Actualités du tourisme

Thaïlande : Hua Hin, un parfum d’élégance et d’aristocratie assumé

Jadis petit village de pêcheurs, l’arrivée du chemin de fer au début du 20e siècle à Hua Hin devait attirer dans le sillage de la famille royale la bonne société thaïlandaise. Située à seulement 250 km au sud de Bangkok, la cité balnéaire revendique aujourd’hui son glorieux héritage et propose avec ses huit golfs de qualité internationale, une offre hôtelière et des prestations haut de gamme.

Par David Raynal



La petite station en bois de couleur rouge et crème de Hua Hin et son pavillon royal a ouvert ses portes en 1911. Le gare deviendra rapidement le symbole de la ville et est encore aujourd'hui l'une des plus pittoresques du pays. (Crédit photo : David Raynal)
La petite station en bois de couleur rouge et crème de Hua Hin et son pavillon royal a ouvert ses portes en 1911. Le gare deviendra rapidement le symbole de la ville et est encore aujourd'hui l'une des plus pittoresques du pays. (Crédit photo : David Raynal)
Pour des générations entières d’habitants de Bangkok qui ont passé leurs vacances d’été sur la longue plage de sable blanc de Hua Hin, la ville a gardé malgré l’insolence de ses tours modernes, le délicieux parfum de l’aristocratie.

Connue depuis les temps anciens, la cité fut abandonnée une première fois en 1760, lors de la guerre birmano-thaïlandaise et la chute de l'ancienne capitale du royaume Ayutthaya. En 1834, un petit groupe de pêcheurs fuyant la province voisine de Phetchaburi réinvestit le nord de la localité qu’ils nomment alors Samore Riang (rangées de pierres). L’histoire de Hua Hin... se confond ensuite avec celle de la monarchie thaïlandaise.  En 1909 à la fin du règne du roi Rama V, un ingénieur de la compagnie de chemin de fer, Henry Gittins, inspecte le site dans le but de construire une ligne vers le sud. Il est frappé par la beauté du littoral et par la configuration si particulière de ses formations rocheuses. De retour à Bangkok, il incite la société de chemin de fer à se lancer dans la construction d’une gare. Une petite station en bois de couleur rouge et crème ouvre ses portes en 1911. Réalisée dans le style « pain d'épices», selon les termes de la population locale, elle allait rapidement devenir le symbole touristique de la ville et l’une des plus belles gares du pays.

Station à la mode

Ouvert en 1924, le Royal Hua Hin golf course à proximité immédiate de la gare et du centre-ville est le plus ancien terrain de golf du pays. (Crédit photo : David Raynal/DR)
Ouvert en 1924, le Royal Hua Hin golf course à proximité immédiate de la gare et du centre-ville est le plus ancien terrain de golf du pays. (Crédit photo : David Raynal/DR)
Avec le prolongement de la voie de chemin de fer en 1916 vers la Malaisie britannique, de nouveaux hébergements sont créés pour les voyageurs désireux de passer une ou plusieurs nuits dans l’ancien petit port de pêche.

Sous l’impulsion du roi Rama VII qui élève en 1920 un premier palais d’été pour échapper aux fortes chaleurs de la capitale, Hua Hin (littéralement la tête du rocher) devient « La » station balnéaire à la mode. Un an plus tôt, un ingénieur écossais du nom de AO Robins avait été chargé de créer le Royal Hua Hin Golf Course, le tout premier parcours de golf de Thaïlande situé aux abords immédiats de la gare.  Dans l’entre-deux guerres, la bonne société thaïlandaise se met à jouer au croquet. Elle ramasse des petits crabes sous les rochers et construit pour ses enfants d’immenses châteaux de sable. Les vacanciers fortunés se passionnent aussi pour les longues balades à cheval sur la grande plage de trois kilomètres. Une activité qui est encore pratiquée aujourd’hui. Les plus audacieux explorent la jungle à dos d’éléphants ou partent en bateau pour des excursions dans les îles avoisinantes en compagnie des pêcheurs locaux. A la nuit tombée, les cinémas en plein air passent les derniers films d’Hollywood en vogue, tandis que les concerts de jazz du vendredi soir donnés dans les palaces contribuent peu à peu à  forger la légende des lieux.

