Reportage

Ouverture du Musée Dom Robert et de la Tapisserie du XXè siècle dans le Tarn.

Les œuvres de cet artiste et moine bénédictin sont désormais exposées dans les espaces restaurés de la prestigieuse Abbaye-Ecole de Sorèze, l’occasion de découvrir aussi ce haut lieu patrimonial.

Par Catherine Gary



“Célébrer la nature à travers aquarelles et enluminures“

Dom Robert : "- « L’impression que je cherchais était d’être couché dans un champ d’ombelles et de voir les fleurs dans les lumières du matin et du soir »." (Crédit photo CRT Sorèze)
Dom Robert : "- « L’impression que je cherchais était d’être couché dans un champ d’ombelles et de voir les fleurs dans les lumières du matin et du soir »." (Crédit photo CRT Sorèze)
Voilà le projet de ce moine bénédictin pour le moins atypique dont la vie de prière et la règle monastique ne furent jamais un frein à sa passion pour le dessin.

Tout jeune encore il s’inscrit à l’Ecole des Arts Décoratifs de Paris et se fait remarquer par quelques jolies créations. Pourtant, lorsque Jacques Maritain et Maxime Jacob le mènent à l'Abbaye d'En Calcat, une force différente s’impose à lui, la clôture, risquant de compromettre ainsi ses dons pour la peinture. Il n’en est rien, la preuve ce musée qui présente aujourd’hui ces œuvres discrètes ou monumentales produites tout au long de sa vie.


Ordonné prêtre en 1930, Dom Robert restera fidèle à cette belle abbaye, accumulant dessins et peintures inspirés par la beauté, la poésie, la grâce d’une nature « sortie des mains du créateur ». Les fleurs, en particulier les ombelles, les graminées, les feuilles de choux l’attirent, mais aussi les chevaux, les oiseaux, les poules et les canards...


L’inspiration est humble, le résultat est un hymne à la création. En 1941, Jean Lurçat, séduit par la puissance et l’originalité de son travail, l’encourage à se lancer dans la confection de cartons en vue de réalisations tapissières. Un autre défi est lancé et ses tapisseries sont tissées avec succès à Aubusson.


Dom Robert devient l’un des cartonniers les plus prisés de l’époque. Un intermède de quelques années en Angleterre, à la Buckfast Abbey, et le voilà qui revient à l’abbaye d’En Calcat en 1958, jusqu’à la fin de ses jours, parcourant inlassablement la campagne et dessinant jusqu’à sa mort en 1997 à 90 ans.  

Un univers foisonnant dédié à la tapisserie

Toute l’œuvre de Dom Robert est centrée sur la nature mise à nu. (Crédit photos Catherine Gary)
Toute l’œuvre de Dom Robert est centrée sur la nature mise à nu. (Crédit photos Catherine Gary)
Après le décès de Dom Robert, la communauté d'En-Calcat, légataire de ce fond artistique de 2000 dessins et cartons de tapisseries, en accepte le dépôt dans une aile des bâtiments de l’Abbaye-Ecole de Sorèze, toute proche et restaurée pour l’occasion.

Sur 1500 m², les œuvres - qui seront présentées ici en rotations renouvelées tous les deux ans - forment un parcours didactique permettant de comprendre les différentes phases de préparation et de création : dessins préliminaires, cartons servant de modèles, techniques de lissage, tapisseries réalisées dans les ateliers d'Aubusson... Le tout forme un ensemble de 34 tapisseries, 22 cartons, maquettes, 38 dessins et œuvres graphiques. Le parcours s'articule autour de cinq sections thématiques abordant la vie et l’œuvre cet artiste original, depuis la naissance de sa vocation artistique jusqu’aux grandes œuvres exposées sous des volumes appropriés et accessibles le long d’une passerelle dominant l’ensemble. On en approche ensuite les mille et un détails au niveau inférieur. Les artistes ayant œuvré pour le renouveau de la tapisserie au XXe siècle ne sont pas oubliés : Jean Lurçat, Marcel Gromaire et bien d’autres.
 

Visite ou séjour dans ce Monument historique ?

