Actualités du tourisme

Trans-Eurasian Belt Development - Londres-New York en voiture.. ce n'est plus une utopie

Le TEPR pour Trans-Eurasian Belt Development (TEPR) avec ses 20 000 km sera la plus longue route du monde en continu, un projet pharaonique compte tenu des obstacles à franchir notamment la couverture des 88 kms du Détroit de Béring qui relie les deux continents.

Par Alpha B.



Trans-Eurasian Belt Development : Londres/New York en passant par Moscou et l'Alaska...  © DR
Trans-Eurasian Belt Development : Londres/New York en passant par Moscou et l'Alaska... © DR
Londres/New York en passant par Moscou et l'Alaska... Ce projet a été dévoilé par Vladimir Iakounine, président du système ferroviaire russe et proche de Vladimir Poutine, à l'occasion d’une réunion à l’Académie des Sciences de Russie. 

Le projet prévoit la construction d’une voie rapide traversant la Russie qui longerait l’actuelle route du Transsibérien et serait reliée à diverses routes existantes en Europe de l’est et en Asie. Outre cette autoroute (et sans doute une ligne de train à grande vitesse), le plan de développement prévoit la construction de pipelines et la création de villes nouvelles.

Pour Vladimir Iakounine c'est un projet plus que jamais vital et « Grâce à cette route, la Russie deviendra un centre pour la conception et le développement de très hautes technologies. Ce réseau de transport global lui donnera une position centrale. (...) C’est un projet inter-États et inter civilisations. L’ensemble est appelé à devenir une “zone du futur”. »

Toujours selon Vladimir Iakounine, le TEPR va coûter « plusieurs centaines de milliards, mais les retombées économiques seront si immenses qu’elles couvriront largement l’investissement ».

Trans-Eurasian Belt Development - Londres-New York en voiture.... ce n'est plus une utopie © DR
Trans-Eurasian Belt Development - Londres-New York en voiture.... ce n'est plus une utopie © DR


08/12/2015
Alpha B.





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 30 Mars 2017 - 00:37 Faire pleurer les arbres à Alaçati…