Reportage

Escapade bien-être dans le Gers

Le Collège des Doctrinaires vous accueille à deux pas des thermes pour un séjour zen à Lectoure. L’occasion de pousser ensuite jusqu’à Condom chez d’Artagnan, visiter l’abbaye de Flaran et La Romieu classé “Plus beau village de France“. Sans oublier les jardins remarquables de Coursiana. Bienvenue en pays de Cocagne !

Par Catherine Gary



Le village de Lectoure,  ancienne capitale des comtes d’Armagnac, l'un des plus beaux villages de France.@ villagedeFrance.fr
Le village de Lectoure, ancienne capitale des comtes d’Armagnac, l'un des plus beaux villages de France.@ villagedeFrance.fr
Le Gers vous connaissez ? Assez peu sans doute car les richesses de cette région de Gascogne sont encore en partie ignorées. Et pourtant les amoureux d’authenticité devraient venir s’y balader pour profiter de la beauté des villages perchés et de leur riche patrimoine à l’écart des routes trop fréquentées. Le temps aussi de se régaler de traditions culinaires justement réputées. 

Les cigognes rappellent le séjour des réfugiés alsaciens à Lectoure lors de l'invasion allemande. @C.Gary
Les cigognes rappellent le séjour des réfugiés alsaciens à Lectoure lors de l'invasion allemande. @C.Gary
Lectoure,  ancienne capitale des comtes d’Armagnac, petite ville tout en douceur perchée sur un éperon rocheux derrière ses remparts.

Elle fut occupée pacifiquement par les Romains qui la rendirent prospère avant de subir les invasions et les guerres de religion. Elle s’installe dans un calme noble et bourgeois aux XVIIe et XVIIIe siècles comme en témoignent la cathédrale du XIIe siècle qui fut un siège d’évêché et ses beaux hôtels particuliers. Plus tard, certains habitants, le maréchal Lannes en particulier, s’illustreront aux côtés de Napoléon. Aujourd’hui, la cité thermale vit au rythme tranquille de ses collines où renaît la culture du pastel qui fit jadis la prospérité locale avec son bleu inimitable. Quant aux cigognes qui décorent les places et façades, elles célèbrent cette année les quatre-vingts ans de jumelage de Lectoure avec Saint Louis dont les réfugiés alsaciens furent bien accueillis ici au moment de l’invasion allemande….

Valvital Lectoure  @Stéphanie Lemasson
Valvital Lectoure @Stéphanie Lemasson

De gauche à droite : Salon d'honneur Collèges des Doctrinaires @ C.Gary et toujours à Lectoure une des Chambres au Collège des Doctrinaires . @Stéphanie Lemasson
De gauche à droite : Salon d'honneur Collèges des Doctrinaires @ C.Gary et toujours à Lectoure une des Chambres au Collège des Doctrinaires . @Stéphanie Lemasson
Valvital, spa thermal et hôtel d’exception
 
A deux pas des thermes qui font aujourd’hui la renommée de Lectoure, l’ancien Collège des Doctrinaires entièrement restauré a ouvert ses portes en début d’été.

Le bâtiment imposant du XVIIIe siècle auquel on accède par une cour d’honneur agrémentée d’un jardin de roses et de glycines, invite dès l’entrée à s’installer dans le salon d’honneur. Devant la haute cheminée de pierre blonde et la déco qui mêle avec bonheur de très beaux meubles et une tapisserie d’époque au design le plus audacieux. Ici règne la créativité et la diversité, aucune des 44 chambres n’offrant la même déco et permettant de vivre en toute autonomie le temps d’une cure en particulier. Car chacune est équipée d’une kitchenette discrète permettant d’apprécier les produits typiques locaux achetés au marché.

Les thermes de la chaîne Valvital à deux pas de l’hôtel sont reliés à l’hôtel par un tunnel pour que les curistes y accèdent en peignoir. Perchés sur un promontoire naturel avec vue plongeante sur la vallée, ils sont installés dans une demeure historique du XVIIe siècle. Les eaux sulfatées, chlorurées et sodiques y traitent rhumatismes et traumatismes ostéo-articulaires mais les soins d’hydrothérapie, les modelages, les enveloppements, les gommages, les soins du visage et corps sont aussi sources de bienfaits pour les touristes de passage.

Jour de marché à Condom . @C.Gary
Jour de marché à Condom . @C.Gary

Les mousquetaires croisent le fer à Condom. @ C.Gary
Les mousquetaires croisent le fer à Condom. @ C.Gary
Les Mousquetaires croisent le fer à Condom


Encore une cité perchée dont la cathédrale Saint-Pierre dresse sur la route de Fourcès ses hautes parois d’un gothique languedocien.

