'impression d'être suspendus à 60 mètres au-dessus du vide.

Un espace couvert, ouvert toute l'année grâce à ses parois transparentes, permet de profiter du paysage urbain et des sommets enneigés au lointain, même pendant les froides journées d'hiver.
Hôtel Silken Puerta America, 41, Puerta de América

Prendre un verre ou déjeuner sur les toits-terrasses permet aujourd’hui d’embrasser d’un seul coup d’œil l’incroyable diversité architecturale de la ville.  © David Raynal
Prendre un verre ou déjeuner sur les toits-terrasses permet aujourd’hui d’embrasser d’un seul coup d’œil l’incroyable diversité architecturale de la ville. © David Raynal
Madrid moderne
 
Artère principale du centre de la capitale espagnole, la Gran Via, littéralement « Grande Voie », offre une panoplie de styles remarquable à l’instar des architectures, néo-mudéjare, plateresque et haussmannienne.

Imaginée au tout début du 20e sous le règne du roi Alfonso XIII, la grande avenue allait relier la vieille ville aux nouveaux quartiers, s’étirant sur presque 1,5 km, de la Plaza Cibeles jusqu’à la Plaza de España. Conçue pour refléter le modernisme et la salubrité de la ville, la Gran Vía impliqua le travail d’une soixantaine d’architectes dont certains avaient voyagé aux États-Unis. De passage à New York ou à Chicago, ils en étaient revenus fascinés par les gratte-ciels de béton et d’acier qui symbolisaient déjà à l’époque, l’inexorable ascension économique du continent nord-américain. De retour en Europe, ils allaient s’en inspirer pour construire les « tours de Babel » du Madrid moderne de la période postcoloniale. Prendre un verre ou déjeuner sur les toits-terrasse permet aujourd’hui d’embrasser d’un seul coup d’œil l’incroyable diversité architecturale de la ville.  D.R.

Vue sur l'élégant édifice de l'Hôtel de Ville.  © David Raynal
Vue sur l'élégant édifice de l'Hôtel de Ville. © David Raynal

Madrid est une ville qui ne dort jamais. En automne les Madrilènes et les touristes profitent des soirées encore douces pour prendre de la hauteur et boire un verre.  © David Raynal
Madrid est une ville qui ne dort jamais. En automne les Madrilènes et les touristes profitent des soirées encore douces pour prendre de la hauteur et boire un verre. © David Raynal
Plus d'infos
 
Pour bien préparer son voyage en Espagne  
www.spain.info/fr

Pour bien préparer son séjour à Madrid  
www.esmadrid.com/fr

Se loger

Hôtel Senator Gran Vía Spa Hotel****
70 Gran Vía -
28013 - Madrid - Spain
Tel: +34 915228265 
Fax: +34 915228264  

http://www.senatorgranvia70spahotel.com

Se restaurer 

Malacatín
5, calle de la Ruda 
28005 - Madrid
+34 913 65 52 41

www.malacatin.com


Partez pour Madrid avec l’offre moyen-courrier d’Air France
www.airfrance.fr/Vol-Paris-Madrid


Après avoir dévoilé l’ensemble de sa nouvelle offre long-courrier, la compagnie nationale poursuit sa dynamique de montée en gamme sur son réseau moyen-courrier au départ ou à l’arrivée à Paris-Charles de Gaulle. Depuis le printemps, Air France a introduit un siège entièrement revu pour chacun de ses clients à bord de 24 Airbus A319 et 25 Airbus A320. Habillé de véritable cuir de haute qualité dans toutes les cabines, il offre un confort de voyage optimal, idéal pour travailler, se reposer ou se restaurer avant l’arrivée à destination. Air France propose des vols quotidiens pour Madrid au départ des aéroports de Paris-Charles De Gaulle et Orly.

Avec 3,5 millions d’habitants intra-muros et six millions dans la province, Madrid est une ville qui ne dort jamais. En automne les Madrilènes et les touristes profitent des soirées encore doucespour prendre de la hauteur et boire un verre sur les toits-terrasses de la capitale espagnole.
Avec 3,5 millions d’habitants intra-muros et six millions dans la province, Madrid est une ville qui ne dort jamais. En automne les Madrilènes et les touristes profitent des soirées encore doucespour prendre de la hauteur et boire un verre sur les toits-terrasses de la capitale espagnole.




08/11/2015
David Raynal





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 22 Juin 2017 - 22:45 Phi Ta Khon - des fantômes pour la pluie

Dimanche 11 Juin 2017 - 00:57 Maroc - Les Gnaouas d’Essaouira