Tendances

Revitaliser son visage par la mésothérapie

Le Docteur Catherine Bergeret Galley , chirurgien esthétique et plastique, est praticienne de la mésothérapie. Cette technique, sans danger, permet de préserver la peau du vieillissement. Rencontre dans son cabinet parisien du 8ème arrondissement.

Reportage Catherine Gary, vidéo et photos Jean-Louis Corgier






C’est la peau qui donne sa jeunesse au visage. Pas seulement la peau il est vrai, mais un teint fatigué, agressé trop longtemps par le soleil, par le tabac ou l’avancée des années, devient  un signe pas toujours facile à masquer. La mésothérapie permet aujourd’hui de lutter contre ces désavantages de l’âge quand les produits cosmétiques ne suffisent plus à masquer un certain relâchement de l’ovale du visage. Quand les ridules se creusent en sillons plus marqués, que les mains et le cou trahissent les années, que les cheveux, chez les hommes, se font plus rares… cette intervention en douceur, sans geste chirurgical, devient un recours intéressant.

Revitaliser son visage par la mésothérapie
La technique n’est pas nouvelle. Mise au point par un médecin français, le docteur Michel Pistor, il y a une  soixantaine d’année, elle a au début des visées strictement médicales. Son but est de traiter un trouble ou une douleur localisés tout en évitant une importante  prise de médicaments par voie orale. Mais son intérêt s’étend aujourd’hui de façon vraiment significative à l’esthétique anti-âge : en appliquant à l’aide d’une aiguille un “cocktail“ de vitamines, d’oligo-éléments et de minéraux, la mésothérapie stimule la microcirculation, l’oxygénation et la fabrication de collagène dans la peau, donc son rajeunissement.

Quelques séances suffisent et les risques sont pratiquement inexistants à condition de ne pas être allergique aux produits, ce qui est extrêmement rare. A condition aussi d’être sûr des compétences et de l’honnêteté de son médecin esthétique. Car il faut reconnaître que le doute s’est installé à la suite du scandale des prothèses PIP et des abus de l’“industrie esthétique“… Contrepartie positive : les produits, aussi bien que les pratiques, seront désormais, il faut l’espérer, observés de plus près. Les séances de mésothérapie peuvent être combinées avec une brève session de LED, (diode électroluminescente) afin de stimuler la production de collagène. Et par quelques injections d’acide hyaluronique qui combleront les rides plus profondes.

Pour en savoir plus :

Docteur Catherine Bergeret Galley
Chirurgien plastique. Membre Sofcpre, Sofcep, Isaps et Asaps
36, rue de Penthièvre, 75008 Paris
Tél. : 01 42 89 62 02

www.bergeretgalley.com. .
 

Docteur Catherine Bergeret Galley (Photo Jean-Louis Corgier)
Docteur Catherine Bergeret Galley (Photo Jean-Louis Corgier)


03/06/2013
Catherine Gary et Jean-Louis Corgier





Nouveau commentaire :
Twitter