Reportage

La dentelle d’Alençon, un point c’est tout !

En 1665, Louis XIV créait la Manufacture Royale d’Alençon pour fabriquer une dentelle à l’aiguille, le Point de France, qui deviendra le Point d’Alençon. Petite balade au fil de l’histoire…

Par David Raynal



Point d'Alençon ©CDT Orne
Point d'Alençon ©CDT Orne

De gauche à droite : Portrait de la Comtesse de St Paterne  @museesduMans ; Portrait famille  Chigi @GillesKervella
De gauche à droite : Portrait de la Comtesse de St Paterne @museesduMans ; Portrait famille Chigi @GillesKervella
Aujourd'hui seules huit ouvrières maintiennent à Alençon la célébrité et la réputation de la dentelle.

Grâce au savoir-faire de Madame La Perrière (1605-1677), cette dentelle imitant le Point de Venise atteint un tel perfectionnement technique et un rendu si délicat qu’elle obtient un succès immédiat, en particulier à Versailles et dans les cours d’Europe.

Louis XV la déclare dentelle d’hiver tandis que celle de Valenciennes est nommée dentelle d’été. A son apogée, courant XVIIIème, cette industrie est détenue par 80 fabricants et réalisée par près de 10.000 ouvrières.

A la veille de la Révolution, les caprices de la mode, la concurrence d’autres dentelles et les événements politiques entament son succès.

Un siècle plus tard, on ne compte plus que 1.500 ouvrières qui maintiennent la célébrité de la fameuse dentelle au gré des Expositions Universelles et des exportations de produits de luxe vers les Etats-Unis et la Russie.

Exposition de la dentelle d'Alençon au Musée  des Beaux Arts et de la Dentelle © CDT Orne
Exposition de la dentelle d'Alençon au Musée des Beaux Arts et de la Dentelle © CDT Orne

Seule dentelle au monde réalisée à l’aiguille, elle comporte 10 étapes successives dont le dessin, le piquage, la trace, les modes, la brode simple et picotée et le levage, nécessitant un apprentissage de 8 à 10 ans. @ Olivia Gay.
Seule dentelle au monde réalisée à l’aiguille, elle comporte 10 étapes successives dont le dessin, le piquage, la trace, les modes, la brode simple et picotée et le levage, nécessitant un apprentissage de 8 à 10 ans. @ Olivia Gay.
La reine des dentelles

De fil en aiguille, depuis sa conception au XVIIème, ce savoir-faire unique se poursuit sans rupture, transmis de main en main. Ainsi, la dentelle au Point d’Alençon acquiert ses lettres de noblesse en 2010 en s’inscrivant au Patrimoine culturel immatériel de l’Unesco.  Seule dentelle au monde réalisée à l’aiguille, elle comporte 10 étapes successives dont le dessin, le piquage, la trace, les modes, la brode simple et picotée et le levage, nécessitant un apprentissage de 8 à 10 ans. Elle doit son caractère singulier à la minutie et à la complexité qu’elle requiert (7 h par cm²). Aujourd’hui, huit dentellières réalisent la reine des dentelles.  Elles sont rattachées à l’Atelier national du point d’Alençon fondé en 1976, à deux pas du musée éponyme.

Quelques oeuvres en dentelle d'Alençon exposées au Musée. ©CDT Orne
Quelques oeuvres en dentelle d'Alençon exposées au Musée. ©CDT Orne

De haut en bas : 1/ Photos école de la dentelle ; 2/ Point d'Alençon ©CDT Orne ; 3/ Raisins @ D. Commenchal
De haut en bas : 1/ Photos école de la dentelle ; 2/ Point d'Alençon ©CDT Orne ; 3/ Raisins @ D. Commenchal
Plus d'infos


En 2016, des rendez-vous à ne pas manquer au Musée des Beaux-Arts et de la Dentelle !




Le Musée des Beaux-Arts et de la Dentelle est situé dans la prestigieuse cour carrée de l’ancien collège des jésuites d’Alençon. Trois cents pièces inédites de dentelle à l’aiguille permettent de mesurer, au fil du temps, l’influence du Point d’Alençon à travers l’Europe. Des pièces contemporaines exclusives célèbrent également ce savoir-faire.


Jusqu’au 22 mai, l’exposition Bretonnes, photographies de Charles Fréger présente soixante portraits de femmes vêtues de costumes traditionnels. Un inventaire poétique dans lequel l’artiste décline la coiffe bretonne avec délicatesse et élégance.


Du 1er juillet au 2 octobre, l’exposition Dentelles d’étoiles, une création originale de Patrick Murru, associe la dentelle à la danse avec une mise en scène de costumes de danse conçus par ce styliste et directeur artistique audacieux. Patrick Murru aime mêler la mode, le design, la scénographie, les costumes et la haute-couture, toujours sous un éclairage particulier. Du 1er juillet au 31 août, une démonstration de ce précieux savoir-faire par une dentellière de l’Atelier national  aura lieu tous les lundis, mercredis et vendredis de 14h30 à 16h30 au Musée des Beaux-Arts et de la Dentelle d'Alençon.


Enfin, du 2 novembre 2016 au 29 janvier 2017, l’exposition de fil en aiguille fête le 40ème anniversaire de la création de l’Atelier conservatoire national de dentelle et de broderie d’Alençon par l’État. A cette occasion, un hommage sera rendu aux dentellières lors d’un parcours original de leurs œuvres où la tradition pluriséculaire nourrit la modernité…
 

De gauche à droite : Musée Beaux Arts et Dentelle©CDT Orne; Salle Dentelle ©Musée Beaux Arts et Dentelle
De gauche à droite : Musée Beaux Arts et Dentelle©CDT Orne; Salle Dentelle ©Musée Beaux Arts et Dentelle

MUSÉE DES BEAUX-ARTS ET DE LA DENTELLE

61000 Alençon
T : 02 33 32 40 07 -

Entrée : 4,10 € (adulte) 
Gratuit pour les - 26 ans





www.museedentelle-alencon.fr
www.ornetourisme.com
 


21/05/2016
David Raynal





Nouveau commentaire :
Twitter