Actualités du tourisme

Salon International du livre insulaire d’Ouessant : Karla Suarez primée

Le jury du Salon international du livre insulaire d’Ouessant a couronné dimanche 19 août 11 ouvrages. Le Grand Prix des îles du ponant revient à la cubaine Karla Suarez pour son roman « La Havane année zéro ».

Par David Raynal



Salon International du livre insulaire d’Ouessant :  Karla Suarez primée
Pour sa 14e édition consacrée à la littérature des Caraïbes, le jury composé cette année de Danièle Auffray, Gilbert David, Gérard Le Gouïc, Anthony Palou, Jacqueline de Roux, Catherine Domain et Gwen Catala a récompensé 11 livres dans huit catégories éditoriales. Le grand prix a été décerné dimanche devant plus d’une centaine de personnes à la salle omnisports d’Ouessant à la Cubaine  Karla Suarez, invitée pour la première fois, pour son ouvrage « La Havane année zéro » publié aux éditions Métailié. Née en 1969 à la Havane, Karla Suarez est ingénieur informatique et vit actuellement à Paris. Dans cette histoire racontée comme une énigme mathématique, Karla Suarez met en scène avec brio la société cubaine des années 90 épuisée par la crise, à court de vivres et de rêves, où chacun s'efforce cependant de garder intact tout ce qui peut rendre la vie supportable - l'amour, l'amitié, l'avenir...


De gauche à droite, Jean-Yves Cozan, Gwen Catala, l'écrivain Anthony Palou, l'écrivain et le poète Gérard Le Gouïc, Denis Palluel le maire d'Ouessant.
De gauche à droite, Jean-Yves Cozan, Gwen Catala, l'écrivain Anthony Palou, l'écrivain et le poète Gérard Le Gouïc, Denis Palluel le maire d'Ouessant.
Palmarès 2012

Grand prix des îles du Ponant : La Havane, année zéro, Karla Suarez (Cuba), éditions Métailié.
Prix Beaux Livres : Au coeur du Parc National de la Réunion, Bernard Grollier et Hervé Dourhis, Epsilon Editions.
Prix Essai : Vincent de Moro Giafferi, défendre l’homme toujours, Dominique Lanzalavi, Editions Albiana.
Prix Fiction : En chute de libre, Carl de Souza, Editions de l’Olivier.
Prix Sciences (2 ex aequo) : L’usage de l’île, Nathalie Bernardie-Tahir, Editions Petra. Ile Diserte, de Charlie Galibert, Editions Albiana.
Prix Poésie : Nomade, je fus de vieille mémoire, Anthony Phelps (Haïti), Editions Bruno Doucey.
Prix Polar : Le bal des innocents de Samir Bouhadjadj, Editions du bout de la rue.
Prix Jeunesse (2 ex aequo) : Les Trésors d’Ismeralda de Daniel Pagès (autoédition). Contes du Japon de Pascale Fontaine, éditions Reflets d’ailleurs.
 
 
 


21/09/2012
David Raynal





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 30 Mars 2017 - 00:37 Faire pleurer les arbres à Alaçati…