Actualités du tourisme

Jura : A la poursuite du diamant jaune !

Chaque premier week-end de février, la Percée du vin jaune attire sur deux jours plus de 45 000 visiteurs. Pour sa 17e édition, elle a lieu en 2014 dans les communes de Perrigny et Conliège.

Par David Raynal



Percée du vin jaune dans deux communes du Jura dont Conliège qui abrite de nombreuses maisons typiquement vigneronnes du 16ème siècle et, adossée à la montagne de Coldre, Perrigny, une ancienne cité de l’Abbaye de Baume.(Crédit photo Bernard Bonin)
Percée du vin jaune dans deux communes du Jura dont Conliège qui abrite de nombreuses maisons typiquement vigneronnes du 16ème siècle et, adossée à la montagne de Coldre, Perrigny, une ancienne cité de l’Abbaye de Baume.(Crédit photo Bernard Bonin)
Terre de défis et d’imagination, berceau de Louis Pasteur, de Rouget de Lisle et de Bernard Clavel, le Jura crée chaque année l’événement, en organisant le premier week-end de février dans l’un de ses charmants villages, la Percée du vin jaune.

Cette cérémonie, entièrement dédiée au plus grand des petits vignobles, est aussi l’occasion de découvrir les innombrables facettes de ce vin d’exception, qui se marie si bien au Comté, mais aussi aux épices, et pourquoi pas au chocolat !

Légendes sur l’origine du vin jaune

Chaque année, près de 700 personnes se mobilisent pour les préparatifs de la fête : décoration des villages, commission transports, commission sécurité, nettoyage des caveaux… (Crédit photos DR)
Chaque année, près de 700 personnes se mobilisent pour les préparatifs de la fête : décoration des villages, commission transports, commission sécurité, nettoyage des caveaux… (Crédit photos DR)
Les légendes sur l’origine du vin jaune sont nombreuses. Oubli d’un fût  - les abbesses de Château-Chalon auraient laissé un fût de savagnin qu’elles auraient retrouvé six ans et trois mois plus tard.








La magie et le mystère du vin jaune tient dans sa fabrication même. Elevé « sous voile », le vin jaune vieilli en cave, dans un fût de chêne sans soutirage, ni ouillage, avant d’être mis en bouteille. Le fût n’étant pas étanche, du vin naturellement s’en évapore.

Il se développe ainsi à la surface du futur nectar un voile de levures qui le protège d’une oxydation excessive et qui diffuse une myriade de substances providentielles

A vin exceptionnel, flacon exceptionnel : le clavelin, c’est son nom, contient très exactement 62 cl, soit ce qu’il reste d’un litre de vin, après 6 ans et 3 mois d’élevage et de vieillissement. La partie évaporée hérite alors du nom poétique de « part des anges ».
 

Magie du Vin Jaune

Au cours de l’histoire, le vin jaune remporta les faveurs de la cour de France de Louis XI, François 1er, Henri IV, jusqu’à la cour de Russie.(Crédit Photo D.R.)
Au cours de l’histoire, le vin jaune remporta les faveurs de la cour de France de Louis XI, François 1er, Henri IV, jusqu’à la cour de Russie.(Crédit Photo D.R.)
Créée de toute pièce en 1997 par un vigneron de Poligny, Bernard Badoz, cette «Saint-Vincent Tournante* » des vins du Jura attire chaque année sur deux jours plus de 45 000 personnes.

L’objectif de cette cérémonie est de mieux faire connaître l’extraordinaire potentiel de ce vin au caractère subtil, qui fut en 1936, le premier en France à obtenir l’Appellation d’Origine Contrôlée. Il s’agit également de lever le voile sur ce vin unique et mystérieux appelé « Gold Wine » au Japon et que beaucoup confondent avec le vin de paille. Aujourd’hui regroupés autour de six AOC, quatre géographiques – Arbois, Château-Chalon, L’Etoile, Côtes du Jura -  et deux produits – Macvin du Jura et Crémant du Jura – le vignoble jurassien s’étire sur une bande discontinue de 80 km entre Champagne-sur-Loue au Nord, et Saint-Amour au Sud. Bercés par le climat rhodanien, les coteaux de marne argilo-calcaires sont idéalement exposés et offrent sur 2000 ha (dont 1850 en AOC), aux cinq cépages jurassiens - Poulsard, Tousseau, Savagnin, Pinot Noir et Chardonnay – une parfaite terre de prédilection.
 