Art de vivre

De nos jours, si la monarchie thaïlandaise et les membres influents du gouvernement possèdent encore de somptueuses villas sur le bord de mer, les terrains sur lesquels se tenaient la majorité des anciennes propriétés, ont souvent été vendus à des promoteurs pour laisser la place à des hôtels modernes.

A l’exception notable de Laksasubha Kridakorn, l’arrière-petite-fille du prince Naresra Varariddhi, qui fut le premier membre de la famille royale à construire son palais d’été à Hua Hin.  « Lak », comme elle est prénommée ici affectueusement, a en effet décidé au début des années 90 de marcher sur les traces de son illustre aïeul. En 1994, à la faveur d’un héritage, elle entreprend la construction de 17 villas dans un style balnéaire sur le site où se situait initialement la demeure familiale. «  J’essaye de préserver le rêve de mon arrière-grand-père » avait-elle déclaré à la presse thaïlandaise lors de la création de ses luxueuses maisons d’hôtes. Le Centara Grand Beach Resort & Villas Hua Hin cultive également à sa manière cet art de vivre en grande partie révolu. Premier hôtel édifié en 1923 par le prince Purachatra et l’architecte Antonio Rigazzi pour accueillir la suite du roi Rama VII, l’ex-Railway est actuellement considéré avec son parc privé de 13 hectares comme l’un des établissements  les plus romantiques d’Asie. Son décor entièrement préservé, typique de l’ère coloniale au royaume de Siam a notamment servi pour le tournage du film « The Killing fields » - La Déchirure en français - du réalisateur Roland Joffé, Oscar 1985 du meilleur acteur pour un second rôle (Haing S. Ngor).  

Apparition divine

Dans la journée, les rayons de lumière heurtent le célèbre Phra Thinang Khuha Kharuehat, un pavillon de style thaï, devenu le symbole de Prachuap Khiri Khan, situé à 63 km au sud de Hua Hin dans le parc national de Khao Sam Roi Yot. (Crédit photo : David Raynal/DR)
Dans la journée, les rayons de lumière heurtent le célèbre Phra Thinang Khuha Kharuehat, un pavillon de style thaï, devenu le symbole de Prachuap Khiri Khan, situé à 63 km au sud de Hua Hin dans le parc national de Khao Sam Roi Yot. (Crédit photo : David Raynal/DR)
Antithèse de l’agitation frénétique et souvent égrillarde de Pattaya, Hua Hin est une station en plein essor aussi bien fréquentée par les Thaïlandais que par les étrangers.

Aujourd’hui, la famille royale y a toujours ses quartiers d’été, comme en atteste les trois bateaux de guerre ancrés dans la baie et chargés de sa surveillance. Au 21e siècle, la ville est surtout connue des touristes pour sa tranquillité, ses restaurants de fruits de mer, ses hôtels cinq étoiles et ses huit golfs de qualité internationale dans un rayon de moins de 30 kilomètres. Outre l’incontournable visite du palais de Klai Kangwon construit en 1927 par Rama VII, du centre d’art et d’artisanat ou des marchés nocturnes, les passionnés de nature auront le choix entre Namtok Pa La-u, une spectaculaire chute d’eau et la visite du parc national de Khao Sam Roi Yot (300 collines en thaï). Ce lieu magnifique situé à 63 km au sud de Hua Hin est le refuge des oiseaux migrateurs. Il abrite également de nombreuses cavernes mystérieuses. A l’intérieur de l’une d’elle, trône telle une apparition divine, le célèbre Phra Thinang Khuha Kharuehat, un élégant pavillon de bois de style thaï réalisé à Bangkok en 1890 durant le règne de Rama V. Démonté et transporté dans la grotte où il fut reconstruit, une grande ouverture au sommet de l’immense cavité laisse passer les rayons de lumière. Cette clarté soudaine permet à la végétation tropicale de reprendre ses droits et illumine en journée de façon surprenante le pavillon royal dont les quatre sommets à pignons furent érigés par le roi en personne. Un moment de pure magie en pleine jungle qu’il ne faut manquer sous aucun prétexte, même s’il faut gravir une haute colline bordant la plage et poursuivre par une descente vertigineuse dans les entrailles de la terre… D.R.

