Reportage

Fest’Oie. Quand Sarlat fête l’oie dans la joie !

La dixième édition de Fest’Oie n’a pas dérogé à la réputation gastronomique de la cité gourmande. Un marché aux couleurs du volatile roi, des ateliers culinaires, des visites de fermes et une soirée endiablée ont rythmé deux jours de festivités avec pour finir un banquet pantagruélique de 1000 convives autour de douze plats… à l’oie.

Par Catherine Gary



"La Roque Gageac près de Sarlat, capitale du Périgord noir, site touristique…".@ Pixabay/lindigomag
"La Roque Gageac près de Sarlat, capitale du Périgord noir, site touristique…".@ Pixabay/lindigomag
Au printemps et à l’automne la ville livre ses plus beaux secrets loin de la foule et de la chaleur estivale. Car la capitale du Périgord noir est un site touristique majeur qui a inspiré plus d’un cinéaste. Et la beauté de la région où paresse une Dordogne auréolée de châteaux à proximité des plus grands sites préhistoriques ajoute à son charme, le tout s’incarnant dans une gastronomie locale à la Rabelais.

Vue de l'ascenseur plein ciel de Jean Nouvel. @ Sarlat tourisme
Vue de l'ascenseur plein ciel de Jean Nouvel. @ Sarlat tourisme
En toile de fond, Sarlat, la belle périgourdine
 

Zone frontalière entre duché d’Aquitaine et comté de Toulouse, Sarlat longtemps prospéra et sa cathédrale Saint-Sacerdos rappelle qu’elle accueillit un évêché.


Pour se faire une idée des richesses civiles et religieuses qui jalonnent les rues il faut se diriger vers l’ancienne église Sainte-Marie.  Sa tour aménagée par Jean Nouvel, un enfant du pays, est devenue un ascenseur à ciel ouvert pour un panorama à 360° sur les toits de la ville. On se balade ensuite dans la fraîcheur des venelles avec un stop devant la façade Renaissance de la maison La Boétie, grand ami de Montaigne et emblème local.

Tout autour, les hôtels particuliers coiffés de leurs toits de lauzes, les anciens monastères, les places bordées de terrasses et les vitrines alléchantes forment un cœur historique remarquable qui fut site pilote des secteurs sauvegardés par la loi Malraux en 1964. Des visites sont proposées par l’Office du Tourisme pour découvrir ses trésors..

Place du marché; @Sarlat tourisme
Place du marché; @Sarlat tourisme

De gauche à droite : Place du Marché de Sarlat lors de la Fest'Oie . @ OT Sarlat;  La céramiste Annie Soret. @ C.Gary
De gauche à droite : Place du Marché de Sarlat lors de la Fest'Oie . @ OT Sarlat; La céramiste Annie Soret. @ C.Gary
Fest’Oie, un week-end de folie autour de l’oie 


Voici une fête qui annonce le printemps dans une bonne humeur gourmande avec une foule d’animations qui aiguisent les papilles des gourmets et, début mars, on arrive de partout pour savourer l’animal dont le Périgord détient la palme.


Mais le mets est rare, 100 000 pour 3 millions de canards, car la bête demande trois à quatre repas de gavage, avec au final un foie d’une finesse et d’une onctuosité incontestables. Tôt le samedi, le marché primé au gras inaugure les réjouissances place de la Liberté.

On y rencontre les producteurs et les conserveurs tandis que des troupeaux d’oie se dandinent en cacardant le long des rues à la suite des fermiers. On goûte, on observe les démonstrations de découpe, on se régale, on se réchauffe avec la fameuse soupe de carcasse, tradition incontournable offerte à tous. Suivent des ateliers de cuisine gratuits autour du foie gras d’oie et des magrets à la Coopérative Sarlat Périgord Noir.

Animations Fest'oie au marché de Sarlat. @ C.Gary
Animations Fest'oie au marché de Sarlat. @ C.Gary

Point culminant, le festin de 15 plats et plus de 1000 convives et Confrérie de la truffe et du foie fgras présente durant la banquet. @ C.Gary
Point culminant, le festin de 15 plats et plus de 1000 convives et Confrérie de la truffe et du foie fgras présente durant la banquet. @ C.Gary
D’initiation au gavage au repas pantagruélique : une journée épique
 


Les visites de ferme comme celle de la Garrigue haute, à Prats-de-Carlux, sont une immersion festive en plein élevage et gavage de ces volatiles exigeants avant la “bodég’oie“ du soir animée par des bandas locales.

