Actualités du tourisme

Bastia, des dessins pour la paix !

Les dessinateurs Jean Plantu et Batti ont inauguré le 22 avril l’affichage d'une sélection de caricatures qui restera accrochée jusqu’au mois de décembre sur les façades de l’office de tourisme de Bastia. Lancée par
Plantu et Kofi Annan en 2006, Cartooning for Peace est une initiative ayant pour but de promouvoir la paix
et la rencontre au travers du dessin de presse.

Reportage David Raynal



(Crédit photo Bastiacreazione)
(Crédit photo Bastiacreazione)
Tout commence le 30 septembre 2005, au moment où les dessinateurs danois du quotidien Jyllands-posten... publient leurs caricatures de Mahomet.

Reprises quelques mois plus tard en France dans le journal satirique Charlie Hebdo, elles déclenchent bientôt, notamment dans le monde musulman, une vague d’indignations, de révolte et de menaces de mort.  Le 16 octobre 2006, Kofi Annan, Prix Nobel de la paix et ancien secrétaire général des Nations Unies et Jean Plantureux « alias Plantu », caricaturiste au Monde réunissent à New York au siège des Nations Unies douze des plus grands dessinateurs de presse autour d’un colloque intitulé « Désapprendre l’intolérance».

Fondation de Cartooning for Peace

Les dessinateurs Jean Plantu (à droite sur la photo) et Batti  (à gauche) ont inauguré le 22 avril l’affichage d'une sélection de caricatures qui restera accrochée jusqu’au mois de décembre sur les façades de l’office de tourisme de Bastia.(Crédit photo David Raynal)
Les dessinateurs Jean Plantu (à droite sur la photo) et Batti (à gauche) ont inauguré le 22 avril l’affichage d'une sélection de caricatures qui restera accrochée jusqu’au mois de décembre sur les façades de l’office de tourisme de Bastia.(Crédit photo David Raynal)
De cette rencontre fondatrice, naîtra Cartooning for Peace, une initiative ayant pour but de promouvoir la paix, la rencontre et le respect mutuel entre des populations de différentes cultures en utilisant le dessin de presse comme moyen d’expression universel.

« Les dessinateurs de Charlie Hebdo ont fait ce qu’ils avaient à faire. Je ne les critiquerai jamais. Mais quand on a des convictions, on peut aussi les exprimer, sans pour autant humilier inutilement des croyants. Si l’art dépasse tous les interdits, je pense qu’il faut être respectueux dans l’irrespect. C’est la raison pour laquelle nous avons créé Cartooning for Peace une autre proposition en faveur de la liberté d’expression qui réunit des dessinateurs de toute religion » rappelle Plantu.

Favoriser les échanges

Cette année, la sélection des 14 œuvres retenues par la présidente Françoise Vespérini et la directrice Véronique Valentini-Calendini de l’office du tourisme, présente le travail de caricaturistes venus de France, de Chine, d’Israël mais aussi de Corse avec les artistes Batti (Manfruelli) et Solange Rossi. (Crédit photos David Raynal)
Cette année, la sélection des 14 œuvres retenues par la présidente Françoise Vespérini et la directrice Véronique Valentini-Calendini de l’office du tourisme, présente le travail de caricaturistes venus de France, de Chine, d’Israël mais aussi de Corse avec les artistes Batti (Manfruelli) et Solange Rossi. (Crédit photos David Raynal)
Cartooning for Peace permet ainsi la rencontre de caricaturistes professionnels de toutes nationalités avec un large public, afin de favoriser les échanges et la reconnaissance du travail des dessinateurs de presse.

L’association qui compte aujourd’hui plus de 130 caricaturistes du monde entier n’a eu depuis lors de cesse d’organiser des expositions, des rencontres et des colloques à travers la planète. Elle se propose également d’apporter protection et assistance juridique aux dessinateurs de presse travaillant dans des zones ou des contextes difficiles.

Après être passée par le Brésil, le Canada ou les Etats-Unis, c’est à Bastia où elle avait déjà posée ses crayons en 2011, que l’association revient par le biais de cet affichage sur les façades de l’office de tourisme jusqu’au mois de décembre. « Nous avons un projet en cours au Palais des gouverneurs et il y aura bien sûr d’autres évènements en Corse. Quand nous sommes venus une première fois en 2011, nous avions prévu que l’expo se baladerait dans toute l’île. Elle est restée dans une cave. Il faut désormais que cela circule partout et aller dans les écoles comme ce fut le cas au lycée Pascal Paoli de Corte. Je ne remercierai jamais assez Dominique Mattéi la directrice du centre culturel Una Volta qui avait fait venir en 2006 les dessinateurs Tignous et Wolinski aujourd’hui assassinés lors des 13e rencontres de BD à Bastia. A l’époque nous étions tous ensemble… » se souvient avec émotion Plantu.

