Actualités du tourisme

« Trésors romantiques » - un voyage de rêve entre Thaïlande, Cambodge et Vietnam

« Plusieurs pays, une seule destination ! » ASEAN, l’Association des Pays du Sud-Est asiatique lance des voyages de rêve transfrontaliers sur les thèmes les plus variés. “Découverte des anciens royaumes“, “Expériences gastronomiques“, “Villes inscrites au Patrimoine mondial“ ainsi que “Trésors romantiques“ celui que nous avons testé entre Thaïlande, Cambodge et Vietnam.

Par Catherine Gary



Bangkok capitale vivante de la Thaïlande, une ville où traditions et modernité se rejoignent.©lindigomag/Pixabay
Bangkok capitale vivante de la Thaïlande, une ville où traditions et modernité se rejoignent.©lindigomag/Pixabay

De gauche à droite : Oasis Spa, un havre bien caché dans un quartier animé avec sa maison traditionnelle en  bois de teck ; Au Riverfront pier - les anciens docks transformés en quartier à la mode.  © C.Gary et  © Lindigomag/Pixabay
De gauche à droite : Oasis Spa, un havre bien caché dans un quartier animé avec sa maison traditionnelle en bois de teck ; Au Riverfront pier - les anciens docks transformés en quartier à la mode. © C.Gary et © Lindigomag/Pixabay
Quelques spots branchés à Bangkok pour commencer

Un conseil pour lâcher prise à l’arrivée et profiter pleinement des moments qui vont suivre : faites un tour en ville pour un vrai massage à la Thaï.

Nous avons testé Oasis Spa, un havre bien caché dans un quartier animé avec sa maison traditionnelle en bois de teck, ses bassins aux nénuphars, son jardin et sa décoration raffinée… en un mot, idéal pour une mise en ambiance à la fois physique et mentale… Sachez que Bangkok bouge et change à vue d’œil et si vous connaissez déjà les temples et les palais ou après les avoir visités, la capitale contemporaine mérite elle aussi votre attention. Le soir par exemple au Riverfront pier - les anciens docks transformés en quartier à la mode - on assiste au coucher du soleil sur le fleuve Chao Praya après avoir déniché quelques trésors au marché couvert puis dégusté l’irrésistible cuisine thaï dans l’un des restaurants branchés.

Au port de Ban Phe Pier le bateau se dirigeant vers l’île de Koh Samed attend les voyageurs pour une traversée  jusqu’à la petite crique de sable immaculé de l’hôtel Paradee où tout le personnel  est présent pour vous accueillir. © C.Gary
Au port de Ban Phe Pier le bateau se dirigeant vers l’île de Koh Samed attend les voyageurs pour une traversée jusqu’à la petite crique de sable immaculé de l’hôtel Paradee où tout le personnel est présent pour vous accueillir. © C.Gary

A Thung Prong Thong  la mangrove dorée avant d'arriver sur la plage de sable fin de  l’hôtel Paradee . © C.Gary
A Thung Prong Thong la mangrove dorée avant d'arriver sur la plage de sable fin de l’hôtel Paradee . © C.Gary
Koh Samed  et mangrove dorée : en route vers l’est thaïlandais !

Le lendemain, la route en direction du Cambodge donne le temps d’apprécier les paysages de rizières et les étangs d’élevage piscicole dans cette région peu fréquentée.

On s’arrête à Thung Prong Thong pour une balade insolite à travers une gigantesque mangrove traversée de sentiers aménagés dans la forêt de palétuviers dont les couleurs changent aux différents moments de la journée. Dans ce bout du monde où la nature garde ses droits inviolés, l’enchevêtrement des racines aériennes permet la vie de toute une faune de crabes et d’oiseaux qui s’activent dans le silence et le calme des lieux. On y apprend les secrets de cet écosystème préservé avant de reprendre la route le long de la côte solitaire qui découvre les camaïeux turquoise de sa mer étale à travers les branches gracieuses des filaos. Au port de Ban Phe Pier le bateau vers l’île de Koh Samed attend les voyageurs pour une traversée tonique jusqu’à la petite crique de sable immaculé de l’hôtel Paradee pour des moments édéniques de beauté et de sérénité. A commencer par l’installation dans un pavillon aux murs peints à la chaux et au toit de chaume avec à l’intérieur piscine privée, vue sur la mer et déco raffinée dont seuls les Thaïs ont le secret. Délices de fruits tropicaux, langoustes et crevettes grillées sont servis en barbecue le soir sur la plage pour que les amoureux se sentent seuls au monde le temps de cette parenthèse enchantée.

