Reportage

Kanazawa : les fantômes du passé

Suite du Road Trip au Japon. Après la capitale de l’Empire du Soleil levant Tokyo, le voyage continue sur Kanazawa où plane toujours l’esprit des geishas et samouraïs.

Par Mathis Cros




Au rythme des maisons de thé et d’habitations musées en bois, on se replonge avec délice dans des traditions anciennes, héritage du clan Maeda qui régna sur la région pendant plusieurs siècles. (Crédit photos Mathis Cros)
Au rythme des maisons de thé et d’habitations musées en bois, on se replonge avec délice dans des traditions anciennes, héritage du clan Maeda qui régna sur la région pendant plusieurs siècles. (Crédit photos Mathis Cros)
Au crépuscule, les ruelles des quartiers Higashi-chaya-gai et Nagamachi gagnent encore en mystère. Dans l’obscurité qui les enveloppe peu à peu, elles dégagent le parfum  d’une époque lointaine, à la gloire des geishas et  des samouraïs.

Epargnée comme Kyoto par la Seconde guerre mondiale, Kanazawa a su préserver depuis 400 ans son patrimoine au cœur d’une ville à l’architecture contemporaine.  A environ 2 h 30 de Tokyo et 2 h 10 de Kyoto par le train Shinkansen, la ville affirme ses racines culturelles et historiques dans le charme de l’arrière pays nippon, entre mer du Japon et Alpes japonaises. Au rythme des maisons de thé et d’habitations musées en bois, on se replonge avec délice dans des traditions anciennes, héritage du clan Maeda qui régna sur la région pendant plusieurs siècles. Les samouraïs étaient alors ces guerriers armés de sabre et les geishas étalaient les palettes de leur art pour divertir des clients fortunés.

Traditions et patrimoine

le Kenroku-en, jardin de la période Edo  s’intègre dans un vaste espace vert au centre de la ville. (Crédit Photos Mathis Cros)
le Kenroku-en, jardin de la période Edo s’intègre dans un vaste espace vert au centre de la ville. (Crédit Photos Mathis Cros)
La splendeur passée de Kanazawa se retrouve aussi dans le Kenroku-en, jardin de la période Edo qui s’intègre dans un vaste espace vert au centre de la ville.

Dans ce havre de paix, rythmé par le chant de cours d’eau et considéré comme l’un des plus beaux du Japon, arbres et autres plantes savamment entretenues semblent en harmonie parfaite. A l’ouest du parc, le Gyokusen-in-maru, jardin « intime » des seigneurs Maeda, vient d’être entièrement réaménagé après 5 ans d’études, de fouilles et de travaux.

Plusieurs musées mettent également en avant les traditions et la culture locale comme le musée Honda qui abrite la collection d’armures et d’objets d’art du clan Honda, importante famille locale proche du clan Maeda. Ouvert depuis trois ans, le musée Suzuki rend hommage à l’écrivain et philosophe Daisetzu Suzuki (1870-1966) qui fit du bouddhisme zen un principe de vie et de spiritualité qu’il contribua à développer en occident.

A Kanasawa se trouve le « Musée d’art contemporain du 21e siècle », l’un des plus réputés du Japon. (Crédit photo Mathis Cros)
A Kanasawa se trouve le « Musée d’art contemporain du 21e siècle », l’un des plus réputés du Japon. (Crédit photo Mathis Cros)
Mais, la ville affirme également la culture moderne avec son « Musée d’art contemporain du 21e siècle », l’un des plus réputés du Japon.

Au-delà d’œuvres souvent avant-gardistes de ses expositions, on y découvre des installations permanentes originales : surface murale colorée de fleurs cueillies dans la banlieue de Kanazawa, salles au plafond ouvert pour observer le ciel ou qui donnent l’illusion de marcher au fond d’une piscine…  
 

Festivités

Le 1er Marathon de Kanazawa aura lieu le 15 novembre 2015 (Crédit photos DR)
Le 1er Marathon de Kanazawa aura lieu le 15 novembre 2015 (Crédit photos DR)
Le 1er Marathon de Kanazawa aura lieu le 15 novembre 2015. Le parcours permettra de découvrir les quartiers historiques de la ville et sa diversité de paysages ruraux et urbains.


Autre événement festif : le Hyakumangoku Matsuri, festival qui se déroule chaque année le week-end du 1er samedi de juin.

Une série de spectacles est organisée jusqu’au dimanche soir, notamment un défilé en costumes historiques et démonstrations d’activités traditionnelles comme la cérémonie du thé, le théâtre Nô en plein air, ou des acrobaties sur les échelles des kana-gobi !
M.C.
 
 
1/ plus de 13 millions de visiteurs étrangers ont visité le Japon en 2014 (+ 30 % par rapport à 2013), dont 178 570 Français (+16 % par rapport à 2013).
 
 
 

Demeure de samouraï à Kanazawa  (Crédit photo japonasiemute.com )
Demeure de samouraï à Kanazawa (Crédit photo japonasiemute.com )

Plus d’infos

De gauche à droite : Le dôme de la gare de Kanasawa (Japon); Des belles japonaises en tenues traditionnelles; (Crédit photos Mathis Cros)
De gauche à droite : Le dôme de la gare de Kanasawa (Japon); Des belles japonaises en tenues traditionnelles; (Crédit photos Mathis Cros)
Premier reportage de ce road trip au Japon Pour plus de renseignements
Office national du tourisme japonais (JNTO)
4 rue de Ventadour, 75001 Paris.
JNTO - Tél. : 01 42 96 20 29 4 .

 guide touristique de Kanazawa
 
Y aller :
Pour découvrir le Japon,
Asia . suggère toute une série d’itinéraires, circuits et excursions, à vivre accompagné d’un guide où en toute liberté. Le « chemin des montagnes » propose, par exemple, 2 jours / 2 nuits à Kanazawa et Takayama à partir de 351 euros.

Où dormir ?
Tokyu Hotel, juste à côté du quartier Katamachi (avec de nombreux restaurants, bars, karaoke…), à quelques minutes à pied du quartier des samouraïs et du jardin Kenrokuen. Une escale pratique et agréable pour découvrir la ville. 
 

Au crépuscule, les ruelles des quartiers Higashi-chaya-gai et Nagamachi gagnent encore en mystère. Dans l’obscurité qui les enveloppe peu à peu, elles dégagent le parfum  d’une époque lointaine, à la gloire des geishas et  des samouraïs (Crédit photo Mathis Cros).
Au crépuscule, les ruelles des quartiers Higashi-chaya-gai et Nagamachi gagnent encore en mystère. Dans l’obscurité qui les enveloppe peu à peu, elles dégagent le parfum d’une époque lointaine, à la gloire des geishas et des samouraïs (Crédit photo Mathis Cros).


24/09/2015
Mathis Cros





Nouveau commentaire :
Twitter