Actualités du tourisme

Luxembourg, une capitale forteresse ouverte sur le monde.

Avec ses 107 000 habitants issus de 150 nationalités différentes, la vieille ville de Luxembourg est inscrite depuis 1994 sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Philharmonie aux lignes épurées, Musée d’Art Moderne (MUDAM) baigné de lumière, la capitale du Grand-Duché exerce sur ses visiteurs un pouvoir d’attraction indéniable.

Par David Raynal



La capitale  de l’unique Grand-Duché au monde est une ville moderne fière de ses racines historiques. © David Raynal
La capitale de l’unique Grand-Duché au monde est une ville moderne fière de ses racines historiques. © David Raynal

Musée de la forteresse « Dräi Eechelen » et derrière on aperçoit le  Musée d’Art Moderne (MUDAM), un lieu étonnant et inondé de lumière, œuvre du sino-américain I.M. Pei.  © David Raynal
Musée de la forteresse « Dräi Eechelen » et derrière on aperçoit le Musée d’Art Moderne (MUDAM), un lieu étonnant et inondé de lumière, œuvre du sino-américain I.M. Pei. © David Raynal
Luxembourg a toujours su rester une métropole aux dimensions humaines. On peut y flâner à son aise, faire du lèche-vitrines ou s’installer à une terrasse ombragée pour y déguster une délicieuse pâtisserie achetée chez Oberweis.



Comme un tiers du territoire communal de la ville est couvert d’espaces verts, Luxembourg s’est vu attribuer la qualification de « Cœur vert de l’Europe ». Ici, la nature omniprésente invite à d’importantes randonnées à pied ou à bicyclette.


Les vestiges des ouvrages militaires restaurés avec soin autour du promontoire du Bock ne cessent d’étonner les amateurs d’histoire et de culture.


Une descente aux casemates ou au tout récent musée de la forteresse « Dräi Eechelen » complète cette visite dans les couloirs du temps. Le cœur de la cité, vieux de plus de 1000 ans, a d’ailleurs été inscrit en 1994 sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.
 

Les casemates et les 23 kilomètres de galeries souterraines creusées dans le rocher comptent parmi les plus importantes attractions de la ville. © David Raynal
Les casemates et les 23 kilomètres de galeries souterraines creusées dans le rocher comptent parmi les plus importantes attractions de la ville. © David Raynal
La Gibraltar du Nord

En 963, Sigefroid, comte de la vallée de la Moselle, construisit un château sur le rocher du Bock, qu'il avait obtenu par échange avec l'abbé de Saint-Maximin de Trêves. Ses serviteurs et ses soldats s'établirent autour du château, et la ville moderne se développa à partir de la place du marché de ce premier village.


La croissance urbaine fut telle qu'il devint nécessaire de construire une seconde enceinte à la fin du XIIe  siècle, qui fut elle-même remplacée par une troisième enceinte, plus vaste, au XVe siècle. Au XVIe  siècle, Luxembourg était devenu un site stratégique et militaire important. Ses fortifications furent constamment agrandies et améliorées, ce qui valut à la forteresse son titre de « Gibraltar du Nord ». Avec la signature du traité de Londres, en 1867, les puissances européennes décidèrent de la neutralité perpétuelle du Grand-Duché, de l'évacuation de la forteresse dans les trois mois et de la démolition de ses fortifications, ce qui transforma une sombre forteresse de quelque 180 ha en une ville ouverte.

Des bâtiments résolument modernes hébergeant entre autres plusieurs institutions européennes se fondent dans la silhouette pittoresque de la ville.  © David Raynal
Des bâtiments résolument modernes hébergeant entre autres plusieurs institutions européennes se fondent dans la silhouette pittoresque de la ville. © David Raynal
Quartier du Grund

Sur les hauteurs de la ville, le plateau de Kirchberg en plein développement s’enorgueillit d’une architecture résolument contemporaine.

