Actualités du tourisme

Golfe du Morbihan, le charme naturel de la Bretagne du sud

Pas besoin d’aller chercher loin le calme et la nature à l’état pur, ce sud de la Bretagne est un pur enchantement ! Il suffit d’une balade en bateau pour se croire au bout du monde en cabotant d’îles en îlots.

Catherine Gary



Le Golfe du Morbihan, un environnement protégé entre landes et marais .© C.Gary
Le Golfe du Morbihan, un environnement protégé entre landes et marais .© C.Gary

Cent quatre vingt kilomètres de sentiers côtiers et vous faites le tour intégral de cette petite mer intérieure entre landes et marais. © Lindigomag/Pixabay
Cent quatre vingt kilomètres de sentiers côtiers et vous faites le tour intégral de cette petite mer intérieure entre landes et marais. © Lindigomag/Pixabay
Un environnement protégé entre landes et marais 
     


180 kilomètres de sentiers côtiers et vous faites le tour intégral de cette petite mer intérieure entre landes et marais.


Pas si petite d’ailleurs quand on pense qu’elle a la même extension que la Camargue avec sa quarantaine de petites îles dont certaines sont la propriété de quelques heureux mortels venus chercher ici le silence et la sérénité sans l’électricité.

L’occasion de traverser certains marais comme Séné, Pen en Toul, Duer, Lasné où viennent hiverner et nicher toutes sortes d’oiseaux migrateurs qu’on observe sans faire de bruit.

Pour déboucher sur le large, il faut franchir l’étroit passage entre deux villages côtiers, Locmariaquer et Port-Navalo, de quoi varier le charme des plaisirs balnéaires.

Le plaisir  de traverser certains marais comme Séné, Pen en Toul, Duer, Lasné où viennent hiverner et nicher toutes sortes d’oiseaux migrateurs.© Lindigomag/Pixabay
Le plaisir de traverser certains marais comme Séné, Pen en Toul, Duer, Lasné où viennent hiverner et nicher toutes sortes d’oiseaux migrateurs.© Lindigomag/Pixabay

Par beau temps on aperçoit quelques sinagots, ces bateaux de pêche traditionnels comportant deux voiles et bien sûr les “plates“, barques à fond plat .© Lindigomag/Pixabay ; Dégustation des coquillages, tout juste sortis des bassins, accompagnés d’un verre de muscadet..© Lindigomag/Pixabay
Par beau temps on aperçoit quelques sinagots, ces bateaux de pêche traditionnels comportant deux voiles et bien sûr les “plates“, barques à fond plat .© Lindigomag/Pixabay ; Dégustation des coquillages, tout juste sortis des bassins, accompagnés d’un verre de muscadet..© Lindigomag/Pixabay
Depuis 2014 le golfe du Morbihan est devenu le cinquantième parc naturel régional de France, c’est dire s’il est protégé.


Cela profite en particulier aux 3500 ha de parcs à huîtres et d’écloseries de naissains pour un autre bonheur estival, celui de déguster en terrasses des coquillages, tout juste sortis des bassins, accompagnés d’un verre de muscadet.

Un vrai régal ! De l’aube au crépuscule la lumière changeante donne lieu à des ciels de pure beauté tandis que le marnage découvre ou non l’estran et qu’à marée basse apparaissent les vasières, les roches et les parcs ostréicoles… Par beau temps on aperçoit quelques sinagots, ces bateaux de pêche traditionnels comportant deux voiles et bien sûr les “plates“, barques à fond plat, dédiées au transport des coquillages sur peu de profondeur d’eau.  On observe depuis la côte les goélands argentés et des cormorans huppés, et chaque week-end autour du 15 août, le Festival de la voile accueille des coques multicolores pour des régates de trois belles journées qui se fêtent aussi à terre.

Dans ce petit paradis de nombreuses plages, dont l'une, située à deux pas du port,  conserve ses cabines de bain à l’ancienne et de toutes les couleurs..© C.Gary
Dans ce petit paradis de nombreuses plages, dont l'une, située à deux pas du port, conserve ses cabines de bain à l’ancienne et de toutes les couleurs..© C.Gary

l’île aux Moines vous accueille pour une balade, à pied ou à vélo, sur les 7 km de long et 3,5 km de large de ses sentiers et de sa forme en croix..© C.Gary
l’île aux Moines vous accueille pour une balade, à pied ou à vélo, sur les 7 km de long et 3,5 km de large de ses sentiers et de sa forme en croix..© C.Gary
L’île aux Moines à pied ou à vélo

On s’embarque sur une vedette au port maritime de Vannes et quelques minutes plus tard l’île aux Moines vous accueille pour une balade, à pied ou à vélo, sur les 7 km de long et 3,5 km de large de ses sentiers et de sa forme en croix.