L’occasion de se gaver en musique de rillettes d’oie, de saucisson, de magret séché, d’aiguillettes, le tout accompagné bien sûr de pommes sarladaises. Les réjouissances atteignent des sommets le dimanche midi autour du repas pantagruélique. Chaque année plus de 1000 convives se disputent les places. Réservation indispensable !

Durant 6 heures vont défiler une quinzaine de plats cuisinés, avec foie gras à volonté et trou périgourdin pour faire passer en douceur ces agapes mémorables (50 euros) faites de toutes les parties comestibles possibles du volatile. Une fête débordante et joyeuse que les bandas, les confréries et les animations diverses se chargent de soutenir jusqu’au soir.  

Vue aérienne des jardins de marqueyssac© Laugery-Bordeaux.
Vue aérienne des jardins de marqueyssac© Laugery-Bordeaux.

Vue en surplomb des jardins de Marqueyssac et Le moutonnement des topiaires toujours à  Marqueyssac. @ OT Sarlat
Vue en surplomb des jardins de Marqueyssac et Le moutonnement des topiaires toujours à Marqueyssac. @ OT Sarlat
Epoustouflants jardins suspendus de Marqueyssac
 

Perchés à la proue d’un éperon rocheux, ces jardins de topiaires aux lignes organiques ou géométriques sont le joyau d’un château digne de ses grands voisins Beynac, la Roque-Gageac et Castelnaud.

Visibles d’ailleurs du belvédère qui offre sur la Dordogne une des perspectives majeures du Périgord récompensée d’un 3* au guide vert Michelin. Il aura fallu 150 000 buis pour sculpter ces merveilles qui épousent la courbe des collines en un moutonnement de verts persistants.

Taillées deux fois par an à la main, leurs formes sinueuses ou rectilignes en font les jardins les plus fréquentés du Périgord avec plus de 200 000 visiteurs.  On y promène le long de 6 km d’allées et de sentiers sur 15 ha de parc aux essences variées.

Et pas la moindre monotonie dans cette balade de labyrinthes de topiaires en terrasses, de théâtres de verdure en cascades, de cabanes en chemins d’eau. Avec cette année, autour du château aux toitures de lauze, les installations d’œuvres contemporaines de la galerie re.riddle qui s’inspirent du caractère unique des lieux.
 

Les oies sont partout dans Sarlat....@ C.Gary
Les oies sont partout dans Sarlat....@ C.Gary
Plus d'infos






Fest’Oie à Sarlat

La fête a lieu chaque année depuis 10 ans le premier week-end de mars.

www.sarlat-tourisme.com/festoie



Choisir son foie gras d’oie

. Maison Godard
Certification d’origine du Périgord pour le fois gras d’oie Certification d’origine Sud-Ouest pour le foie gras de canard. 

www.foie-gras-godard.fr

. Maison Vidal
“L’artisan du foie gras en Périgord“ mérite son nom pour la qualité de ses foies et autre produits dérivés.
1 rue de la Liberté Sarlat.

vidalfoiegras@free.fr



Une céramiste qui aime les oies

Annie Soret les décline sous toutes les tailles et les couleurs.

www.augustadecors.com
Tél. : 06 33 36 35 66



Les Jardins de Marqueyssac

Situés à 9km au sud de Sarlat ils sont ouverts toute l’année avec des horaires variables selon les saisons.

Tarifs : adultes 9,90 euros. 5 euros pour les 10 à 17 ans. Gratuit pour les enfants.
“Soirées aux chandelles“ durant l’été : 16 euros adultes

www.marqueyssac.com
 
 
 
 
 

 


03/04/2019
Catherine Gary





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 9 Juin 2019 - 16:18 La Havane fête ses 500 ans !

Samedi 11 Mai 2019 - 18:09 Gujarat, une Inde fascinante et secrète