Actualités du tourisme

En Autriche, les timbres s’achètent aussi en pharmacie !

A la fois proche et éloignée du modèle français, la poste autrichienne a mis en place chez les commerçants de proximité un réseau de partenaires privés qui font office de bureaux de poste.

Par David Raynal



A l’image de nos relais postes commerçants ou de nos agences postales communales, les Post.Partners sont des prestataires de services locaux dans les épiceries, les bureaux de tabac, les pharmacies, les stations-services ou encore les mairies (crédit photo David Raynal).
A l’image de nos relais postes commerçants ou de nos agences postales communales, les Post.Partners sont des prestataires de services locaux dans les épiceries, les bureaux de tabac, les pharmacies, les stations-services ou encore les mairies (crédit photo David Raynal).
Acheter ses timbres dans une pharmacie, effectuer ses retraits bancaires dans une grande surface, ou retirer ses colis dans les locaux partagés d’une société de sécurité, non ce n’est pas le scénario d’un documentaire de fiction prochainement diffusé à la télévision française, mais bien la réalité quotidienne en Autriche.


A l’image de nos relais postes commerçants ou de nos agences postales communales, les Post.Partners sont des prestataires de services locaux dans les épiceries, les bureaux de tabac, les pharmacies, les stations-services ou encore les mairies.


Ces partenaires de droit privé assument contre rémunération la responsabilité de services normalement assurés par les bureaux de poste. « Dans le cadre du modèle autrichien de partenariat postal, les commerces dans toute l'Autriche apportent une contribution importante au maintien de services de proximité. Quelque 1240 bureaux partenaires postaux démontrent qu'il est possible de faire en sorte que les habitants ne soient pas priver de services postaux », souligne Christoph Leitl de la Chambre de commerce fédérale.

Tout comme chez nous, la loi de 2009 sur le marché postal autrichien entrée en vigueur le 1er janvier 2011, prévoit un nombre minimum de 1650 points de contact (17 000 en France) sur l’ensemble du  territoire.
La poste a donc pour obligation de s’assurer que toutes les communes de plus de 10 000 habitants disposent bien d’un point de contact postal et que dans les zones urbaines 90% des habitants puissent en avoir un dans un rayon de 2 km. Dans les autres régions plus rurales et moins peuplées, l’agence doit se trouver à moins de 10 km. Au total, la poste autrichienne compte ainsi actuellement 1879 points de contact postal dont 639 bureaux de poste en propre gérés directement par elle.

Wolfgang Lesiak, directeur adjoint du courrier et des bureaux de poste autrichiens présente le concept de "Post Partners" dans un commerce de proximité. (Crédit photo David Raynal)
Wolfgang Lesiak, directeur adjoint du courrier et des bureaux de poste autrichiens présente le concept de "Post Partners" dans un commerce de proximité. (Crédit photo David Raynal)
Maintien du service universel

Mais la comparaison avec la France semble bien s’arrêter là. Car en Autriche, un bureau de poste peut être transformé en point relais à la suite d’une procédure administrative démontrant que l’établissement appartenant à l’entreprise publique n’est plus rentable à long terme.  La poste doit également prouver que créer un point relais permettra aux habitants de continuer à recevoir les prestations de service universel. En contrepartie, les communes concernées doivent être informées dans un délai raisonnable des transformations en points relais prévues par la poste. Dans le cadre de sa campagne de partenariat, la poste autrichienne propose à toutes les municipalités d'établir un point de contact postal. Pour ce faire, la poste autrichienne collabore avec l'Association autrichienne des municipalités et la Chambre de commerce autrichienne afin de trouver de nouveaux commerçants partenaires. «Nos clients ne doivent même pas constater de différences entre la poste et le partenaire postal. Dans chaque ville ou village, nous dialoguons avec les élus pour trouver un commerçant qui pourrait tenir une agence. Il est important que le partenaire se trouve au centre du village et non pas en périphérie dans un centre commercial afin de maintenir le lien social.  Nous évaluons, le secteur, la surface, le nombre de salariés, les horaires d’ouverture. Nous collaborons avec la BAWAG (ex-banque postale) pour l’implantation du commerce local afin d’éviter que le bureau du conseiller financier ne soit à côté de la charcuterie»,  explique Wolfgang Lesiak le directeur adjoint du Courrier et de L’Enseigne.

En Autriche, des guichets qui proposent toutes les opérations postales sont installés en plein coeur des grandes surfaces ou encore laissés à la responsabilité des blouses blanches d'une pharmacie. (Crédit photo David Raynal).
En Autriche, des guichets qui proposent toutes les opérations postales sont installés en plein coeur des grandes surfaces ou encore laissés à la responsabilité des blouses blanches d'une pharmacie. (Crédit photo David Raynal).
Large accessibilité bancaire

Depuis la mise en place du réseau Post-Partners le système de rémunération a été  lui aussi été considérablement amélioré. A partir de 2009, la poste autrichienne a également accepté de payer les frais informatiques de ses partenaires postaux (environ 800 euros par an par point de vente). Par ailleurs, la Poste autrichienne peut accorder une prime au commerçant partenaire postal pour la qualité de service. Cette prime peut atteindre jusqu'à 3.000 euros par an à laquelle s’ajoutent la rémunération de la vente de services postaux ou assimilés. En fait, la rémunération des partenaires s’élève à 15.000 euros en moyenne. Elle est fondée sur des taux de commission par type de service. Des commissions révisées chaque année en fonction de l’inflation. Par exemple, les partenaires postaux reçoivent actuellement 20 cents pour chaque lettre, 98 cents par colis et 72 cents pour la remise d’un colis ou d’un recommandé.

Les clients autrichiens apprécient partciulièrement la forte amplitude horaire des bureaux partenaires. (Crédit photo David Raynal).
Les clients autrichiens apprécient partciulièrement la forte amplitude horaire des bureaux partenaires. (Crédit photo David Raynal).
En 2011, une enquête d’opinion réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 500 personnes a révélé que 77% de personnes interrogées, étaient très satisfaites ou satisfaites du service assuré dans un commerce partenaire de la poste.

Les habitants apprécient, en particulier, les heures d'ouverture élargies y compris le samedi, ce qui offre la possibilité de faire des achats divers dans les commerces qui hébergent les services postaux, tout en réalisant des opérations postales y compris financières. En Autriche, plus de 300 bureaux de poste partenaires proposent, contrairement à ce qui existe actuellement en France, des prestations bancaires identiques à celles des bureaux de plein exercice gérés directement par le Groupe. Un large pas vers l’accessibilité bancaire qui prouve que le pays de Mozart, de Romy Schneider et de la Sachertorte* a su se mettre ces dernières années à l’écoute de ses clients.

* La Sachertorte est un gâteau au chocolat mis au point et confectionné par Franz Sacher en 1832 pour le prince Klemens Wenzel Von Metternich. Elle est de nos jours la spécialité de l'Hôtel Sacher de Vienne.

En Autriche, les timbres s’achètent aussi en pharmacie !
Plus d'infos



Les services postaux dans les points relais :


Vente de carnets de timbres
Expédition ou remise de Colis et Lettres
Transferts d’argent (mandats)
 


Répartition des bureaux de poste partenaires : 

Bureaux de tabac (121)
Pharmacies (34)
Spar (151)
Centres commerciaux (110)

En Autriche, les timbres sont disponibles à la vente dans les pharmacies . (Crédit photo David Raynal)
En Autriche, les timbres sont disponibles à la vente dans les pharmacies . (Crédit photo David Raynal)


14/10/2013
David Raynal





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 30 Mars 2017 - 00:37 Faire pleurer les arbres à Alaçati…