Ici pas de transept ni de bas-côtés mais une nef que les hautes verrières aux vitraux préservés éclaboussent de lumière. L’ensemble éblouit par ses dentelles de pierre rythmées de fines colonnades. En approchant du déambulatoire le chœur délivre la finesse de ses sculptures et croisées d’ogive.  Une pure merveille. La ville dut sa prospérité à la Baïse, un affluent du Gers, sur lequel les gabares menaient jusqu’à Bordeaux vins et céréales. L’armagnac, lui, doit sa célébrité aux pèlerins en route vers Compostelle qui emportaient cette eau de vie réparatrice…

Et les statues des mousquetaires Porthos, d'Artagnan, Aramis et Athos, 2,30 mètres de haut chacun au pied de la cathédrale ? On les doit au sculpteur géorgien Tsereteli Zourab. Depuis 2010 elles sont le symbole de la ville, croisant le fer en signe de bravoure et d’amitié même si d’Artagnan est le seul Gascon de la bande. Mais peu importe. Sachez qu’il existe une route européenne d’Artagnan reliant Loupiac son proche village natal à Maastricht aux Pays-Bas où il périt en 1673.

Le chevet de l'abbaye de Flaran vu du jardin de simples @ C.Gary
Le chevet de l'abbaye de Flaran vu du jardin de simples @ C.Gary

De gauche à droite : Exposition Jean-Paul Chambas à l'abbaye de Flaran. @ C. Gary et Le cloître de l'abbaye de Flaran ou expose l'artiste. @ C.Gary
De gauche à droite : Exposition Jean-Paul Chambas à l'abbaye de Flaran. @ C. Gary et Le cloître de l'abbaye de Flaran ou expose l'artiste. @ C.Gary
Flaran, le charme champêtre d’une abbaye cistercienne

 
L’abbaye est fondée en 1151 par les moines cisterciens, un ordre né à la fin du XIe siècle en opposition à la dérive et au faste des couvents clunisiens.

Retour à la rigueur et à la simplicité deviennent alors la règle qui s’exprime dans le choix d’implantations isolées, architecture dépouillée et vie quotidienne rythmée par le travail pour garantir l’autonomie totale des moines. L’abbaye de Flaran à Valence-sur-Baïse, ne déroge pas à la règle même si au cours des siècles et des influences extérieures elle se relâche un peu. Quand la Révolution met fin au culte, l’abbaye devient domaine agricole avant que l’État n’en devienne propriétaire en 1972 et n’en délègue la gestion au Conseil départemental du Gers en tant que Centre culturel. C’est ainsi que les hautes parois dépouillées de la nef accueillent cet été une exposition de l’artiste contemporain Jean-Paul Chambas tandis que les murs des anciens dortoirs des moines sont dédiés à la très riche collection Michael Simonov en une quarantaine d’œuvres allant du XVIIIe au XXIè siècle. Après la visite du cloître remanié au XVIe siècle, ne pas oublier le charmant jardin médiéval de simples et son pigeonnier et la vue sur le chevet roman dont les rondeurs et le décor forment un heureux écart à la rigueur cistercienne.

La Collégiale Saint-Pierre de La Romieu s'annonce de loin. @ C.Gary
La Collégiale Saint-Pierre de La Romieu s'annonce de loin. @ C.Gary

Vitrail représentant l'arbre de Jessé Collégiale Saint-Pierre de La Romieu. @ C. Gary et Le cloître jadis incendié de la collégiale Saint-Pierre à La Romieu. @ C.Gary
Vitrail représentant l'arbre de Jessé Collégiale Saint-Pierre de La Romieu. @ C. Gary et Le cloître jadis incendié de la collégiale Saint-Pierre à La Romieu. @ C.Gary
La Romieu, étape incontournable vers Compostelle !

 Classée parmi les Plus beaux villages de France, cette cité, étape sur le tronçon Lectoure-Condom, rejoint ensuite la voie du Puy-en-Velay.

Elle tire son nom de “roumiou“ qui veut dire pèlerin (qui va à Rome) en occitan. On y vient pour le charme de ses ruelles qui gardent leur fraîcheur en été et convergent vers une bastide typique de la région avec ses arcades et sa halle centrale. Vous y surprendrez quelques chats immobiles au détour d’une façade, sur un balcon ou entre deux volets. Ils auraient sauvé la ville des rats il y a bien longtemps, dit la légende. Mais le joyau ici c’est la Collégiale Saint-Pierre, classée au Patrimoine mondial par l’Unesco, et sa riche histoire. Fondée au XIVe siècle dans son village natal par le Cardinal Arnaud d'Aux personnage influent de la cour pontificale de Clément V, l’église à nef unique est dominée par deux tours qui s’annoncent de loin sur la route. On grimpe dans l’escalier à double révolution de l’une d’elle, plus étroit certes mais plus ancien que celui de Chambord, pour une vie plongeante sur la campagne gersoise. La guerre de Cent ans et les Guerres de religion n’ont pas épargné cette collégiale à vocation de nécropole familiale. Les tombeaux ont été vandalisés et les piliers du cloître portent toujours les stigmates de l’incendie qui l’a en partie ravagé.

