Culture

Un Fil à la Patte, Feydeau toujours vif et joyeux

Une mise en scène de Christophe Lidon qui garde à l’un des meilleurs vaudevilles du siècle dernier sa tonicité et son irrésistible gaité. Avec Catherine Jacob, Jean-Pierre Michaël, Christelle Reboul, Noémie Elbaz, Marc Fayet, Adèle Bernier, Bernard Malaka, Patrick Chayriguès, Cédric Colas et Stéphane Cottin. Au Théâtre Montparnasse jusqu’à la fin août.

Par Catherine Gary




Un fil à la Patte au Théâtre Montparnasse jusqu'à fin août. @ DR
Un fil à la Patte au Théâtre Montparnasse jusqu'à fin août. @ DR
Quiproquos, imbroglios et rythme endiablé !
 
Régulièrement revisité par les metteurs en scène, ce trio vaudevillesque ne boude jamais son succès quand il est mis en scène avec brio et créativité….


Le temps a beau passer Feydeau n’en finit pas de nous faire rire avec son intrigue sur trame bourgeoise : Bois d'Enghien (Jean-Pierre Michaël) doit signer le soir même son contrat de mariage avec Viviane (Adèle Bernier), fille de la baronne Duverger (Catherine Jacob). Mais avant, il lui faut rompre avec sa dulcinée, Lucette (Noémie Elbaz ou Christelle Reboul), une chanteuse de music-hall dont il est encore amoureux.

Par malchance, la future belle-mère souhaite inviter la chanteuse pour animer le mariage de sa fille…Tout menace de basculer et les personnages vont s’emmêler les pinceaux à qui mieux mieux jusqu’au dénouement final.

Le tout mitonné d’intrusions comiques comme celles de Bouzin (Marc Fayet) un rimailleur manqué qui cherche en bégayant à vendre ses chansons à Lucette ou celles du général Irrigua (Bernard Malaka), un sud-américain au tempérament explosif qui a des vues jalouses sur la chanteuse, l’occasion de jeux linguistiques hilarants. Sans oublier Ignace de Fontanet (Patrick Chayriguès) dont chaque parole diffuse une haleine repoussante dans un comique de répétition qui fonctionne à coup sûr.
 

Un fil à la Patte au Théâtre Montparnasse jusqu'à fin août. @ DR
Un fil à la Patte au Théâtre Montparnasse jusqu'à fin août. @ DR

 

Un fil à la Patte au Théâtre Montparnasse jusqu'à fin août. @ DR
Un fil à la Patte au Théâtre Montparnasse jusqu'à fin août. @ DR
Une palette de comédiens en accords parfaits


Citons d’abord la mise en scène, une réussite dont la sobriété du décor se complète des vidéos de Léonard en fond de décor. Avant qu’ils n’arrivent sur scène ou ne la quittent certains personnages sont précédés ou suivis de leur double filmé en extérieurs : palier, escaliers, hall d’immeuble, parc de château…
Ce langage scénique pluriel double la respiration scénique de fantaisie en anticipant ou prolongeant les effets comiques. 

Quant aux comédiens, ils sont tous formidables, chacun dans son rôle bien différencié. Les répliques font mouche dans un rythme endiablé et une synchronisation maîtrisée. Les costumes signés Chouchane Abello-Tcherpachian sont brillamment inspirés des années 50 dans une élégance digne des grands couturiers (on pense au style New look de Christian Dior). Les robes virevoltent, les bibis de la baronne la coiffent avec classe, les couleurs sont d’une gaité folle, le tout dans un effet mode qui ajoute au tonus de l’ensemble. Tout est fait dans cette dernière version du Fil à la Patte pour donner une nouvelle fois du jus à ce vaudeville étourdissant ! C.G.

Affiche Un fil à la Patte au Théâtre Montparnasse jusqu'à fin août. @ DR
Affiche Un fil à la Patte au Théâtre Montparnasse jusqu'à fin août. @ DR
Plus d'infos







Un Fil à la patte


Théâtre Montparnasse
31 rue de la Gaîté.
75014 Paris



 Jusqu'à fin août
Du mardi au samedi à 20h30, matinée le samedi à 17h

Tarifs : de 46 à 18 euros 





www.theatremontparnasse.com


21/07/2018
Catherine Gary





Nouveau commentaire :
Twitter