Plus d'infos

Le village de pêcheurs de Ban Khao Daeng au bord d'un canal, est le point de départ des bateaux pour observer les oiseaux sauvages. (Crédit photo : David Raynal)
Le village de pêcheurs de Ban Khao Daeng au bord d'un canal, est le point de départ des bateaux pour observer les oiseaux sauvages. (Crédit photo : David Raynal)

 

Située à seulement 250 km au sud de Bangkok, la cité balnéaire de Hua Hin   propose avec ses huit golfs de qualité internationale, une offre hôtelière et des prestations haut de gamme. (Crédit photo : David Raynal)
Située à seulement 250 km au sud de Bangkok, la cité balnéaire de Hua Hin propose avec ses huit golfs de qualité internationale, une offre hôtelière et des prestations haut de gamme. (Crédit photo : David Raynal)
Se loger :
Hôtel Hyatt Regency
Hua Hin 91 Khao Takiap Road, Nong Kae Hua Hin
Prachuap Khiri Khan, 77110 Tél. +66 32 521 234

http://huahin.regency.hyatt.com/en/hotel/home.html
 Hôtel Dusit Thani Hua Hin
1349 Petchkasem Road Cha-am, Petchburi, 76120
Tél. +66 32 520 009 -

www.dusit.com/dusitthani/huahin
Hôtel Asara Villas & Suites Hua Hin
53 Hua Hin, Soi 5, Prachuab Kirikhan
Prachuap Khiri Khan 77110

http://www.asaravillaandsuite.com
Hôtel Anantara Hua Hin
43/1 Phetkasem Beach Road
Hua Hin 77110

http://huahin.anantara.com
Hôtel Evason Hua Hin
9 Moo 5, Paknampran Beach
Pranburi Prachuap Khirikhan 77220

http://www.sixsenses.com/evason-resorts/hua-hin/destination
 

Hua Hin est appréciée pour son port de pêche traditionnel, ses restaurants de fruits de mer et une splendide plage de sable fin qui s'étale sur trois kilomètres. (Crédit photo : David Raynal)
Hua Hin est appréciée pour son port de pêche traditionnel, ses restaurants de fruits de mer et une splendide plage de sable fin qui s'étale sur trois kilomètres. (Crédit photo : David Raynal)
Pour dîner :

Supatra by the Sea
Excellente sélection de poissons et de produits de la mer cuisinés façon thaï.  

www.supatra-bythesea.com
Palm Restaurant du Centara Grand Beach
Impressionnant choix de cuisine thaï et occidentale à volonté en formule buffet ou à la carte.   
1 Damnernkasem Road
Hua Hin 77110

http://www.centarahotelsresorts.com/centaragrand/chbr

 

La légendaire douceur du climat tropical permet aux golfeurs professionnels et amateurs de jouer toute l’année en Thaïlande, avec une préférence pour la saison sèche entre novembre et février. (Crédit photo : David Raynal)
La légendaire douceur du climat tropical permet aux golfeurs professionnels et amateurs de jouer toute l’année en Thaïlande, avec une préférence pour la saison sèche entre novembre et février. (Crédit photo : David Raynal)
Faire du golf à proximité :
Palm Hills Golf Course
Caractérisé par une géographie hors du commun et entouré de montagnes, ce parcours de 18 trous a été conçu par l’architecte Max Wexler, connu dans le monde entier pour son expérience dans la création de plusieurs parcours du golf de renommée internationale.

www.palmhills-golf.com
Le Springfield Royal Country Club
Ce magnifique parcours de 27 trous avec ses paysages tous différents et uniques a été conçu pour stimuler les sens et l’appétit de compétition des golfeurs. Un parcours de championnat avec 5 sets de tees propose plusieurs niveaux de difficulté.

www.springfieldresort.com/golf
Le Royal Hua Hin golf Course
Ouvert en 1924, le Royal Hua Hin golf course est le plus ancien terrain de golf du pays. Il offre des « tee off » séduisants au milieu de la jungle avec une vue imprenable sur le golfe de Thaïlande. Conçu par un ingénieur ferroviaire écossais A.O. Robins, le Royal Hua Hin est situé à proximité immédiate de la gare et du centre-ville.

http://www.golfhuahin.com/royalhuahin.htm
Le Golf Black Mountain
Ouvert en 2007, ce parcours se situe au cœur d’une vallée naturelle avec plusieurs bassins d’eau à proximité de chaque trou. Le parcours Black Mountain exige de chaque joueur une concentration très particulière.