Les temples d’Angkor le temps d’une escale au Cambodge © www.asiaget.fr
Les temples d’Angkor le temps d’une escale au Cambodge © www.asiaget.fr

Angkor sommeille depuis des siècles sous la garde des racines aériennes de sa forêt tropicale  et sous la protection des nombreux moines boudhistes qui déambulent dans les ruines. © Lindigomag/Pixabay
Angkor sommeille depuis des siècles sous la garde des racines aériennes de sa forêt tropicale et sous la protection des nombreux moines boudhistes qui déambulent dans les ruines. © Lindigomag/Pixabay
Les temples d’Angkor le temps d’une escale au Cambodge
 
De retour à l’aéroport de Bangkok, le vol vous dépose une heure plus tard à Siam Reap au Cambodge, à pied d’œuvre pour la découverte des merveilles d’Angkor, l’ancienne capitale de l’empire khmer, 750 000 habitants au XIIIè siècle.

Impossible de tout voir, il y a 3000 temples dans cette ville-temple classée au Patrimoine mondial dont 39 se visitent sur 400 km2.  C’est gigantesque ! En 1860 Angkor sommeille depuis des siècles sous la garde des racines aériennes de sa forêt tropicale quand elle attire l’attention de l’explorateur et naturaliste Henri Mouhot, le pays étant alors un protectorat français. Lentement restauré puis à nouveau oublié avec la guerre civile et le régime des Khmers rouges, elle retrouve peu à peu sa beauté unique et attire les touristes du monde entier. 

Angkor Vat, le plus révéré et le mieux conservé des temples hindous ; Il faut se lever à l’aube pour assister au spectacle magique de ce temple consacré à Vishnou.© C.Gary
Angkor Vat, le plus révéré et le mieux conservé des temples hindous ; Il faut se lever à l’aube pour assister au spectacle magique de ce temple consacré à Vishnou.© C.Gary

Parmi les bas reliefs : les combats des Pandavas pour leur souveraineté, à la hauteur des récits d’Homère et les danseuses sacrées, les divinités parées de bijoux et de coiffures élaborées .© C.Gary
Parmi les bas reliefs : les combats des Pandavas pour leur souveraineté, à la hauteur des récits d’Homère et les danseuses sacrées, les divinités parées de bijoux et de coiffures élaborées .© C.Gary
Angkor Vat, le plus révéré et le mieux conservé des temples hindous

Il faut se lever à l’aube pour assister au spectacle magique de ce temple consacré à Vishnou.

Ses cinq tours-montagnes, images du Mont Mérou et séjour des dieux hindous, apparaissent alors sur fond de ciel rougeoyant tout en se reflétant sur les bassins dans le soleil levant. On pénètre ensuite dans l’enceinte côté ouest le long d’une allée dallée qui traverse d’abord la ceinture carrée des douves, images de l’océan cosmique, puis la succession des cours sous le regard des lions et les serpents nagas, ces symboles du pouvoir du roi Suryavarma II. C’est lui qui au XIIè siècle mobilise 300 000 ouvriers et 6 000 éléphants pour asseoir son pouvoir et venir à bout de ce chef d’œuvre. Avant de pénétrer dans le saint des saints au pied des tours, les centaines de mètres des plus raffinés bas-reliefs d’Angkor vous propulsent au cœur des mythes et des légendes du Ramayana et du Mahabharata, les grandes épopées hindoues. Attention chef d’œuvre ! Voyez le Barattage de la mer de lait pour le nectar d’immortalité, un moment digne de la Genèse et les combats des Pandavas pour leur souveraineté, à la hauteur des récits d’Homère ! Partout, les danseuses sacrées, les divinités parées de bijoux et de coiffures élaborées vous rendent difficile le retour sur terre…

Bayon :  56 tours (aujourd’hui 37) entièrement sculptées dont chacune arbore sur ses quatre côtés le sourire énigmatique de Bouddha en version XXL…  © C.Gary
Bayon : 56 tours (aujourd’hui 37) entièrement sculptées dont chacune arbore sur ses quatre côtés le sourire énigmatique de Bouddha en version XXL… © C.Gary
Bayon, le mystère incarné dans les sourires de Bouddha
  
Imaginez 56 tours (aujourd’hui 37) entièrement sculptées dont chacune arbore sur ses quatre côtés le sourire énigmatique de Bouddha en version XXL… Envoûtant !

