Actualités du tourisme

Australie : Nouveau bond pour le pays des kangourous !

Près de 112 000 Français ont visité l'Australie au cours des douze derniers mois, confortant la troisième place de la France sur le podium des pays émetteurs, juste derrière l'Angleterre (670 500) et l'Allemagne (174 700). Les chiffres ont été dévoilés à l'occasion de l'ATE, principal salon du tourisme australien, qui s'est tenu du 12 au 15 mai à Cairns (Queensland). L'île continent a ainsi enregistré une croissance de plus de 7% sur le marché français. Les jeunes, les couples, mais aussi les familles ont été séduits par ce pays du bout du monde. Consciente du potentiel de la destination, la compagnie aérienne Emirates s'est associée en 2013 à la compagnie australienne Qantas pour doper les liaisons entre la France et l'Australie. Rencontre avec Thierry de Bailleul, directeur général France d'Emirates (et interview vidéo de Claude Blanc, co Pdg d'Australie Tours, voyagiste leader en France sur la destination).

Reportage Patrick Cros



Patrick Cros : Après un peu plus d'un an, le premier bilan de l'accord d'Emirates avec Qantas est positif ?


Thierry de Bailleul : Oui c’est positif, comme le démontre son succès auprès de nos clients. Il s’agit d’un partage de code nous permettant de mettre à leur disposition l’excellent réseau de destinations de Qantas en Australie et en Nouvelle-Zélande tout en élargissant notre programme de fidélité. Ce réseau mondial rendu possible par cette coopération est donc bénéfique aux clients en termes de choix de destinations, de confort homogène et de réduction de coûts par effet de synergie. Avec Qantas nous disposons désormais de deux vols quotidiens supplémentaires vers Sydney et Melbourne au départ de Dubaï soit environ 1000 sièges en sus chaque jour. Au total, ce sont 32 vols hebdomadaires au départ de France qui connectent via Dubaï avec 98 vols en code share vers 5 villes australiennes (84 vols Emirates et 14 Qantas). Sur un plan stratégique, Emirates a toujours été clair sur le fait de ne pas vouloir rejoindre une alliance formelle telle que Oneworld ou SkyTeam, car nos ambitions de croissance ne seraient pas remplies, notre liberté d’innover serait bridée et enfin la qualité de notre service ne serait plus maîtrisée sur l’ensemble de nos destinations. Notre partenariat avec Qantas n’est pas du même ordre: il s’agit d’un partage de code, et nous sommes satisfaits de ce format de coopération.
 

Un troisième A 380 relie maintenant chaque jour Paris à Dubaï : l'accord passé avec Qantas a contribué à cette évolution ?

Vue sur Dubaï (Crédit photo OT Dubaï)
Vue sur Dubaï (Crédit photo OT Dubaï)
T.deB. : Effectivement, le fait d’offrir un réseau de destinations plus étendu vers l’Australie grâce notre accord avec Qantas, attire de nouveaux clients français souhaitant découvrir le continent Australien. En outre, nous savons qu’il y a une demande croissante pour l’A380, un appareil extrêmement populaire en particulier auprès des passagers sur les vols longs courriers.
L’escale à Dubaï est également considérée comme un avantage par de nombreux passagers qui ont l’opportunité de profiter pleinement de leur temps à l’aéroport international de Dubaï notamment dans nos salons luxueux et raffinés. Que ce soit pour se détendre au Timeless Spa, profiter des diverses options gastronomiques ou se divertir, tous les profils de passagers bénéficient de services haut de gamme et privilégiés au sein de nos salons exclusifs. Les passagers peuvent aussi visiter les nombreux magasins et restaurants de l’aéroport ouverts 24h/24, 7j/7. Un nombre croissant de passagers choisissent également de faire des escales longues (de 24h à 36h) pour avoir la chance de découvrir Dubaï à l’aller ou au retour comme une destination passionnante à part entière : de quoi faire deux voyages exceptionnels en un !

Que représente aujourd'hui le marché australien pour Emirates ?

