Actualités du tourisme

Snaefellsnes, un concentré de la nature islandaise

La péninsule de Snæfellsnes est située sous les fjords de l’ouest de l’Islande à la pointe de laquelle gît un volcan-glacier, le Snæfellsjökull. Du haut de ses 1446 m, c’est la plus haute montagne de la péninsule. Par temps dégagé, elle est visible depuis Reykjavík. C’est ce volcan que Jules Verne a choisi comme point de départ de son roman « Voyage au centre de la Terre ».


Par David Raynal



En cheminant vers l’Ouest aux abords de la région de Reykholt parsemée de cascades rugueuses et abruptes, apparaît le Langjökull, le deuxième plus grand glacier islandais. Copyright  Guide to Iceland
En cheminant vers l’Ouest aux abords de la région de Reykholt parsemée de cascades rugueuses et abruptes, apparaît le Langjökull, le deuxième plus grand glacier islandais. Copyright Guide to Iceland

La Péninsule de Snæfellsnes est incontestablement l’une des plus belles d’Islande. Elle est parsemée de champs et de chaînes volcaniques. Son cap, parc national depuis 2001, est sauvage et inhabité. Il recèle, comme toute la péninsule qui peut se parcourir en seulement 6 heures de route, de nombreuses curiosités naturelles qu’il faut absolument découvrir.

Souvent surnommée " la petite Islande " parce qu’elle concentre à elle seule tous les attraits de l’île sur un périmètre restreint,  la péninsule de Snaefellsnes, avec ses champs de lave et ses orgues de basalte, est une contrée mystérieuse qui ne peut laisser le visiteur indifférent. En cheminant vers l’Ouest aux abords de la région de Reykholt parsemée de cascades rugueuses et abruptes, apparaît le Langjökull, le deuxième plus grand glacier islandais. Véritable attraction locale, un immense tunnel de glace a été creusé au cœur de ce géant géologique, tandis que la visite se poursuit dans les entrailles immaculées de l’imposant labyrinthe bleuté. Il faut bien profiter de ce spectacle unique. Les glaciers islandais qui ont fait leur apparition lors du petit âge glaciaire au Moyen Âge pourraient bien dans quelques décennies disparaître en raison du réchauffement climatique. Ce serait alors un séisme écologique mais aussi culturel pour les habitants de l’île avec à la clé un changement de vie radical et de nouveaux défis à relever.

 
 

A Reykholt, les rivières sont depuis la nuit des temps délicieusement chaudes.Copyright  Guide to Iceland
A Reykholt, les rivières sont depuis la nuit des temps délicieusement chaudes.Copyright Guide to Iceland
En route vers Snaefellsnes
 

Connue depuis toujours pour ses sources d’eaux chaudes, la terre fume autour de la petite ville de Reykholt, dans une ambiance quelque peu irréelle.

Déjà à l’époque médiévale, le grand auteur national de sagas et récits mythologiques Snorri Sturlusson aimait se prélasser dans un bain naturel au pied de sa maison. Comme le Blue Lagoon dans le sud ou le Myvatn Nature Bath dans le nord, les Krauma Geothermal Baths sont des bains naturels chauffés naturellement par le bouillonnant sous-sol islandais. Des piscines de pierre noire proposent des bains à différentes températures, du plus froid au plus brûlant, ainsi que des hammams et des salles de relaxation. A Reykholt, les rivières sont depuis la nuit des temps délicieusement chaudes et il n’est pas rare de voir fleurir de-ci de-là dans la rase campagne minérale des serres agricoles dans lesquelles les paysans de la région cultivent entre autres avec amour des bananes ! Sur la route de Reykholt, des statues jaillissent encore soudainement au milieu des rochers et des cascades à Fossatun. Un « chemin des trolls » a été récemment aménagé afin de revisiter le folklore et les légendes populaires, dans un pays où on n’hésite pas à suspendre la construction des routes pour ne pas déranger les forces occultes… En Islande, il est également possible de pratiquer la randonnée sur glaciers. Conçues pour tous les marcheurs quel que soit leur niveau, elles ne sont toutefois réalisables qu’avec un guide local certifié qui n’hésitera pas à s’aventurer sur des langues glaciaires au beau milieu de paysages dantesques et époustouflants.