La construction et l’aménagement du quartier débuta dans les années 1960, au moment où l’Etat fit construire des édifices représentatifs et remarquables pour le compte des institutions européennes. On y compte notamment le bâtiment Tour construit comme siège du secrétariat du parlement européen, la Cour de Justice européenne ou encore la banque européenne d’investissement. A partir des années 1990, ce parc immobilier s’est étoffé de nombreux édifices prestigieux construits pour le compte de banques internationales. Ce quartier d’affaires et d’institutions européennes s’est aussi récemment développé avec d’importantes infrastructures culturelles, dont la Philharmonie, la prouesse architecturale de Christian de Portzamparc inaugurée en 2005, ou encore le Musée d’Art Moderne (MUDAM), un lieu étonnant et inondé de lumière, œuvre du sino-américain I.M. Pei. Aujourd’hui, ces deux instituts culturels rayonnent par la qualité de leurs concerts et expositions, bien au-delà des frontières du Grand-Duché.

Depuis 1994, la forteresse et les anciens quartiers de la ville sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO.  © David Raynal
Depuis 1994, la forteresse et les anciens quartiers de la ville sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. © David Raynal
De nombreux musées d'Art et d'Histoire et un Centre de rencontres culturelles

Les visiteurs qui apprécient plus particulièrement les grands maîtres de la culture classique ou qui s’intéressent au riche et glorieux passé de ce petit pays, trouveront leur compte au Musée National d’Histoire et d’Art, au Musée d’histoire de la ville de Luxembourg ou encore au Musée des Arts « villa Vauban ».

Dans le quartier du Grund, au pied de l’ancienne citadelle de Luxembourg, dans la vallée de l’Alzette, le Musée national d’histoire naturelle propose notamment aux enfants et aux adolescents une approche insolite de l’histoire naturelle, de l’évolution et de la biodiversité. De nos jours, la vieille ville regorge de galeries d’art contemporain. L’ancienne abbaye de Neumünster, qui avant ses transformations en Centre de rencontres culturelles, servait également de prison, offre une programmation variée réunissant en un même lieu différentes disciplines artistiques, théâtre, littérature, danse, musique, peinture ou encore sculpture.

La Philharmonie, la prouesse de l'architecte français Christian de Portzamparc inaugurée en 2005  ©  DR et  © David Raynal
La Philharmonie, la prouesse de l'architecte français Christian de Portzamparc inaugurée en 2005 © DR et © David Raynal
Grand auditorium

Avec la Philharmonie Luxembourg le Grand-Duché, qui compte environ un demi-million d’habitants, dispose de l’une des salles de concerts les plus prestigieuses d’Europe.

Ce bâtiment aux lignes épurées et à la silhouette diaphane situé au beau milieu de la place de l’Europe dans le quartier du Kirchberg, reçoit annuellement plus de 150 000 auditeurs pour quelque 400 concerts et 3000 manifestations. Initialement, l’architecte français Christian de Portzamparc voulait installer un anneau d’arbres symbolisant la force vitale des forêts du Luxembourg, qu’il faudrait traverser pour pénétrer dans le domaine de la musique. Faute de place, il a vite converti cette idée en un immense péristyle composé de 827 lignes verticales constituant un foyer tout autour du Grand Auditorium. C’est un filtre de lumière au travers duquel on peut choisir de voir ou d’oublier les contingences extérieures.

La grande salle  de la philarmonie présente des « falaises » taillées de fentes lumineuses par lesquelles on pénètre à différente hauteur dans les balcons de la salle, depuis une longue passerelle aérienne périphérique. © David Raynal
La grande salle de la philarmonie présente des « falaises » taillées de fentes lumineuses par lesquelles on pénètre à différente hauteur dans les balcons de la salle, depuis une longue passerelle aérienne périphérique. © David Raynal
De son côté, l’enveloppe de la grande salle présente des « falaises » taillées de fentes lumineuses par lesquelles on pénètre à différente hauteur dans les balcons de la salle, depuis une longue passerelle aérienne périphérique.

Le Grand Auditorium est caractérisé par huit tours-balcons distribuées verticalement autour de l’orchestre et de sa fosse. Le public est ainsi assemblé autour des musiciens. La salle de Musique de Chambre est enfin un volume formant un pétale courbe dissymétrique s’enroulant autour du bâtiment principal. Forte de leur ingéniosité novatrice, ces deux salles de musique ont été unanimement applaudies pour leurs qualités acoustiques par de grands musiciens ou chefs d’orchestre tels que Ricardo Mutti, Claudio Abbado ou Jean-Claude Casadesus.

