Actualités du tourisme

L’île de La Réunion à Paris au Festival international du film d’environnement

Du 4 au 11 février 2014, l’île de la Réunion sera présente à Paris au 31e Festival international du film d’environnement. Le vendredi 7 février, elle présentera hors compétition un documentaire de 52 minutes intitulé « Ces plantes qui nous soignent ».

Par David Raynal



31e Festival International du film d’environnement avec un documentaire de 52 minutes  intitulé « Ces plantes qui nous soignent ». Coréalisé par Dominique Hennequin et Julie Pichot, il a été en grande partie tourné sur le sol réunionnais.(Crédit photo David Raynal)
31e Festival International du film d’environnement avec un documentaire de 52 minutes intitulé « Ces plantes qui nous soignent ». Coréalisé par Dominique Hennequin et Julie Pichot, il a été en grande partie tourné sur le sol réunionnais.(Crédit photo David Raynal)
L’île de La Réunion est connue mondialement pour la richesse et la beauté de son environnement. En effet,  40% de la totalité de ses sites naturels sont classés au patrimoine mondial (UNESCO) depuis 2010.


Il était donc tout à fait naturel que cette région d’outre-mer soit présente du 4 au 11 février au 31e Festival International du film d’environnement avec un documentaire de 52 minutes  intitulé « Ces plantes qui nous soignent ». Coréalisé par Dominique Hennequin et Julie Pichot, il a été en grande partie tourné sur le sol réunionnais.

Pour le réaliser, des scientifiques ont exploré la richesse des paysages et du relief de l’île de La Réunion à la recherche de plantes bénéfiques pour la santé et le bien-être.

Sélectionné et présenté hors compétition, ce film sera diffusé en avant-première lors du Festival international du film d’environnement, le vendredi 7 février 2014 à 21h15 au cinéma des Cinéastes à Paris.


L’utilisation des plantes médicinales est bien ancrée dans la tradition réunionnaise. Le bois de joli cœur, le faham, le bois fleur jaune, l’ayapana, l’ambaville… (Crédit Photos DR)
L’utilisation des plantes médicinales est bien ancrée dans la tradition réunionnaise. Le bois de joli cœur, le faham, le bois fleur jaune, l’ayapana, l’ambaville… (Crédit Photos DR)
Nature généreuse

Depuis le 1er août 2013, 16 plantes médicinales endémiques de l’île de La Réunion figurent dans la pharmacopée française.

L’utilisation des plantes médicinales est bien ancrée dans la tradition réunionnaise. Le bois de joli cœur, le faham, le bois fleur jaune, l’ayapana, l’ambaville… quelques-unes des plantes médicinales endémiques de La Réunion peuvent désormais être commercialisées hors de l’île. Une reconnaissance pour tous les Réunionnais qui ont conservé la tradition d’avoir dans leur jardin créole des plantes médicinales et de se soigner par la phytothérapie ou encore la médecine ayurvédique. Cette médecine originaire d’Inde du Sud met en œuvre de nombreux végétaux et épices. Elle a été naturellement apportée par les nombreux immigrants indiens venus de la côte Malabar au début du 20e siècle.Ces pratiques traditionnelles se retrouvent d’ailleurs aujourd’hui dans les gammes de soins proposées dans certains spas et instituts afin d’allier savoir-faire ancestraux et modernité.

Le marché offre aux acheteurs une profusion de fruits tropicaux cultivés sur l'ïle de la Réunion  (Crédit photo J.Akhom - Studio Lumière)
Le marché offre aux acheteurs une profusion de fruits tropicaux cultivés sur l'ïle de la Réunion (Crédit photo J.Akhom - Studio Lumière)
Fictions et webdocumentaires




De son côté, le Festival international du film d’environnement est organisé depuis 2004 par la Région Île-de-France, dans le cadre de ses actions en faveur de l’écologie et du développement durable.



C’est un lieu de découverte et d’échange autour des problématiques environnementales et sociétales.

Entièrement gratuit, il propose une programmation internationale, essentiellement inédite, de longs, moyens et courts métrages, documentaires et fictions, ainsi que des webdocumentaires.

Le Fife a pour objectif de sensibiliser tous les publics aux enjeux environnementaux et sociaux du développement durable.

Un écosystème marqué par une diversité extrême

L’île de La Réunion à Paris au Festival international du film d’environnement
Royaume des randonneurs, mais également des amoureux de la faune et de la flore, l’île de La Réunion compte plus de 3 000 espèces végétales endémiques. Un écosystème marqué par une diversité extrême qui permet en peu de temps de traverser une forêt tropicale pour se retrouver dans une ambiance de haute montagne et d’atterrir enfin dans un paysage lunaire façonné par le volcan. D.R.

L’île de La Réunion à Paris au Festival international du film d’environnement
Plus d’informations sur  la destination
www.reunion.fr



Retrouvez toute l'actualité de l’île de La Réunion
actu.reunion.fr



Devenez fan sur Facebook.com/ReunionTourisme
et vivez vos plus belles émotions sur Reunion.fr



Festival international du film d’environnement
fife.iledefrance.fr/


Le cinéma des Cinéastes

7 Avenue de Clichy
75017 - Paris
Tél. 01 53 42 40 00



le Festival international du film d’environnement est organisé depuis 2004 par la Région Île-de-France, dans le cadre de ses actions en faveur de l’écologie et du développement durable. - Jour de marché à Saint-Paul de la Réunion (Crédit photo David Raynal)
le Festival international du film d’environnement est organisé depuis 2004 par la Région Île-de-France, dans le cadre de ses actions en faveur de l’écologie et du développement durable. - Jour de marché à Saint-Paul de la Réunion (Crédit photo David Raynal)


03/02/2014
David Raynal





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 30 Mars 2017 - 00:37 Faire pleurer les arbres à Alaçati…