Des moines et des monastères il n’y en eut jamais ici. L’île tire son nom de l’abbaye de Redon et d’un don gracieux du roi au XIème siècle permettant à ces religieux de cultiver leurs jardins de légumes à deux pas de la côte. Ici et là les belles demeures en pierre de taille et les maisons de pêcheurs aux murs badigeonnés de blanc donnent sur la mer derrière les buissons d’hortensias, d’agapanthes et de roses trémières. Ce petit bout de terre qui vit au ralenti en hiver voit sa population grossir durant les belles journées d’été, mais il est possible de s’y sentir seuls au monde au détour des chemins et des petites criques isolées et lors des balades en bateau au départ de l’île. Deux heures pour faire le tour du golfe. Sans compter les plages dont l'une, située à deux pas du port,  conserve ses cabines de bain à l’ancienne et de toutes les couleurs. Parmi elles, une petite bibliothèque de prêt qui garde sa porte ouverte. 

La joie de découvrir les secrets du golfe sur le Ran III, un bateau tout en bois de tradition suédoise.....© C.Gary
La joie de découvrir les secrets du golfe sur le Ran III, un bateau tout en bois de tradition suédoise.....© C.Gary

l’île de Gavrinis , et ses vestiges de la Préhistoire; Copyright Eric Frotier de Bagneux/Morbihan
l’île de Gavrinis , et ses vestiges de la Préhistoire; Copyright Eric Frotier de Bagneux/Morbihan
Ile de Gravinis, un mystère du néolithique 

Nous y avons accédé avec Marc, un fils du pays qui connait les lieux comme sa poche et vous fait découvrir les secrets du golfe sur son Ran III, un bateau tout en bois de tradition suédoise qu’il a amoureusement restauré.

Quel plaisir de fendre les embruns quand il prend un peu de vitesse ! Mais le grand moment de la balade se situe sur l’île de Gavrinis , et ses vestiges de la Préhistoire, après avoir réservé sa visite avec un guide car on ne s’aventure pas seul dans ce joyau classé. Le passage dans l’étroit goulot de ce cairn de 50 mètres de diamètre se fait tête penchée, avec précaution. Il mène à la salle funéraire dont les gravures sont d’étonnantes œuvres d’art rupestre du néolithique. Motifs géométriques tracés de mains de maîtres, haches, arcs et flèches. La plus grande stèle pèse 17 tonnes et on se demande comment elle a pu être transportée sur plus de 4 kilomètres ! Seul indice, l’île se trouvait sur la terre ferme avant que n’arrive ici la mer… 

Le passage dans l’étroit goulot de ce cairn de 50 mètres de diamètre se fait tête penchée et mène à la salle funéraire dont les gravures sont d’étonnantes œuvres d’art rupestre du néolithique; Copyright Eric Frotier de Bagneux/Morbihan
Le passage dans l’étroit goulot de ce cairn de 50 mètres de diamètre se fait tête penchée et mène à la salle funéraire dont les gravures sont d’étonnantes œuvres d’art rupestre du néolithique; Copyright Eric Frotier de Bagneux/Morbihan

Copyright Catherine Gary
Copyright Catherine Gary
Plus d'infos

 Morbihan Tourisme 
 www.morbihan.com

Venir à l’île aux Moines  toute l'année depuis
Port-Blanc-Baden
 http://www.izenah-croisieres.com/

Déjeuner sur place de poissons et coquillages
Le San Francisco, terrasse sur le port face à la mer
Tél. : 02 97 26 31 52

Faire une balade dans le golfe avec l’Association Vent de Suède
Prix : 20 euros l’heure. Privatisation possible pour 6 personnes avec pilote. Dégustation d’huîtres à bord : 15 euros.
Tél. : 07 60 75 81 60 

Visite du Cairn de Gravinis
Réservation : 02 97 57 19 38
Prix adulte : 18 euros

Dormir à La Trinité-sur-mer 
Hôtel les Hortensias
Une adresse de charme dans une vieille maison restaurée avec goût et vue sur la mer.
Tél. : 02 97 30 10 30

www.leshortensias.info

Dîner à Saint-Philibert
La meilleure adresse pour faire un festin de fruits de mer chez cet ostréiculteur passionné par son métier. Vue sublime au soleil couchant.
La Perle de Quéhan Chez Quintin
Tél. : 02 97 55 01 94

www.laperledequehan.com
 
 
 

 


04/08/2017
Catherine Gary





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Juillet 2017 - 16:11 La Thaïlande, un paradis pour les golfeurs

Mercredi 28 Juin 2017 - 23:38 Namur, capitale de la Wallonie gourmande

Jeudi 22 Juin 2017 - 22:45 Phi Ta Khon - des fantômes pour la pluie