Actualités du tourisme

Halloween, à l’origine le nouvel an celte.

Halloween est l’occasion, pour les petits et les grands, de rompre avec la monotonie et la grisaille des soirées automnales en y apportant une touche de fantaisie sardonique, de recettes diaboliques et de plaisirs sucrés. Mais il y a bien longtemps, cette nuit du 31 octobre revêtait une tout autre signification pour les Celtes…

Par David Raynal



Le jour du Samhain

A l’origine, le jour du Samhain enterrait l’année celtique et donnait l’occasion aux esprits de venir hanter les maisons des vivants. (Crédit photo DR)
A l’origine, le jour du Samhain enterrait l’année celtique et donnait l’occasion aux esprits de venir hanter les maisons des vivants. (Crédit photo DR)
A l’origine, ce jour du Samhain enterrait l’année celtique et donnait l’occasion aux esprits de venir hanter les maisons des vivants.

Longtemps, l’Eglise catholique chercha à se débarrasser de cette commémoration païenne. La fête de Samhain – qui remonterait au 3e siècle avant JC - comptait trois jours de solennités : le premier consacré à la mémoire des héros, le second aux souvenirs des défunts et le troisième aux réjouissances populaires et familiales autour d’un banquet. Encore célébrée dans le monde, la Samain correspond aujourd’hui à la fête d’Halloween.

La Samain peut donc raisonnablement être considérée comme le jour de l’an celte, même si celui-ci n’a jamais été vraiment fixe. On le situe généralement entre le 25 octobre et le 20 novembre ce qui correspond au 6e jour de la lune montante.(Crédit photos - Irlande - David Raynal))
La Samain peut donc raisonnablement être considérée comme le jour de l’an celte, même si celui-ci n’a jamais été vraiment fixe. On le situe généralement entre le 25 octobre et le 20 novembre ce qui correspond au 6e jour de la lune montante.(Crédit photos - Irlande - David Raynal))
Remontant à 500 avant J.C, cet événement majeur dans la vie des Celtes représentait un enjeu spirituel fort où les vivants, entraient en communication avec les morts le temps d’une nuit.

Chez les Celtes, l’année était ponctuée de quatre étapes majeures : Imbolc fêtait le printemps, Beltane l’été, Lugnasad l’automne et Samain annonçait l’hiver. L’époque de la Samain annonçait la fin des récoltes, l’arrivée du froid et la fameuse nuit où le Dieu de la mort donnait l’occasion aux morts de vivre le temps de quelques heures aux côtés des vivants. Chaque foyer devait éteindre le feu de la maison, et se plonger dans l’obscurité pour attirer l'esprit des défunts. Cet acte permettait de prendre conscience de l’état de mort : sans la lumière, la vie est impossible. La Samain peut donc raisonnablement être considérée comme le jour de l’an celte, même si celui-ci n’a jamais été vraiment fixe. On le situe généralement entre le 25 octobre et le 20 novembre ce qui correspond au 6e jour de la lune montante.
 

Pacte avec le diable

Mouvement du soleil dans le site archéologique de Newgrange situé au nord de Dublin. Pour fêter ce jour de la Samain  des feux étaient allumés et des sacrifices de chevaux (Irlande) ou de taureaux (Gaule) étaient souvent pratiqués. (Crédit photo David Raynal)
Mouvement du soleil dans le site archéologique de Newgrange situé au nord de Dublin. Pour fêter ce jour de la Samain des feux étaient allumés et des sacrifices de chevaux (Irlande) ou de taureaux (Gaule) étaient souvent pratiqués. (Crédit photo David Raynal)
Cette nuit-là, un immense banquet était organisé, et chacun se devait d’être présent sous peine de mort. Des feux étaient allumés et des sacrifices de chevaux (Irlande) ou de taureaux (Gaule) étaient souvent pratiqués.

La christianisation des peuples celtes signa l’arrêt de mort temporaire de cette fête déclarée païenne en l’an 610 par le Pape Boniface IV. En l’an 835, Grégoire IV créa la Toussaint et Odilon de Cluny fixera en 1048 la date du 1er  novembre pour cette fête. La veille de la nuit sainte « all hallow even » ou « all hallow’s eve » selon les versions deviendra plus tard Halloween. La migration de la fête aux USA se fera en même temps que l’exode des Irlandais fuyant la grande Famine de 1840.
 

Halloween est devenue une fête commerciale

les rites changent, et de nos jours, Halloween est devenue une fête commerciale (Crédit photo DR)
les rites changent, et de nos jours, Halloween est devenue une fête commerciale (Crédit photo DR)
Cependant, les rites changent, et de nos jours, Halloween est devenue une fête commerciale, où les enfants, déguisés, frappent à toutes les portes du voisinage pour quémander des bonbons dans le but d’éloigner le mauvais sort des habitations.





