Reportage

Karlstein un château et un golf à couper le souffle

En république tchèque, bijou de l'architecture fortifiée gothique, le château fort de Karlštejn est l'un des plus connus et des plus importants de Bohême. Fondé par l'empereur Charles IV, il a notamment servi de trésor pour les joyaux de la couronne impériale du Saint-Empire romain germanique. A quelques kilomètres, le golf 27 trous avec pour arrière-plan la somptueuse forteresse médiévale, donne au parcours une dimension féerique et proprement exceptionnelle.

Par David Raynal



Le château fort de Karlštejn (Karlstein en français)  occupe, parmi les nombreuses forteresses médiévales tchèques, une place particulière. Situé à une trentaine de kilomètres de Prague, il a été construit entre 1348 et 1357 par Charles VI, fort probablement sur les plans de l'architecte français Mathieu d’Arras. Il devait servir non seulement de résidence impériale où le souverain pouvait se reposer, chasser ou recevoir des visiteurs de marque, mais aussi de place-forte afin de préserver la collection de reliques précieuses de l'Empereur. C’est ainsi qu’il fit déposer les trésors royaux sous la voute dorée de la chapelle Sainte-Croix, encore aujourd’hui recouverte de lentilles de verre dans le but de donner l’illusion de la voute céleste. La chapelle de la Sainte-Croix faisait l’objet d’une telle considération que Charles VI lui-même y entrait pieds nus en signe d’humilité.
 

Lorsque vous serez dans la chapelle du château, vous méditerez émerveillé, dans le calme, devant les tableaux du maître Théodoric (Crédit Photo David Raynal)
Lorsque vous serez dans la chapelle du château, vous méditerez émerveillé, dans le calme, devant les tableaux du maître Théodoric (Crédit Photo David Raynal)
Au début des guerres hussites, l'empereur Venceslas Ier abrita à son tour les joyaux de la couronne tchèque au cœur de la forteresse

Ces trésors inestimables qui étaient jusqu'alors préservés dans la cathédrale de Prague ne devaient en aucun cas tomber aux mains des insurgés hussites qui assiégèrent en vain le château de Karlstein en 1422. Les troubles dans le royaume de bohème ont commencé dès 1402, lorsque Jan Hus, le  recteur de l’université de Prague prêcha un retour à la spiritualité et à la pauvreté pour l’église, dénonçant la hiérarchie religieuse. Considéré aujourd'hui par de nombreux protestants comme un précurseur, Jan Hus est tout d'abord excommunié puis déclaré coupable d’hérésie et finalement condamné en 1415 à être brûlé vif.  Dès que la nouvelle fut connue, les chevaliers et les nobles de Bohême envoyèrent au concile de Constance une protestation formelle  en faveur de la réforme de l’Église, condamnant fermement l’exécution de ce théologien réformateur. Son martyre déclencha une révolution religieuse, politique et sociale en Bohême qui aboutit à 18 ans de guerre et marqua profondément la fin du règne de son successeur Venceslas.
 

Devant le danger de guerre civile, Venceslas, emporta les joyaux  hors de Bohême. Œuvre culminante des joailliers pragois, la couronne royale faite en or pur et sertie de 20 perles et 96 pierres précieuses (rubis, émeraude, saphir). Un camée de saphir qui représente la crucifixion du Christ fut incrusté au sommet de la croix en or. ( Photos 1 et 2  Crédit photo David Raynal)  - (Crédit Photo 3 Czechtourism.com)
Devant le danger de guerre civile, Venceslas, emporta les joyaux hors de Bohême. Œuvre culminante des joailliers pragois, la couronne royale faite en or pur et sertie de 20 perles et 96 pierres précieuses (rubis, émeraude, saphir). Un camée de saphir qui représente la crucifixion du Christ fut incrusté au sommet de la croix en or. ( Photos 1 et 2 Crédit photo David Raynal) - (Crédit Photo 3 Czechtourism.com)
Un camée de saphir
 
Devant le danger de guerre civile, Venceslas, emporta à son tour les joyaux  hors de Bohême pour les protéger. La couronne royale, dite de Saint Venceslas, ne revint qu'en 1436 quand il prit véritablement les rênes du pouvoir. Œuvre culminante des joailliers pragois, elle est faite en or pur et sertie de 20 perles et 96 pierres précieuses (rubis, émeraude, saphirs).  Un camée de saphir qui représente la crucifixion du Christ fut incrusté au sommet de la croix en or. Le joyau de la couronne tchèque resta ensuite à Karlstein jusqu'en 1619 année où il rejoignit la chapelle de Saint-Venceslas au sein de la cathédrale Saint-Guy de Prague. La fin des guerres hussites marque aussi celle de la grande époque de Karlstein. Les rois de Bohême cessent, après Venceslas Ier, de visiter régulièrement leur puissant château fort. Seule une petite garnison le défend. Entre  1587 et 1597, une rénovation générale est entreprise après plus d'un siècle d'abandon. Beaucoup d'éléments architecturaux gothiques sont remplacés par d'autres de type Renaissance.
 

Tous les ans, un cortège royal part de Prague pour rejoindre le  plus connu des châteaux royaux tchèques. La reconstitution historique s’achève par un tournoi pour le titre de Chevalier de Bohème. (Crédit photo 1 David Raynal ) -  2/ Groupe Gobaro (Crédit Photo www.radio-cz))
Tous les ans, un cortège royal part de Prague pour rejoindre le plus connu des châteaux royaux tchèques. La reconstitution historique s’achève par un tournoi pour le titre de Chevalier de Bohème. (Crédit photo 1 David Raynal ) - 2/ Groupe Gobaro (Crédit Photo www.radio-cz))
De 1877 à 1899, François-Joseph Ier ordonne une reconstruction historicisante sous la houlette de B. Schmidt et Joseph Mocker.

