Actualités du tourisme

Londres, pleins feux sur la ville des lumières….

Londres attendait pour sa première « fête des lumières » près d’un million de visiteurs. Pari tenu. Quatre nuits en plein air, sous le feu des lumières où chacun a pu visiter la capitale londonienne avec un autre regard. Rues, façades, monuments, maisons et ponts, tout a été pensé par les nombreux artistes, venus de tous horizons, pour métamorphoser la ville en une vaste toile illuminée.

Par Kim Frossard



Du 14 au 17 janvier 2016, pendant quatre nuits, Londres a vécu, pour la première fois sa « fête des lumières ».  Des tableaux  époustouflants de lumière ont  illuminé la capitale londonienne.   Lumiere London, est une production d' Artichoke soutenue par le maire de Londres, et un événement public et gratuit.
 

Discover digital art at the Piccadilly - de Michel Chevaller  © Matthew Andrews/www.visitlondon.com
Discover digital art at the Piccadilly - de Michel Chevaller © Matthew Andrews/www.visitlondon.com
Pour réaliser ces illuminations, une palette impressionnante d’artistes venus du Royaume-Uni et du monde entier ont explorer les paysages urbains et l’architecture de Londres dans quatre grands quartiers :

Mayfair ; Piccadilly et Regent Street ; Trafalgar Square, Westminster et The Mall ; et enfin King’s Cross. En tout, 30 sites de Londres ont été illuminés, telle l’abbaye de Westminster, The Mall et l’immeuble de la BAFTA à  Piccadilly.
 

 

1/The light of spirit de Patrice Warrener.  © Matthew Andrews/www.visitlondon.com /l 2/ Lumières de Janet Echelman . © Matthew Andrews/www.visitlondon.com 3/ Piccadilly explore les diffèrents genres du cinema et de la television du Studio Novak © visitlondon.com
1/The light of spirit de Patrice Warrener. © Matthew Andrews/www.visitlondon.com /l 2/ Lumières de Janet Echelman . © Matthew Andrews/www.visitlondon.com 3/ Piccadilly explore les diffèrents genres du cinema et de la television du Studio Novak © visitlondon.com
L’artiste numérique français, Patrice Warrener, a utilisé sa technique Chromolithe pour « peindre » la porte occidentale de l’abbaye de Westminster .

The Light of the Spirit illuminera non seulement les statues de pierre qui surplombent la grande porte occidentale et  représentent, entre autres, le Dr Martin Luther King ou l’évêque salvadorien Oscar Romero, mais aussi une partie des deux tours occidentales construites par Christopher Wren et Nicholas Hawksmoor.
 

Sur toute la longueur de The Mall, des rayons s’élèvent haut dans le ciel nocturne, formant un ballet synchronisé et convergeant pour former une  arcade lumineuse. Kinematope de l’artiste espagnol Pablo Valbuena , a quant à lui repousser les frontières de la lumière pour offrir aux piétons une promenade de nuit sur une avenue normalement réservée aux visites des chefs d’états et aux embouteillages.
 
Sur l’immeuble de la BAFTA, à Piccadilly, une série d’icônes de la télévision et du cinéma anglais, tels Michael Caine, Idris Elba et  Julie Walters, apparaissent dans le cadre de 195 Piccadilly, une œuvre dynamique en technicolor du studio NOVAK, basé à Newcastle, sur une bande originale remarquable d’Ed Clark. En explorant différents genres du cinéma et de la télévision et en utilisant des images des archives de la BAFTA, l’installation met en valeur les caractéristiques architecturales du bâtiment en faisant référence à ses origines en tant que foyer de la Royal Society of Painters in Watercolour.

1/ Eléphant de Catherine. © Garret Matthew Andrews/www.visitlondon.com;  2/ Keysframes groupe Laps et Thomas Veyssière. © Matthew Andrews/www.visitlondon.com
1/ Eléphant de Catherine. © Garret Matthew Andrews/www.visitlondon.com; 2/ Keysframes groupe Laps et Thomas Veyssière. © Matthew Andrews/www.visitlondon.com
Les autres temps forts du programmes : une bande de bonhommes allumettes LED prend d’assaut le toit de la Liberty House, sur  Regent Street.

une projection animée incorporant un éléphant incroyablement réaliste, une cabine téléphonique rouge remplie d’eau et de poissons exotiques et une série de sculptures lumineuses constituées de milliers de bouteilles en plastique recyclées dans les fontaines de Trafalgar Square.
 
 

 

Les voyageurs réalisation de Cédric Le Borgne. © Matthew Andrews/www.visitlondon.com
Les voyageurs réalisation de Cédric Le Borgne. © Matthew Andrews/www.visitlondon.com




 

Logo festival des lumières ©
Logo festival des lumières ©
Plus d'infos

" La fête des lumières " a rempli sa mission avec brio. Organisateurs et  artistes sont rassurés. Le succès remporté permettra à ce festival de confirmer son statut  de "London Lumiere ",  premier festival de lumières en plein air du monde, à l’égal de celui  de Lyon, de Berlin ou de Sydney.

Artichoke est une des plus importantes organisations artistiques du Royaume-Uni, en même temps qu’une association caritative agréée et financée par Arts Council England.





www.visitlondon.com/lumiere/programme#ref=nav


 
 

Garden of Light à Leicester Square – des plantes géantes illuminées, pour donner un accent tropical à la grisaille du mois de janvier. © Matthew Andrewws/www.visitlondon.com
Garden of Light à Leicester Square – des plantes géantes illuminées, pour donner un accent tropical à la grisaille du mois de janvier. © Matthew Andrewws/www.visitlondon.com


17/01/2016
Kim Frossard





Nouveau commentaire :
Twitter