Envolez-vous vers l'Australie avec la Cie Emirates (Crédit Photo Emirates)
Envolez-vous vers l'Australie avec la Cie Emirates (Crédit Photo Emirates)
T.deB. : Emirates dessert cinq destinations en Australie via des vols directs depuis Dubaï (Sydney,Melbourne, Brisbane, Perth and Adelaïde) et offre des vols en correspondance pour la Nouvelle-Zélande depuis ces cinq villes. Grâce à l’accord avec Qantas, les possibilités de voyages sont encore plus vastes et les passagers d’Emirates ont ainsi accès à plus de 55 destinations et 5 000 vols par semaine en direction de l’Australie. En outre, les deux compagnies partagent des codes entre l’Australie et la Nouvelle Zélande et l’Australie et l’Asie du sud-est ce qui permet d’augmenter encore les fréquences et destinations disponibles. Pour aller encore plus loin, l’accord a été élargi en 2014 pour inclure un partage de code sur des liaisons opérées par Jetstar. L’Australie devient donc sans nul doute une destination de plus en plus stratégique pour Emirates. En ce qui concerne le trafic entre l’Australie et la France, ces liaisons sont aussi importantes pour Emirates puisqu’il n’existe à ce jour aucun vol direct depuis la France. Notre but est donc de devenir leader sur la destination Australie, qui reste une destination encore assez méconnue chez nous, avec un formidable potentiel « découverte » pour le public français.



l'Emirates Wolgan Valley Resort and Spa, un hôtel situé dans une réserve naturelle dont les suites de luxe, spas et diverses activités sont respectueuses de l'environnement.(Crédit photo DR)
l'Emirates Wolgan Valley Resort and Spa, un hôtel situé dans une réserve naturelle dont les suites de luxe, spas et diverses activités sont respectueuses de l'environnement.(Crédit photo DR)
T.deB. : Enfin, avec plus de 1 200 employés australiens, l'importance accordée à l'Australie et à son développement dans le secteur de l'aviation et du tourisme d'affaire par Emirates Airline & Group va bien au-delà des cinq villes desservies par la compagnie. Pour preuve, Emirates a investi plus de 125 millions de dollars dans le développement de l'Emirates Wolgan Valley Resort and Spa, un hôtel situé dans une réserve naturelle dont les suites de luxe, spas et diverses activités sont respectueuses de l'environnement. Nous avons également signé en 2012 un partenariat de trois ans avec Tourism Australia afin de renforcer l’engagement d’Emirates pour attirer et transporter les voyageurs du monde entier vers l'Australie. A la suite de la visite en France fin avril de la Ministre des affaires étrangères australienne, du commerce et du tourisme, Julie Bishop, nous lui avons reconfirmé cette volonté.




Propos recueillis par Patrick Cros

Plus d'infos

Vue d'ensemble sur la ville de Sydney en Australie (Crédit Photo Patrick Cros)
Vue d'ensemble sur la ville de Sydney en Australie (Crédit Photo Patrick Cros)
Partir

Avec les compagnies :
www.emirates.com/fr
www.qantas.com.au/

Découvrir

Emirates Wolgan Valley Resort and Spa
2600 Wolgan Rd, Wolgan Valley
NSW 2790 Australie

Plus de renseignements
Office de tourisme australien
Australie Tours


La Grande Barrière de corail est le plus grand récif corallien du monde1,2 comptant plus de 2 900 récifs et 900 îles s'étirant de Bundaberg à la pointe du Cap York soit plus de 2 600 kilomètres sur une superficie de 344 400 km². Le récif se situe en Mer de Corail au large du Queensland, en Australie.(Crédit photo DR)
La Grande Barrière de corail est le plus grand récif corallien du monde1,2 comptant plus de 2 900 récifs et 900 îles s'étirant de Bundaberg à la pointe du Cap York soit plus de 2 600 kilomètres sur une superficie de 344 400 km². Le récif se situe en Mer de Corail au large du Queensland, en Australie.(Crédit photo DR)


31/05/2014
Patrick Cros





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Juillet 2017 - 16:11 La Thaïlande, un paradis pour les golfeurs

Mercredi 28 Juin 2017 - 23:38 Namur, capitale de la Wallonie gourmande

Jeudi 22 Juin 2017 - 22:45 Phi Ta Khon - des fantômes pour la pluie