Les deux architectes se sont d’ailleurs ouvertement inspirés des travaux effectués par Napoléon III et Viollet-le-Duc à Pierrefonds en France, ou plus tard par Guillaume II au Haut-Kœnigsbourg en Alsace alors que la région était encore occupée par les Prussiens. Cette rénovation devait donner au château son allure actuelle. En fait, il ne s'agissait pas à proprement parler d'un retour à l'état antérieur et il probable que si Charles IV revenait aujourd’hui sur terre, il ne reconnaitrait pas sa fière demeure.

Ouvert au public depuis le 19e siècle, le château de Karlstein jouit de nos jours d’une situation exceptionnelle et constitue l’un des plus beaux symboles de l’architecture gothique et militaire de bohème.




Tous les ans, un cortège royal part de Prague pour rejoindre le  plus connu des châteaux royaux tchèques. La reconstitution historique s’achève par un tournoi pour le titre de Chevalier de Bohème. 
 

En dehors de son riche passé historique, Karlstein séduit également les golfeurs pour son magnifique parcours de 27 trous qui possède en arrière-plan une vue imprenable sur la forteresse médiévale (Crédit photo David Raynal)
En dehors de son riche passé historique, Karlstein séduit également les golfeurs pour son magnifique parcours de 27 trous qui possède en arrière-plan une vue imprenable sur la forteresse médiévale (Crédit photo David Raynal)
Un golf à la vue imprenable
 

En dehors de son riche passé historique, Karlstein séduit également les golfeurs pour son magnifique parcours de 27 trous qui possède en arrière-plan une vue imprenable sur la forteresse médiévale.  Le paysage vallonné et boisé des environs, avec des rochers en calcaire, est un cadre idéal pour jouer au golf. Idéalement situé non loin  de la capitale, le golf de Karlštejn  bénéficie dans tout le pays d’un immense prestige. Pour preuve, il a accueilli en 1997 l’European PGA Tour. Contrairement à d’autres golfs de la région plus classiques, le golf de Karlstein se veut résolument plus moderne et spectaculaire. Son tracé finement étudié, avec des trous assez hauts est souligné par des fairways et des greens extrêmement bien entretenus et travaillés.  C’est un terrain également très technique qui bénéficie de nombreuses pièces d’eaux.  Les premiers trous restent de prime abord assez faciles  à jouer tandis que les derniers se révèlent au fil de la partie de plus en plus complexes. Le golf de Karlstein est de l’avis de tous les joueurs qui l’ont pratiqué une expérience sportive et personnelle exceptionnelle. Sa vue caractéristique sur le château médiéval pour les neuf premiers trous marque à tout jamais les esprits de ses visiteurs ainsi que le site de son empreinte majestueuse. 
 
 

Envolée de montgolfière au-dessus du terrain de golf de Karlstein (Crédit Photo David Raynal)
Envolée de montgolfière au-dessus du terrain de golf de Karlstein (Crédit Photo David Raynal)

Paysage féérique à seulement  quelques kilomètres de Prague, capitale de la République Tchèque (Crédit Photo Czechtourism.com)
Paysage féérique à seulement quelques kilomètres de Prague, capitale de la République Tchèque (Crédit Photo Czechtourism.com)
Plus d'infos

Office de tourisme de la République Tchèque

http://www.czechtourism.com/fr/home
 
Site du chateau de Karlstein
http://www.hradkarlstejn.cz
 
Karlstein Golf Resort
www.karlstejn-golf.cz
+420 311 604 991
 
Nota bene

En dépit de son appellation le golf qui ne possède pas de piscine ni d’hôtellerie de luxe n’est pas à proprement parler un resort. Il dispose néanmoins d’un restaurant avec une très belle vue panoramique sur le parcours et le château qui propose une cuisine de spécialités locales très agréable.
 

Le saviez-vous ?
 
La République tchèque soutient le golf avec le projet « 1 fee pour 2 golfeurs », auquel participe l’agence CzechTourism. Les bons permettent à deux joueurs de joueur pour le prix d’un « fee » sur quarante terrains. Il est possible de les utiliser d’ici la fin de l’année 2013. Plus d’informations : www.1fee2golfers.eu
 

Le château fort de Karlštejn (Karlstein en français)  occupe, parmi les nombreuses forteresses médiévales tchèques, une place particulière. Situé à une trentaine de kilomètres de Prague, il a été construit entre 1348 et 1357 par Charles VI  (Crédit photo Czechtourism.com)
Le château fort de Karlštejn (Karlstein en français) occupe, parmi les nombreuses forteresses médiévales tchèques, une place particulière. Situé à une trentaine de kilomètres de Prague, il a été construit entre 1348 et 1357 par Charles VI (Crédit photo Czechtourism.com)


08/12/2013
David Raynal





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 20 Avril 2017 - 16:35 Au pays de Don Quijote de La Mancha

Lundi 20 Mars 2017 - 23:26 Irlande : Dingle pour les fines gueules

Dimanche 12 Mars 2017 - 20:32 A Corsier-sur-Vevey, Chaplin est de retour !