Chambres avec vue

Au cœur de la Forêt-Noire, l’excellence du Taube Tonbach*****

Cet hôtel très étoilé ne vous prend pourtant pas de haut. La chaleur de l’accueil et la discrétion de son luxe paré d’authenticité en signent la classe. Les délices culinaires et les balades nature complètent son ambiance 100% Forêt-Noire le temps d’un repos complet et d’un oubli des soucis quotidiens.

Catherine Gary



La belle histoire de la vallée de Tonbach

Le Taube Tonbach*****, un hôtel de légende en pleine Forêt-Noire (Crédit photo DR)
Le Taube Tonbach*****, un hôtel de légende en pleine Forêt-Noire (Crédit photo DR)
L’été dans la Forêt-Noire, quand la neige cède la place, les pâturages, les vignobles réputés, les lacs limpides et les torrents, les vastes forêts aux parfums épicés sont un pur enchantement pour les randonneurs qui s’aventurent sur plus de 500 km de sentiers balisés. Mais l’hiver, le ski de fond et les raquettes l’emportent dans le silence féerique des pentes enneigées dont les sommets ne dépassent pas 1400 mètres...

L’histoire de cet hôtel commence il y a plus de deux siècles, quand la famille Finkbeiner s’installe dans cette vallée de Tonbach cernée de hauts conifères où se perpétuent les légendes. Dans un hameau de Baiersbronn, Bade-Wurtemberg, Tobias Finkbeiner, boulanger de son métier, ouvre une taverne toute rustique où il accueille les bûcherons et les charbonniers de la forêt de Tonbach. La région est pauvre, les prix modiques mais peu à peu la renommée de cette auberge attire aussi les gens de passage. Elle prospère et s’agrandit à travers les âges par la grâce des générations fidèles à leur maison familiale. Aujourd’hui, l’auberge est devenue un hôtel d’exception tenu par Heiner Finkbeiner le propriétaire, sa femme Renate et leurs enfants Matthias, Sebastian et Antonia, dans le même sens de l’accueil, de la tradition  et de l’authenticité. Sans pour autant écarter les notes plus contemporaines, présentes en particulier dans la maison Kohlwald, une dépendance plus récente qui accueille une vingtaine de chambres très design ouvrant largement sur la nature, comme d’ailleurs les 153 autres de l’hôtel plus ancien.

Trois étoiles au Michelin pour l’un, délices de choix pour les deux autres !

L’hôtel s’est forgé une solide réputation de gastronomie ,au Schwarzwaldstube les préparations hyper raffinées de Harald Wohlfahrt, le chef trois étoilés au Michelin, ainsi que les desserts du maître pâtissier Pierre Lingelser : Tourte de faisan, dos de chevreuil et foie de canard,  chanterelles et sauce aux baies de genièvres ; perle sucrée de mousse Yuzu et sorbet framboise et litchis... (
L’hôtel s’est forgé une solide réputation de gastronomie ,au Schwarzwaldstube les préparations hyper raffinées de Harald Wohlfahrt, le chef trois étoilés au Michelin, ainsi que les desserts du maître pâtissier Pierre Lingelser : Tourte de faisan, dos de chevreuil et foie de canard, chanterelles et sauce aux baies de genièvres ; perle sucrée de mousse Yuzu et sorbet framboise et litchis... (
L’hôtel s’est forgé une solide réputation de gastronomie et pas seulement dans les parages ; on y vient de Strasbourg, à une heure de route, car les spécialités régionales se marient à la perfection avec les recettes inspirées de la gastronomie française.

Commencez par vous plonger dans l’ambiance de la Forêt-Noire à la table rustique du Bauernstube, le chaleureux restaurant qui garde intacte son décor d’origine. Ses spécialités y sont toujours présentes au menu comme la soupe aux escargots, les lentilles aux spätzle, les raviolis souabes, les gibiers en sauce. Au Köhlerstube, noté 16 au Gault & Millau, profitez d’un panorama unique sur la Vallée du Tonbach et, confortablement installés, découvrez la cuisine sophistiquée du  chef Florian Stolte :  mousse de chevreuil en croûte à la broche, ris de veau sauce aux truffes, brillat savarin... Et si vous faites partie des veinards, vous dégustez au Schwarzwaldstube les préparations hyper raffinées de Harald Wohlfahrt, le chef trois étoilés au Michelin, ainsi que les desserts du maître pâtissier Pierre Lingelser : terrine de foie d’oie mariné et grillé, coquilles Saint-Jacques et langoustines sur un risotto au corail et truffes blanches d’Alba, perle sucrée de mousse Yuzu et sorbet framboise et litchis... Le tout accompagné de vins sélectionnés par le sommelier Stéphane Gass, un Alsacien fidèle à la maison qui cajole ses 600 références en cave. Vous êtes ici l’heureux convive de l’une des meilleures tables d’Europe ! Ajoutez à cela les cours de cuisine dispensés régulièrement dans l’atelier où se succèdent différents chefs et vous ferez le tour des réjouissances gastronomique des lieux !

Du Spa de l’hôtel aux eaux thermales de Baden Baden

Détente à l'Hôtel Taube Tonbach***** dans les hammams dont un avec vue sur la montagne et ses splendides conifères; piscines avec eaux salées; Saunas et jets hydro-massants (Crédit photos DR)
Détente à l'Hôtel Taube Tonbach***** dans les hammams dont un avec vue sur la montagne et ses splendides conifères; piscines avec eaux salées; Saunas et jets hydro-massants (Crédit photos DR)
Plusieurs piscines, couvertes ou extérieures, avec jets hydro-massants et vue sur la montagne vous attendent avant ou après l’un des deux hammams et saunas aux ambiances variées.