Après avoir escaladé les marches jusqu’aux faces gigantesques autrefois envahies par le lierre vous vous perdez au hasard de ce dédale de pierre dans une atmosphère mystique d’une sublime beauté. Vous voici dans le dernier des temples-montagnes d’Angkor, érigé par Jayavarman VII au XIIIè siècle en signe de reprise du pouvoir khmer sur les envahisseurs Chams. On dit que ces effigies sont aussi les siennes… En redescendant, les bas-reliefs vous interpellent dans leur raffinement exquis en vous contant cette vie quotidienne lointaine en maintes scènes de marché, de chasse et de pêche… Vous faites ensuite le tour de l’ensemble pour admirer la structure qui se dresse au cœur de la forêt avec à ses pieds l’eau piquée de nénuphars dans laquelle elle se reflète…  

Cap vers le delta du Mékong et son étonnant marché flottant de Can Tho.© C.Gary
Cap vers le delta du Mékong et son étonnant marché flottant de Can Tho.© C.Gary

La capitale du sud Vietnam, une ville de plus en plus branchée où les bâtiments tels l'opéra ou la poste centrale  témoignent encore de la présence française,© Wikipedia
La capitale du sud Vietnam, une ville de plus en plus branchée où les bâtiments tels l'opéra ou la poste centrale témoignent encore de la présence française,© Wikipedia
De Saigon au delta du Mékong
 
On traverse la capitale du Sud Vietnam en écarquillant les yeux. En quelque dix années la ville est devenue méconnaissable dans ses quartiers contemporains, hyperactifs.

Aujourd'hui se succèdent les enseignes de luxe - trio Dior, Vuitton et Chanel en tête – qui affichent la prospérité frénétique d’un pays qui rattrape le temps perdu après avoir été si longtemps soumis à la guerre. Les nostalgiques de la présence française ne sont pas en reste, la poste centrale, la cathédrale, l’opéra, le lycée où étudia Marguerite Duras et autres bâtiments publics du XIXè siècle trônent toujours en bonne place et font un contrepoint inattendu avec le reste. Saigon a du charme et on s’y attarde avec plaisir à l’heure du dîner, sûrs de se régaler dans la multitude des petits restaurants qui servent de délicieuses soupes Pho et une cuisine traditionnelle incomparable. On fait cap ensuite vers le delta du Mékong et son étonnant marché flottant de Can Tho. Il faut se lever tôt pour profiter de l’agitation qui règne sur l’eau chaque jour à l’aube. Les bateaux où vivent les familles, chargés de fruits tropicaux et de légumes, s’y retrouvent par centaines pour vendre ou échanger leurs marchandises sous les yeux curieux des quelques touristes embarqués eux aussi. Il est possible d’accoster pour la visite d’un jardin enchanté où poussent tout ce que la région compte de fruits exotiques qu’on rêverait d’emporter. 

Le J.W.Marriott Lamarck University Emerald Bay de Phu Quoc est le lieu qu’il faut s’offrir pour un moment d’exception (romantisme oblige) dû au génie inventif du cabinet d’architectes Bill Bensley de Bangkok. © Tripadvisor.fr
Le J.W.Marriott Lamarck University Emerald Bay de Phu Quoc est le lieu qu’il faut s’offrir pour un moment d’exception (romantisme oblige) dû au génie inventif du cabinet d’architectes Bill Bensley de Bangkok. © Tripadvisor.fr

L’hôtellerie de luxe est l’un des fleurons de la Success story vietnamienne.© C.Gary
L’hôtellerie de luxe est l’un des fleurons de la Success story vietnamienne.© C.Gary
Sur l’île de Phu Qhoc, on se pose dans un accueil unique !
 
L’hôtellerie de luxe est l’un des fleurons de la Success story vietnamienne. En voici un aperçu sur cette Phuket vietnamienne, riche déjà d’une cinquantaine de cinq étoiles.