Dans la zone piétonne du centre-ville, la Grand’Rue et la rue Philippe II rassemblent les plus grandes marques de la couture et du prêt à porter  © David Raynal
Dans la zone piétonne du centre-ville, la Grand’Rue et la rue Philippe II rassemblent les plus grandes marques de la couture et du prêt à porter © David Raynal
Haute gastronomie

Dans la zone piétonne du centre-ville, la Grand’Rue et la rue Philippe II rassemblent les plus grandes marques de la couture et du prêt à porter pour le plus grand plaisir des adeptes du shopping parfois venus du monde entier pour faire de bonnes affaires.

A quelques carrefours de là, un marché pittoresque de produits locaux et biologiques se tient le samedi et le mercredi matin. A l’ombre des terrasses ombragées ou dans la chaleur des estaminets, les flâneurs savourent l’excellent vin en provenance de la Moselle luxembourgeoise et dégustent l’une des fameuses  bières locales (brasseries Battin, Diekirch, Simon). La journée se termine dans un des nombreux restaurants de la ville. Spécialités luxembourgeoises ou internationales, fine cuisine française, les établissements rivalisent d’originalité pour rassasier quotidiennement les touristes, les nombreux travailleurs frontaliers et les 68 % d’habitants de la ville de Luxembourg issus de 150 nationalités différentes. Au Grand-Duché, la haute gastronomie a toujours bénéficié d’une longue tradition. Elle est aujourd’hui amplement confirmée par l’installation de 11 restaurants étoilés Michelin dans la capitale. S’ils ne sont pas tous localisés au centre-ville, un court trajet en voiture permet de les découvrir au bout de quelques minutes… D.R.
 

Portraits du Couple grand-ducal exposés au MUDAM  © David Raynal; Statue de Guillaume II  © David Raynal
Portraits du Couple grand-ducal exposés au MUDAM © David Raynal; Statue de Guillaume II © David Raynal
Plus d'infos








Site de l’office de tourisme du Luxembourg :

www.visitluxembourg.com  



 

A l’ombre des terrasses ombragées ou dans la chaleur des estaminets, les flâneurs savourent l’excellent vin en provenance de la Moselle luxembourgeoise et dégustent l’une des fameuses  bières locales (brasseries Battin, Diekirch, Simon).  © David Raynal et  © DR
A l’ombre des terrasses ombragées ou dans la chaleur des estaminets, les flâneurs savourent l’excellent vin en provenance de la Moselle luxembourgeoise et dégustent l’une des fameuses bières locales (brasseries Battin, Diekirch, Simon). © David Raynal et © DR
Se loger :
Hôtel Melia Luxembourg
1 Park Dräi Eechelen
L-1499 Luxembourg-Kirchberg.
Tél.: +352 27 33 31 


Se restaurer :
Chocolate House 
20 rue Marché-aux-Herbes, L-1728 Luxembourg.
Tél.: +352 26 26 20 06.


Maison Oberweis
De plaisirs salés en variations sucrées, la Maison Oberweis, fournisseur officiel de la Cour, vous emmène en voyage et transporte vos sens dans un monde de douceur et de volupté. 
16, Grand-Rue Luxembourg
Tél : (+352) 47 07 03
Lun / Ven : 7h30-18h30
Sam : 08h00-19h00


 Brasserie Guillaume
12-14 Place Guillaume II,
L-1648 Luxembourg 
 

 

Avec ses 107 000 habitants issus de 150 nationalités différentes, la vieille ville de Luxembourg est inscrite depuis 1994 sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.  © David Raynal
Avec ses 107 000 habitants issus de 150 nationalités différentes, la vieille ville de Luxembourg est inscrite depuis 1994 sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. © David Raynal


28/10/2015
David Raynal





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Juillet 2017 - 16:11 La Thaïlande, un paradis pour les golfeurs

Mercredi 28 Juin 2017 - 23:38 Namur, capitale de la Wallonie gourmande

Jeudi 22 Juin 2017 - 22:45 Phi Ta Khon - des fantômes pour la pluie