Il a déjà accueilli trois tournois internationaux et a remporté plusieurs prix internationaux. En 2014, il a par exemple été élu « Meilleur parcours de golf en Asie-Pacifique ».

http://www.blackmountainhuahin.com

Le Banyan Golf Club
Ouvert en 2008, ce parcours extrêmement technique propose aux golfeurs de jouer en pleine nature dans un environnement préservé et presque sauvage. Son clubhouse au style thaïlandais affirmé, offre les services d’un établissement cinq étoiles. Ce golf d’exception  apparait dans le « Top 1000 » de la liste Rolex qui répertorie les mille meilleurs parcours du monde. 

http://www.banyanthailand.com
Le Sea Pine Golf Hua Hin
L’un des plus récents parcours de golf à Hua Hin, il se trouve face à la zone balnéaire de Khao Takieb au sud de la ville. Ce parcours de 18 trous qui longe la mer est notamment divisé par le chemin de fer qui connecte Bangkok à Phuket.

http://www.golfasian.com/golf-courses/thailand-golf-courses/hua-hin/sea-pine-golf-course
Le Majestic Creek Country Club
Ce parcours de 27 trous qui s’étend sur 7 123 hectares en plein cœur d’une nature luxuriante a été créé par l’architecte Sukitti Klangvisai. Des rénovations récentes ont permis à ce golf de se hisser au niveau des meilleurs terrains de la région. Les golfeurs apprécient notamment la complémentarité entre les parcours A et B.  

http://www.majesticcreekcc.com

 

En 1920, le Roi Rama VII fit construire un premier palais d'été, créant ainsi la vogue de Hua Hin comme retraite favorite de l'aristocratie thaïlandaise pendant les fortes chaleurs estivales de Bangkok. (Crédit photo : David Raynal/DR)
En 1920, le Roi Rama VII fit construire un premier palais d'été, créant ainsi la vogue de Hua Hin comme retraite favorite de l'aristocratie thaïlandaise pendant les fortes chaleurs estivales de Bangkok. (Crédit photo : David Raynal/DR)

A voir à Hua Hin


Marché de Cicada

Ce marché est un espace de représentation artistique pour les créateurs et les artistes qui proposent de l’artisanat local et du prêt à porter. Il est ouvert le vendredi de 16h00 à 23h00 et le dimanche de 16h00 à 22h00. Très animé, il attire de nombreux touristes.
A visiter dans la région :


Visite du Khao Wang – château de Rama VI.


Le château de Khao Wang connu officiellement sous le nom de Phra Nakhon Khiri Historical Paro se trouve au sommet de trois montagnes dans la ville de Phetchaburi. Il a a été construit à la demande du roi Rama IV pour devenir sa maison d’été. Sa construction a été achevée en 1860. L’ensemble du bâtiment se compose de grandes salles, palais, temples et autres constructions qui évoquent l’architecture thaïlandaise, néoclassique occidentale et chinoise.


Le parc national de Khao Sam Roi Yot

Situé à 63 km au sud de Hua Hin dans le golfe de Thaïlande, ce parc national couvre une zone de 98 km2 caractérisée par des ondulations de montagnes calcaires, des mangroves marécageuses et des plages. En gravissant la montagne bordant la plage, les visiteurs arrivent à la célèbre grotte de Tham Phraya Nakhon dans laquelle se trouve le pavillon royal.


 

Le château de Khao Wang connu officiellement sous le nom de Phra Nakhon Khiri Historical Paro se trouve au sommet de trois montagnes dans la ville de Phetchaburi. (Crédit photo : David Raynal)
Le château de Khao Wang connu officiellement sous le nom de Phra Nakhon Khiri Historical Paro se trouve au sommet de trois montagnes dans la ville de Phetchaburi. (Crédit photo : David Raynal)

Hua Hin est l'un des séjours balnéaires les plus connus du pays, aussi bien des visiteurs étrangers que des Thaïlandais. (Cédit photo : David Raynal)
Hua Hin est l'un des séjours balnéaires les plus connus du pays, aussi bien des visiteurs étrangers que des Thaïlandais. (Cédit photo : David Raynal)


10/09/2015
David Raynal





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Juillet 2017 - 16:11 La Thaïlande, un paradis pour les golfeurs

Mercredi 28 Juin 2017 - 23:38 Namur, capitale de la Wallonie gourmande