Actualités du tourisme

Maurice Le Scouëzec : de Montparnasse à l’Afrique !

Maurice Le Scouëzec, "l'Africain" de la bande du carrefour Vavin, le Breton du groupe des Montparnos, l'ami de Modigliani et de Mendjisky revient faire un tour dans son quartier de bohème à Paris. Son œuvre puissante, atypique et encore trop méconnue est exposée jusqu’au 28 août à la mairie du 6e arrondissement.

Par David Raynal, vidéo Jean-Louis Corgier



Cet été, la mairie du 6e arrondissement de Paris accueille près de 75 ans après la mort du peintre, une magnifique exposition consacrée à la « période Montparnasse »  d’une des figures les plus pittoresques de la peinture de ce début 20e siècle.

Le public aura la possibilité de découvrir au travers de quarante-quatre œuvres majeures, dont la plupart jamais vues, le travail trop méconnu de Maurice le Scouëzec l’ami de Modigliani, Clergé et Foujita, de Pascin et Zadkine. Avec la redécouverte de ces nus, de ces scènes de rues, de bistrots et de brasseries des grands boulevards, c’est tout le Paris du carrefour Vavin de l’après-guerre qui va revivre l’espace d’un été en plein cœur du Quartier latin.  Né en 1881 au Mans d'un père breton inspecteur des chemins de fer, arrière-petits-fils d'armateurs de Lorient, Maurice Le Scouëzec (dont le nom signifie larges épaules en breton), fréquente au début du 20e siècle l’univers créatif et iconoclaste des peintres de Montparnasse.

Exposition consacrée à la "période Montparnasse"  jusqu'au 28 août à la Mairie du 6ème à Paris de quarante-quatre œuvres majeures, dont la plupart jamais vues, du travail trop méconnu de Maurice le Scouëzec l’ami de Modigliani, Clergé et Foujita, de Pascin et Zadkine.(Crédit Photo David Raynal)
Exposition consacrée à la "période Montparnasse" jusqu'au 28 août à la Mairie du 6ème à Paris de quarante-quatre œuvres majeures, dont la plupart jamais vues, du travail trop méconnu de Maurice le Scouëzec l’ami de Modigliani, Clergé et Foujita, de Pascin et Zadkine.(Crédit Photo David Raynal)
L’artiste qui ne signait pas toutes ses peintures de peur qu’elles soient saisies par les huissiers, s’installe de 1917 à 1924 rue Delambre dans un atelier, non loin de celui de Modigliani.

Il peint sans relâche et avec passion la bohème des artistes, l’humanité des braves gens, la visite des filles à l’hôpital Broca ou les déclassées de la société. Embarqué sur de grands voiliers, il multiplie les voyages autour du monde, Vénézuela, Madagascar, Haute Volta, Sahara, avant de rentrer définitivement en France, chez lui à Douarnenez. 


Montparnasse, la parenthèse enchantée

Maurice Le Scouëzec peint sans relâche et avec passion la bohème des artistes, l’humanité des braves gens, la visite des filles à l’hôpital Broca ou les déclassées de la société (Crédit Photo David Raynal)
Maurice Le Scouëzec peint sans relâche et avec passion la bohème des artistes, l’humanité des braves gens, la visite des filles à l’hôpital Broca ou les déclassées de la société (Crédit Photo David Raynal)
On l'a dit anarchiste, mauvais soldat, contradicteur forcené ou matelot abonné à l’enfer des machines, jugements auxquels il aurait souscrit sans réserves ; mais le peintre qui avait acquis les premiers rudiments de son métier en 1900 à bord d'un voilier en route pour les mines de nickel de Nouvelle-Calédonie ne saurait être évalué à l'aune de ces seuls traits.

En 1940, l’artiste peintre amoureux fou de l’outre-mer qui fut tour à tour, pilotin, soldat, globe-trotter et aventurier s’éteint en Bretagne. Son œuvre restera oubliée dans un grenier pendant un demi-siècle. En 1920, le critique et journaliste André Salmon écrivait avec sincérité et conviction : « Montparnasse ne serait pas Montparnasse, sans Le Scouëzec ». L’exposition installée dans le salon du Vieux Colombier de la mairie du 6e arrondissement fait ressurgir en parallèle de la sortie aux éditions Palantines d’un livre consacré à l’artiste et intitulé simplement «Le Scouëzec – Montparnasse », une œuvre majeure de l’histoire de la peinture moderne. 


Plus d'infos

Affiche de l'exposition de ce grand peintre breton, à voir sans hésitation à la Mairie du 6ème à Paris (Crédit Photo DR)
Affiche de l'exposition de ce grand peintre breton, à voir sans hésitation à la Mairie du 6ème à Paris (Crédit Photo DR)
Exposition Maurice Le Scouëzec

Jusqu’au 28 août

Du lundi au vendredi
de 10h30 à 17h

le samedi de 10h à 12h
Salon du vieux Colombier
entrée gratuite


Pour en savoir plus
« Le Scouëzec - Montparnasse »
Éditions Palantines. 35 €.


Légende film :

Les co-auteurs du livre « Maurice Le Scouëzec –Montparnasse »
Henry Le Bal, Mathyeu Le Bal et David Raynal évoquent l’artiste à l’occasion de l’exposition de ses plus belles œuvres à la mairie du 6e arrondissement.


Pour aller plus loin


Galerie LES MONTPARNOS

www.galerielesmontparnos.fr
Galerie d'art moderne et contemporain, spécialisée Ecole de Paris, école de  Montparnasse
5 Rue Stanislas, 75006 Paris
06 33 38 95 25



Auto-portrait de Maurice Le Scouëzec (Crédit photo David Raynal)
Auto-portrait de Maurice Le Scouëzec (Crédit photo David Raynal)


05/08/2014
David Raynal





Nouveau commentaire :
Twitter