Jardins de Coursiana @.C.Gary
Jardins de Coursiana @.C.Gary

Jardins de Courdiana. @ C.Gary
Jardins de Courdiana. @ C.Gary
Coursiana, des jardins extraordinaires à La Romieu

C’est une histoire de passionnés qui commence en 1975 quand un certain Cours Darne, botaniste éminent de retour de Madagascar décide d’implanter sur un terrain de 4 ha 300 arbres et arbustes pour le plaisir de les voir s’adapter.

En 1992 la famille Delannoy s’installe sur la propriété et aidé par le botaniste enrichissent le domaine, y créent un verger de pruniers, des jardins de fleurs et un potager. Ouvert au public depuis 25 ans sous le nom de Jardins de Coursiana en hommage à leur créateur, les 6 ha de visite forment une balade enchantée à la découverte de 700 espèces végétales étiquetées. La richesse des plantes médicinales et aromatiques est à l’origine d’un partenariat avec Fleurance nature, spécialisé dans les produits cosmétiques et compléments alimentaires bio. Et la variété des espaces, arboretum, jardin à l’anglaise a mérité de nombreux prix dont celui de Jardin remarquable et Parc d’intérêt botanique… Une pépinière riche en variétés permet d’acquérir des plants, une boutique met en vente confitures, miels, fruits maison et une salle de réception ouverte sur les jardins accueille les cérémonies dans un écrin inoubliable.


L'escalier majestueux de l'Hôtel des Doctrinaires, @ DR; La piscine des Thermes de Lectoure.@ DR; Boutique-atelierBleu de Lectoure @C.Gary et les chemises teintes au pastel. Bleu de Lectoure. @C. Gary
L'escalier majestueux de l'Hôtel des Doctrinaires, @ DR; La piscine des Thermes de Lectoure.@ DR; Boutique-atelierBleu de Lectoure @C.Gary et les chemises teintes au pastel. Bleu de Lectoure. @C. Gary
Plus d’infos
 
Valvital Lectoure
Hôtel des Doctrinaires
Rue nationale. 32 700 Lectoure

https://www.valvital.fr/
Hebergements/Lectoure-Station-thermale-de-Lectoure/
HOTEL-COLLEGE-DES-DOCTRINAIRES

Thermes de Lectoure
www.valvital.fr
Le Bleu de Lectoure
Cet atelier-boutique propose une initiation au procédé de teinture à partir
des feuilles compactées en boules (cocagnes) de l’isatis tinctoria.
Une tradition locale qui remonte au 13è siècle et qui renaît.
Joli assortiment de textile en boutique.
Réservations au 05 62 28 14 93
55 Rue Alsace-Lorraine
32700 Lectoure 
Se régaler :
Restaurant Racine
Cuisine inventive et légère avec des produits de saison.

 

Le jardin de la Ferme Terre Blanche. @ DR; Cassoulet plat emblématique ! @ Stéphanie Lemasson ; Le Château Montluc à St-Puy. @ DR et les  Jardins de Coursiana.. @ DR
Le jardin de la Ferme Terre Blanche. @ DR; Cassoulet plat emblématique ! @ Stéphanie Lemasson ; Le Château Montluc à St-Puy. @ DR et les Jardins de Coursiana.. @ DR
Excellent accueil.
123 rue Nationale 
32700 Lectoure
Tél. : 05 62 28 07 41
Etape d’Angeline
Cuisine de terroir, authentique et goûteuse.
Place E. Bouet
32480 La Romieu.

Tél.: 05 62 28 10 29
Ferme Terre Blanche
Ici on élève le canard et on fabrique toutes sortes de produits dérivés.
On vous y explique comment le découper, le cuisiner et le goûter.
On peut aussi y faire de délicieux et copieux repas sous les arbres et dans la bonne humeur.
Au final on ne résiste pas à l’achat en boutique.
32310 Saint-Puy 
Tél. : 05 62 28 92 54

https://www.terreblanche.fr/  
Château Montluc
Dans ses caves médiévales s’élaborent l’emblématique Armagnac, les flocs, les vins tranquilles et le fameux Pousse Rapière, une recette secrète mêlant liqueur d’armagnac et vin sauvage…
Une visite commentée permet de découvrir l’historique des lieux et ses caves.

www.monluc.fr
32310 Saint-Puy 
 Jardins de Coursiana.
32480 La Romieu

www.jardinsdecoursiana.com

 
 

 
 

 


28/08/2019
Catherine Gary





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 31 Octobre 2019 - 16:38 Sainte-Lucie, la perle des Caraïbes

Jeudi 22 Août 2019 - 23:02 Sept raisons de visiter Moulins