La citrouille Jack Lanterne avec sa bougie incérée répond également à cette même nécessité. La légende irlandaise Jack O’Lantern raconte que Stingy Jack, un ivrogne notoire ne peut pas entrer au paradis car il est avare et qu’il ne peut pas non plus aller en enfer, car il s’est moqué du diable ! Jack n’a alors pas d’autre choix que celui de se promener avec sa lanterne tout autour du monde jusqu’au jour du jugement dernier. Dans son infortune, il fut enfin contraint de faire un pacte avec le diable pour obtenir de lui des braises incandescentes qu’il introduisit dans un navet creusé pour éclairer son chemin. 
 

Triangles d’Halloween

Les personnes déguisées en fantôme ou en sorciers, se sont aujourd’hui substitués aux âmes perdues et à celles des personnes décédées durant l’année. (Crédit photo DR)
Les personnes déguisées en fantôme ou en sorciers, se sont aujourd’hui substitués aux âmes perdues et à celles des personnes décédées durant l’année. (Crédit photo DR)
Les enfants déguisés en fantôme ou en sorciers, se sont aujourd’hui substitués aux âmes perdues et à celles des personnes décédées durant l’année.

Le repas d’Halloween évoque, quant à lui, celui organisé jadis par les villageois et dans lequel était caché de bons présages : une bague pour un mariage ou des fiançailles, une pièce pour la richesse… Des Triangles d’Halloween sont cuisinés aujourd’hui sous forme de bricks garnies de petits cubes de pomme et de potiron avec de la confiture d’orange ; ils constituent une mosaïque de formes géométriques dans laquelle on pourrait imaginer retrouver ces indices de bons - ou de mauvais - présages. Bienvenue dans le monde des ténèbres…
D.R.
 

Newgrange est l’un des plus célèbres sites archéologiques d'Irlande, situé dans le Comté de Meath, au nord de Dublin. C’est un tumulus de 85 mètres de diamètre à l’intérieur duquel on atteint la chambre funéraire par un long passage couvert.(Crédit photo David Raynal)
Newgrange est l’un des plus célèbres sites archéologiques d'Irlande, situé dans le Comté de Meath, au nord de Dublin. C’est un tumulus de 85 mètres de diamètre à l’intérieur duquel on atteint la chambre funéraire par un long passage couvert.(Crédit photo David Raynal)

 

Plus d'infos

Le Trinité Collège situé à Dublin illuminé à loccasion des fêtes d'Halloween (Crédit photo DR)
Le Trinité Collège situé à Dublin illuminé à loccasion des fêtes d'Halloween (Crédit photo DR)
A l’occasion d’halloween, partez à la découverte du Dublin Gothique

Avec l’agence Alainn Tours, partez à la découverte du côté « obscur » de Dublin, le lieu de naissance de Bram Stoker - auteur de Dracula - et des cryptes à l’église de Saint Michan qui l’ont inspiré. Déguisez-vous et promenez-vous dans les ruelles de la ville. Christchurch Cathedral et d’autres édifices s’habilleront d’illuminations pour l’occasion. Spécialiste de l’Irlande depuis 1991 Alainn Tours concocte avec ses équipes francophones des escapades le temps d’un week-end ou de séjours prolongés.
Base 2 personnes :
Prix par personne : 320 euros
Base 4 personnes :
Prix par personne : 270 euros
Base Famille : 2 adultes et 2 enfants de moins de 12 ans :
Prix global : 695 euros


 

Vue sur Dublin la nuit (Irlande) -( Crédit photo DR)
Vue sur Dublin la nuit (Irlande) -( Crédit photo DR)
Ce prix comprend :
Trois nuitées en hébergement en guesthouse proche du centre-ville de Dublin, en chambre double ou familiale.
Trois petits déjeuners Irlandais
Un guide francophone pendant 1 journée pour découvrir Dublin sous divers angles tout en profitant de la thématique
Le carnet de voyage personnalisé avec les informations touristiques et gastronomiques
Les frais de réservation et prépaiement des hébergements
L’assistance téléphonique d’Alainn Tours sur place pendant toute la durée du séjour
Ce prix ne comprend pas :
Le transport aérien et l’assurance voyage

Pour en savoir plus :
ALAINN TOURS
www.alainntours.fr
www.vacancesenirlande.com
Tel : n° indigo 0820202030 (0,09 euros /minute)


Site l’office de tourisme irlandais :
http://www.ireland.com/fr-fr
 

La légende irlandaise Jack O’Lantern raconte que Stingy Jack, un ivrogne notoire ne peut pas entrer au paradis car il est avare et qu’il ne peut pas non plus aller en enfer, car il s’est moqué du diable ! Jack n’a alors pas d’autre choix que celui de se promener avec sa lanterne tout autour du monde jusqu’au jour du jugement dernier.( Crédit photo DR)
La légende irlandaise Jack O’Lantern raconte que Stingy Jack, un ivrogne notoire ne peut pas entrer au paradis car il est avare et qu’il ne peut pas non plus aller en enfer, car il s’est moqué du diable ! Jack n’a alors pas d’autre choix que celui de se promener avec sa lanterne tout autour du monde jusqu’au jour du jugement dernier.( Crédit photo DR)


30/10/2014
David Raynal





Nouveau commentaire :
Twitter