 
 

Culte Bacchique

En 2003, le regretté écrivain jurassien Bernard Clavel était le parrain de la Percée du Vin Jaune qui s'est déroulée sur la commune d'Arlay (Crédit photo David Raynal)
En 2003, le regretté écrivain jurassien Bernard Clavel était le parrain de la Percée du Vin Jaune qui s'est déroulée sur la commune d'Arlay (Crédit photo David Raynal)
Pour les 80 représentants des fruitières vinicoles qui participent à cette manifestation, « la mise en perce » est un moment crucial.

Après plusieurs années d’attente, il est primordial de savoir dans le cadre d’une dégustation publique et gratuite si le millésime 2007 tient toutes ses promesses… Avec le calme qui sied aux connaisseurs, la foule attend religieusement que la cloche fasse retentir le douzième coup de midi. Dans quelques instants, les Ambassadeurs du vin jaune vont procéder à la Percée, c’est à dire à l’ouverture du traditionnel fût de chêne. Lentement, à coups de maillets savamment dosés, des vignerons tout de rouge et de jaune vêtus, percent le mystère de ce vin, qui depuis des siècles défie les lois de l’œnologie. Bientôt, les acclamations du public se font plus pressantes. Les représentants de la filière font bientôt  jaillir les premiers témoignages de ce breuvage béni des Dieux. Attachés par une cordelette autour du cou, les verres à dégustation scintillent de mille feux au pâle soleil de février. C’est le signal de la distribution publique et gratuite. Sur l’estrade, les flacons ventrus (ou clavelins) attendent d’être remplis par les membres de la confrérie : c’est le clavelinage.

Participation aux enchères des vieux millésimes

Une bouteille de vin Jaune millésime 1774 a trouvé acquéreur pour la somme de 57 000 euros, lors de la Percée 2011 ! (Crédit photos David Raynal et D.R.)
Une bouteille de vin Jaune millésime 1774 a trouvé acquéreur pour la somme de 57 000 euros, lors de la Percée 2011 ! (Crédit photos David Raynal et D.R.)
Moyennant une participation de 13 €, les visiteurs ont accès à dix dégustations, 4 de vin jaune, 6 de crus jurassiens.

Ces deux jours sont aussi l’occasion d’assister ou de participer aux enchères des vieux millésimes. Vin de garde par excellence, la plus vieille bouteille de vin jaune ouverte à ce jour en 1994 datait de 1774 ! La Percée du vin jaune est une magnifique occasion de déguster le millésime 2007, mais aussi de découvrir toute la palette des vins jurassiens dans un cadre et des conditions exceptionnels.

David Raynal





* La Saint-Vincent Tournante : La Saint-Vincent est une fête traditionnelle qui se déroule en Bourgogne. Comme son nom l'indique, elle va de villages en villages, où viticulteurs et habitants se joignent pour fêter le saint patron des vignerons. Cette fête se déroule en janvier, mois de l'année où l'activité dans les vignes est la plus faible.
 

La Percée du Vin Jaune attire sur deux jours plus de 45 000 personnes.
La Percée du Vin Jaune attire sur deux jours plus de 45 000 personnes.
Plus d'infos






Sur la Franche-Comté 
www.franche-comte.org


Sur le Jura 
www.jura-tourism.com


Sur les vins et la percée du Jura
www.jura-vins.com  
www.percee-du-vin-jaune.com
 

Pour les 80 représentants des fruitières vinicoles qui participent à cette manifestation, « la mise en perce » est un moment crucial, ici en compagnie de l'animateur de télévision Patrice Carmouze (Crédit photo DR)
Pour les 80 représentants des fruitières vinicoles qui participent à cette manifestation, « la mise en perce » est un moment crucial, ici en compagnie de l'animateur de télévision Patrice Carmouze (Crédit photo DR)


26/01/2014
David Raynal





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 22 Juin 2017 - 22:45 Phi Ta Khon - des fantômes pour la pluie

Dimanche 11 Juin 2017 - 00:57 Maroc - Les Gnaouas d’Essaouira