A l’Institut de beauté, mille et un massages vous dorlotent avec les mains expertes des esthéticiennes à votre écoute pour des “menus“ adaptés dont certains inspirés des soins à l’eau thermale qui a fait, il y a plus de deux siècles, la renommée de la région. A Baden Baden en particulier, un petit bijou niché au creux de la vallée qui eut son heure de gloire dès le XIXè siècle pour ses thermes et son casino, auprès des Russes en particulier. Tourgueniev y séjourna quelques années, Tolstoï y passa, Dostoïevski y joua à la roulette...

A Baden Baden, un petit bijou niché au creux de la vallée de Tonbach qui eut son heure de gloire dès le XIXè siècle pour ses thermes et son casino, auprès des Russes en particulier. Tourgueniev y séjourna quelques années, Tolstoï y passa, Dostoïevski y joua à la roulette... (Crédit photos DR)
A Baden Baden, un petit bijou niché au creux de la vallée de Tonbach qui eut son heure de gloire dès le XIXè siècle pour ses thermes et son casino, auprès des Russes en particulier. Tourgueniev y séjourna quelques années, Tolstoï y passa, Dostoïevski y joua à la roulette... (Crédit photos DR)
Quant à Brahms et à la Reine Victoria, ils y fréquentèrent aussi les tables de jeu ou les bains. En suivant la promenade le long du cours de l’Oos qui traverse longuement la station, vous découvrez la richesse des hôtels de villégiature, des villas de luxe de celle qu’on surnomma le Monte Carlo de la Forêt Noire...

Passez devant le Friedrichsbad, un palais néo-Renaissance au style Belle Epoque dont seuls les curistes naturistes peuvent aujourd’hui admirer les fresques des différents bains. Un peu plus loin, la Trinkhalle, une longue galerie à colonnades aux frises à la Grecque accueillait jadis les curistes pour leur verre d’eau thermale. L’ancienne gare construite par Guillaume Ier pour accueillir les têtes couronnées est devenue, par l’ajout d’un bâtiment ultra-contemporain, le deuxième Opéra d’Europe par sa taille après celui de la Bastille. Et si vous y êtes au moment des fêtes de fin d’année, la ville entière resplendit de lumières et de boutiques de luxe enguirlandées.  Mais attention alors aux routes de retour enneigées qui vous ramènent à la féerie de l’hôtel Traube Tonbach  !

Plus d'infos

De haut en bas :  1/ La table rustique du Bauernstube, le chaleureux restaurant qui garde intacte son décor d’origine ;  3/ Menus avec 6 plats au restaurant Silberberg. (Crédit photos DR)
De haut en bas : 1/ La table rustique du Bauernstube, le chaleureux restaurant qui garde intacte son décor d’origine ; 3/ Menus avec 6 plats au restaurant Silberberg. (Crédit photos DR)
Hôtel Traube Tonbach
Tonbachstraße 237,
72270 Baiersbronn
Allemagne
Tél.: +49 (0) 7442/4 92- 0

Exemple de forfaits :

Echappée dominicale luxe et harmonie :

1 nuit avec champagne et fruits à l’arrivée, un soin au choix à l’Institut de beauté, un menu surprise au Köhlerstube.
Prix : à partir de 598 euros pour 2 personnes en chambre Confort.

L’Enchantement de la Forêt-Noire :

2 nuits avec champagne et fruits à l’arrivée, un cadeau comprenant des spécialités gourmandes et une carte de randonnée, 2 dîners par personne avec menus 6 plats au restaurant Silberberg.
Prix : à partir de  770 euros pour 2 personnes en chambre Confort.

Chaque jour, un programme sportif, gastronomique ou culturel est proposé à l’accueil.
 
 
 
 
 
 
 
www.traube-tonbach.de

Stéphane Gass un sommelier français au restaurant étoilé de l'hôtel souabe Traube Tonbach

Stéphane Gass l'heureux sommelier français du restaurant  Schwarzwaldstube (Allemagne) (Crédit photo DR)
Stéphane Gass l'heureux sommelier français du restaurant Schwarzwaldstube (Allemagne) (Crédit photo DR)
Tout juste deux mois après sa 23ème consécration consécutive au Guide Michelin et Gault & Milau, a Schwarzwaldstube, désignée parmi les meilleures tables d’Europe, a été distinguée jeudi 8 janvier dernier aux Trophées du Vin 2015.

Sous l’égide de la Revue du Vin de France, le restaurant 3 étoiles de l’hôtel souabe Traube Tonbach a obtenu le titre « Carte des Vins de l’Année ».

Remarquable pour ses 750 références internationales et 40 000 bouteilles, cette cave de renom a atteint ce niveau de perfection grâce à la finesse et au talent de son sommelier français, Stéphane GASS.     




 
www.traube-tonbach.de                              

Au cœur de la Forêt-Noire, l’excellence du Taube Tonbach***** (Crédit photo DR)
Au cœur de la Forêt-Noire, l’excellence du Taube Tonbach***** (Crédit photo DR)


20/01/2015
Catherine Gary





Nouveau commentaire :
Twitter