Lutter contre la régression

Lancée par Plantu et Kofi Annan en 2006, Cartooning for Peace est une initiative ayant pour but de promouvoir la paix et la rencontre au travers du dessin de presse. (Crédit photos David Raynal)
Lancée par Plantu et Kofi Annan en 2006, Cartooning for Peace est une initiative ayant pour but de promouvoir la paix et la rencontre au travers du dessin de presse. (Crédit photos David Raynal)
Cette année, la sélection des 14 œuvres retenues par la présidente Françoise Vespérini et la directrice Véronique Valentini-Calendini de l’office du tourisme, présente le travail de caricaturistes venus de France, de Chine, d’Israël mais aussi de Corse avec les artistes Batti (Manfruelli) et Solange Rossi.

«  Comme mon ami Plantu, je fais des dessins pour la paix. C’est vrai qu’en tant que Corse, je n’aimerais pas que l’on touche à mon clocher ou à mes fêtes religieuses. C’est pour cela que nous sommes peut-être sur ce point plus mesurés sur l’île » explique Batti. A Bastia, la sélection s’est d’ailleurs voulue plutôt consensuelle en excluant toutes les propositions de dessins qui évoquaient le sexe ou la religion.  « Avec des dessins on arrive à lutter contre l’islamophobie, l’antisémitisme, toute forme de régression de la pensée. Il ne faut pas aveugler les gens, il faut seulement les éclairer » explique pour conclure Plantu.

Association Cartooning for peace : http://www.cartooningforpeace.org  

L’office de tourisme de Bastia mise sur le design et la création

En parallèle de cette exposition en faveur de la liberté d’expression, l’office de tourisme de Bastia a décidé en ce début de saison touristique de mettre l’accent sur la thématique de la création. (Crédit photos David Raynal)
En parallèle de cette exposition en faveur de la liberté d’expression, l’office de tourisme de Bastia a décidé en ce début de saison touristique de mettre l’accent sur la thématique de la création. (Crédit photos David Raynal)
En parallèle de cette exposition en faveur de la liberté d’expression, l’office de tourisme de Bastia a décidé en ce début de saison touristique de mettre l’accent sur la thématique de la création. 

« Les 12, 13 et 14 juin, nous allons organiser le premier festival méditerranéen de la mode et du design qui va s’appeler le festival Creazione et qui va se dérouler au Palais des Gouverneurs dans la citadelle de Bastia » explique Véronique Valentini-Calendini la directrice de l’office de tourisme.

En tout, ce seront 30 marques fortes de créateurs corses autour de la mode du design et de la peinture qui seront exposées dans le but de valoriser selon les organisateurs le « Corsica Made» auprès du grand public et des touristes. « Ces marques sont souvent connues à Paris ou à New York mais elles ne le sont pas forcément en Corse.  L’année prochaine, le festival partira en Toscane et en Ligurie dans le cadre du nouveau programme européen « Marittimo France-Italie »  ajoute Véronique Valentini-Calendini. Dans un autre domaine, la circulation douce et propre sera également privilégiée cet été avec la mise en place de 10 vélos électriques devant l’office de tourisme que l’on pourra louer jour et nuit pour se promener en ville ou aller à la plage. Enfin, des ateliers en langue corse seront proposés aux touristes mais aussi aux locaux. Ils se dérouleront dans le kiosque situé sur la place Saint-Nicolas.   


Office de tourisme de Bastia
Festival Creazione
 
 

Les 12, 13 et 14 juin, la ville de Bastia et l'Office de tourisme  organisent le premier festival méditerranéen de la mode et du design.En tout, ce seront 30 marques fortes de créateurs corses autour de la mode du design et de la peinture qui seront exposées dans le but de valoriser selon les organisateurs le « Corsica Made» auprès du grand public et des touristes. (Crédit photo BastiaCreazione )
Les 12, 13 et 14 juin, la ville de Bastia et l'Office de tourisme organisent le premier festival méditerranéen de la mode et du design.En tout, ce seront 30 marques fortes de créateurs corses autour de la mode du design et de la peinture qui seront exposées dans le but de valoriser selon les organisateurs le « Corsica Made» auprès du grand public et des touristes. (Crédit photo BastiaCreazione )


17/05/2015
David Raynal





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 30 Mars 2017 - 00:37 Faire pleurer les arbres à Alaçati…