 

A l’extrémité de la péninsule, trône le Snaefellsjökull, un volcan qui doit sa renommée à Jules Verne qui en a fait le point d’entrée de son « Voyage au centre de la Terre ». Copyright  Guide to Iceland
A l’extrémité de la péninsule, trône le Snaefellsjökull, un volcan qui doit sa renommée à Jules Verne qui en a fait le point d’entrée de son « Voyage au centre de la Terre ». Copyright Guide to Iceland

Voyage au centre de la Terre

 

L'Islande s’est notamment considérablement ouverte au tourisme après l’éruption du volcan au nom difficilement prononçable pour les adeptes de la langue Molière, Eyjafjallajökull, en 2010.

Depuis chaque année, de plus en plus de voyageurs se rendent dans ce pays singulier pour découvrir cette terre de glace et de feu à la beauté mystérieuse et inviolée. A l’extrémité de la péninsule, trône le Snaefellsjökull, un volcan qui doit sa renommée à Jules Verne qui en a fait le point d’entrée de son « Voyage au centre de la Terre ». Les adeptes d’ésotérisme se pressent ici pour profiter de l’énergie surnaturelle que dégagerait le volcan. Pays où se mêlent les récits et les mythes, l’Islande est l’une des rares nations au monde à connaître très précisément l’histoire de son peuplement. La faible densité de population fait que la plupart des habitants peuvent aisément remonter leur arbre généalogique sur une période de mille ans, au moment où les Vikings sont arrivés sur l’île à bord de leurs redoutables drakkars. Les marins scandinaves venus au 9
e de Norvège ont d’ailleurs tout consigné. Petit à petit, les épopées de leurs navigations et de leur installation sur cette terre inhospitalière se sont colorées de légendes, parfois sanglantes, pour s’inscrire définitivement dans la mémoire collective. Plus que tout autre région, l’Ouest de l’Islande ravira aussi tous les férus d’histoire. A cet égard, le Musée de la Colonisation (The Settlement Center), à Borgarnes, présente deux expositions magnifiques : une sur le peuplement de l’Islande par les vikings, et une sur la plus célèbre des sagas islandaises, la saga d’Egil dont les profonds échos gutturaux ont parfois tendance à vous  glacer le sang.

 
 
 
 

Il ne faut pas oublier de faire un petit arrêt à Budir, une localité renommée pour son église noire. Copyright  Guide to Iceland
Il ne faut pas oublier de faire un petit arrêt à Budir, une localité renommée pour son église noire. Copyright Guide to Iceland

 Église noire à Budir
 

Un peu plus loin après Borgarnes, les falaises de Gerðuberg se présentent comme une  succession de colonnes de basalte longues d’un demi-kilomètre.

Sentinelles de pierre figées pour l’éternité, elles marquent de leur silhouette imposante et caractéristique l’entrée au pays des volcans. Point culminant d’une visite dans l’Ouest de l’Islande, la montagne Kirkjufell est un cône parfait posé sur le fjord. Le voile de la mariée formée par l’eau qui dévale de sa tumultueuse cascade en contrebas de la montagne, donne définitivement l’impression d’avoir débarqué sur une autre planète. Enfin, il ne faut pas oublier de faire un petit arrêt à Budir, une localité renommée pour son église noire. Le contraste entre la noirceur de l’église et les paysages enneigés s’avère vraiment saisissant. Nature sauvage, plages de sable et champs de lave, la péninsule de Snæfellsnes est une escale incontournable à découvrir absolument sur une journée depuis la capitale Reykjavik, ou mieux pendant un long week-end de détente.
 
 

Snaefellsnes, un concentré de la nature islandaise. Copyright  Guide to Iceland
Snaefellsnes, un concentré de la nature islandaise. Copyright Guide to Iceland

Depuis chaque année, de plus en plus de voyageurs se rendent dans ce pays singulier pour découvrir cette terre de glace et de feu à la beauté mystérieuse et inviolée.Copyright  Guide to Iceland
Depuis chaque année, de plus en plus de voyageurs se rendent dans ce pays singulier pour découvrir cette terre de glace et de feu à la beauté mystérieuse et inviolée.Copyright Guide to Iceland
Plus d'infos






Pour bien préparer son voyage :





Rendez-vous sur le site Internet de Guide to Iceland pour connaître les
visites et activités possibles à Snaefellsnes





 



 




18/08/2018
David Raynal





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Octobre 2018 - 20:35 Un salon de la randonnée à Argelès-sur-Mer