Louis XVI plaça Sorèze au premier rang des écoles militaires. (Crédit photo CRT Sorèze)
Louis XVI plaça Sorèze au premier rang des écoles militaires. (Crédit photo CRT Sorèze)
Son histoire remonte au VIIIè siècle. D’abord simple monastère, Sorèze devient une école en 1682 et reçoit les élèves destinés à devenir des gentilhommes accomplis.

On y enseigne bien sûr les mathématiques et les sciences mais aussi les arts, l’équitation, l’escrime, des programmes “à la carte“ dans un souci d’épanouissement et de brillante réussite. La notoriété de l’enseignement vaut à l’abbaye d’être érigée par Louis XVI au premier plan des écoles royales militaires pour former les futurs officiers des armées.
Une statue du roi datant de cette époque rappelle dans les vastes jardins cette éminente protection... Quand en 1854 le père dominicain Lacordaire en prend les commandes, la renommée de Sorèze dépasse les frontières, jusqu’en 1991, date assez récente de sa fermeture.

On peut se faire une idée des personnages célèbres qui sont passés ici en parcourant les centaines de listes d’anciens élèves inscrites dans les couloirs: les frères Bogdanov, Claude Nougaro, Hugues Aufray... « Sorèze, disait ce dernier,est peut-être l'endroit au monde où j'ai été le plus heureux. Un petit nid d'hirondelles protégé de la guerre ».


Au cœur de l’abbaye classée Monument Historique, l’Hôtel & Spa Abbaye de Sorèze vous immerge dans son ambiance sereine. Il est possible aussi de visiter les vastes espaces récemment restaurés pour imaginer ce que fut à travers les siècles une école de prestige. Réfectoire, chapelle, théâtre, chambres des élèves, salles de cérémonie, bureau de Lacordaire , installations diverses...

De gauche à droite : Intérieur Musée Dom Robert et de la Tapisserie du XXè siècle  dans leTarn.; Portrait des anciens élèves de l'Abbaye-Ecole (Crédit photo PascaleWalter )
De gauche à droite : Intérieur Musée Dom Robert et de la Tapisserie du XXè siècle dans leTarn.; Portrait des anciens élèves de l'Abbaye-Ecole (Crédit photo PascaleWalter )



 

Plus d'infos

Détail de tapisserie de l'oeuvre de Dom Robert (Crédit photo Catherine Gary)
Détail de tapisserie de l'oeuvre de Dom Robert (Crédit photo Catherine Gary)
Pratique

Y aller :
Musée Dom Robert
Abbaye-école de Sorèze
18, rue Lacordaire. Sorèze
A 1 heure de Toulouse, Albi ou Carcassonne
Visites de 10h à 12h30 et de 14h à 18h
Prix : 7 euros
www.abbayeecoledesoreze.com


Y séjourner :
L’Hôtel & Spa Abbaye-Ecole de Sorèze comprend 72 chambres dont 52 de style dans les anciennes chambres des pères, un excellent restaurant, un parc de 6 hectares, un espace bien-être avec piscine couverte et chauffée, un sauna et une salle de fitness. Visite libre du musée pour les clients.
Prix à partir de 75 euros.
www.abbaye-soreze.fr


Se régaler :
Le Tournesol à Sorèze. Un restaurant typique où nous vous conseillons le cassoulet maison !
www.restaurant-tournesol.com


Musée départemental du textile
Implanté dans une ancienne usine textile qui a travaillé pour les plus grands couturiers, il propose de faire revivre le traditionnel circuit de la matière première à la fabrication du tissu. Les fibres du futur et les textiles “performants“ y sont aussi évoqués.
Rue de la Rive
Labastide-Rouairoux
http://musee-textile.fr


Lire :
Les saisons de Dom Robert. Editions Hazan
 
 
 
 

Vue d'ensemble de la ville de Sorèze dans le Tarn (Crédit photo L.Frézouls)
Vue d'ensemble de la ville de Sorèze dans le Tarn (Crédit photo L.Frézouls)


12/03/2015
Catherine Gary





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 20 Avril 2017 - 16:35 Au pays de Don Quijote de La Mancha

Lundi 20 Mars 2017 - 23:26 Irlande : Dingle pour les fines gueules

Dimanche 12 Mars 2017 - 20:32 A Corsier-sur-Vevey, Chaplin est de retour !