Le J.W.Marriott Lamarck University Emerald Bay de Phu Quoc est le lieu qu’il faut s’offrir pour un moment d’exception (romantisme oblige) dû au génie inventif du cabinet d’architectes Bill Bensley de Bangkok, un bâtisseur hors normes dont les hôtels se comptent aujourd’hui par dizaines, chacun unique en son genre. Il a imaginé une Université pour accueillir les visiteurs au sein de différents départements gardant la mémoire d’une haute culture scientifique qui vous apprend plein de choses à travers les différents quartiers, villas et bâtiments. L’accueil a lui seul vaut le détour et la suite des découvertes est digne d’un voyage de noce. 

l’île de Koh Samed attend les voyageurs pour une traversée jusqu’à la petite crique de sable immaculé de l’hôtel Paradee pour des moments édéniques de beauté et de sérénité. A commencer par l’installation dans un pavillon aux murs peints à la chaux et au toit de chaume avec à l’intérieur piscine privée, vue sur la mer et déco raffinée .© C.Gary
l’île de Koh Samed attend les voyageurs pour une traversée jusqu’à la petite crique de sable immaculé de l’hôtel Paradee pour des moments édéniques de beauté et de sérénité. A commencer par l’installation dans un pavillon aux murs peints à la chaux et au toit de chaume avec à l’intérieur piscine privée, vue sur la mer et déco raffinée .© C.Gary

Le grand palais à Bangkok (Thaïlande) © C.Gary
Le grand palais à Bangkok (Thaïlande) © C.Gary
Plus d'infos


S’informer :

Office National du Tourisme de Thaïlande
Tél. : 01 53 53 47 00

https://www.tourismthailand.org
www.tourismethaifr.com/Accueil/index.tpl

Choisir son agence :

Programme Romantic avec NostalAsie

Spécialiste des voyages sur mesure en Asie l’agence organise entre autres la thématique "trésors romantiques" promue par ASIAN

https://nostalasie.wordpress.com
http://www.ann.fr/1040/voyage-sur-mesure-en-tha%C3%AFlande/trio-de-la-route-romantique.html

 

En haut de gauche à droite : L'entrée du J.W.Marriott Lamarck University Emerald Bay de Phu Quoc;  Illustration de  l’irrésistible cuisine thaï dans l’un des restaurants branchés de Bangkok; En bas de gauche à droite : Toutes les saveurs et couleurs d'un magnifique marché flottant; L'hôtel Paradee . Copyright Catherine Gary
En haut de gauche à droite : L'entrée du J.W.Marriott Lamarck University Emerald Bay de Phu Quoc; Illustration de l’irrésistible cuisine thaï dans l’un des restaurants branchés de Bangkok; En bas de gauche à droite : Toutes les saveurs et couleurs d'un magnifique marché flottant; L'hôtel Paradee . Copyright Catherine Gary
Bonnes adresses en Thaïlande :

The Oasis Spa à Bangkok

www.oasisspa.net
Restaurant WL, Cuisine trendy de grand raffinement dans un lieu contemporain dédié aussi à des centaines d’eaux minérales faisant partie du décor.
www.waterlibrary.com
Hôtel Hope Land. Bien situé au centre de Bangkok. Style innovant et original.
www.hopelandhotel.com
Hôtel Paradee sur l’île de Koh Samed. Un petit paradis pour amoureux sur une plage de rêve

www.paradeeresort.com

Au Cambodge

Hôtel Le Meridien Resort de Siem Reap. Parfait pour la qualité des lieux et des services à proximité du site d’Angkor.

www.lemeridienangkor.com 

Bonnes adresses au Vietnam :

Restaurant Oriental à Saigon. Excellente cuisine vietnamienne dans un cadre traditionnel de charme. 

www.orientalsaigon.com.vn

Hôtel JW Mariott Phu Quoc Emerald Bay
Un resort de haut luxe pour terminer la voyage en beauté.

www.jwmarriottphuquoc.com


 


13/10/2017
Catherine Gary





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 30 Octobre 2017 - 16:31 Les fêtes d’Halloween dans le monde

Vendredi 20 Octobre 2017 - 16:38 Vaux-le-Vicomte fait son cinéma !