lindigo-mag.com
lindigomagcom
lindigomagcom
L’Indigo, e-magazine du tourisme. Un regard différent, original et inédit sur le Voyage.
Reportage

70 ans d’Azureva à Hossegor

Azureva, le spécialiste des séjours en France, a fêté le 13 mai dernier ses 70 ans à l’Hôtel du Parc Azureva récemment rénové à Hossegor dans les Landes. L’occasion d’évoquer la stratégie et les plans de développement et d’investissement de l’association pour les cinq prochaines années.

Par David Raynal



En 2022, Azureva fête ses 70 ans et en profite pour modifier sa signature.

Avec l’arrivée du train en 1873 des écrivains ont découvert Hossegor, ce petit coin de paradis.© David Raynal
Avec l’arrivée du train en 1873 des écrivains ont découvert Hossegor, ce petit coin de paradis.© David Raynal
En prônant désormais fièrement « L’Accueil en terres de partage », l’association renforce son ancrage territorial et ses valeurs de convivialité, pour encore mieux décliner son offre et ses services autour de la découverte de ses territoires d’exception. Le 13 mai, c’est dans le tout nouvel Hôtel du Parc à Hossegor entièrement rénové sur la Côte d’Argent dans les Landes de Gascogne, que s’est déroulée la célébration des 70 ans de la création d’Azureva.
 

Jean Pochoy, directeur général délégué Azureva - © David Raynal
Jean Pochoy, directeur général délégué Azureva - © David Raynal
Un anniversaire qui a été marqué par la présence de Jean-Luc Michel, président général d’Azureva, Jean Pochoy, directeur général délégué et de Bruno Mounier, directeur commercial, marketing et communication, Patrick Martinez, directeur régional Banques des territoires Nouvelle Aquitaine, groupe Caisse des dépôts et Julien Mogan, architecte associé MOG Architectes.


Car de la Bretagne à la Côte d’Azur, des sommets des Alpes, aux rivages de la Côte Basque, Azureva s’est imposée depuis huit décennies avec son million de nuitées, ses 1000 collaborateurs par saison, 43 établissements et 31 destinations, comme l’un des grands spécialistes des séjours en France.

Ses experts régionaux sont toujours prêts à faire découvrir aux quelque 100 000 clients annuels, ce qu’il y a de plus véritable et d’intense dans nos territoires.

« Nous défendons une nouvelle manière de voyager plus responsable, en privilégiant le local au lointain et la France au reste du monde. Pour l’accueil et le partage, nous mettons l’humain au cœur de notre philosophie » a rappelé Jean-Luc Michel

A partir des années 50, le surf est arrivée à Hossegor. Il existe un type de vague particulier appelées les « Beach break ». Ce sont des vagues qui se forment sur un sol sablonneux, mais qui s’ouvrent des deux côtés. Il est donc possible de surfer aussi bien à droite qu’à gauche.© David Raynal
A partir des années 50, le surf est arrivée à Hossegor. Il existe un type de vague particulier appelées les « Beach break ». Ce sont des vagues qui se forment sur un sol sablonneux, mais qui s’ouvrent des deux côtés. Il est donc possible de surfer aussi bien à droite qu’à gauche.© David Raynal

Authenticité, partage et rencontres

Tout commence en 1926, lorsque les frères Gomez, Louis et Benjamin, s’intéressent à une villa d’eau en bordure du lac© David Raynal
Tout commence en 1926, lorsque les frères Gomez, Louis et Benjamin, s’intéressent à une villa d’eau en bordure du lac© David Raynal
Depuis sa création, Azureva est un des principaux opérateurs du tourisme social et solidaire. Ce grand mouvement, né en 1936 avec l’apparition des congés payés a fortement évolué depuis les vingt dernières années.

Anciennement Vacances-PTT, l’association (loi 1901) visait, à l’origine, à organiser des vacances et donner aux agents de La Poste et des Télécom les moins bien rémunérés la possibilité d’un séjour de deux semaines pour chaque famille, en leur permettant de ne pas dépenser plus qu’à la maison.

L’association fondée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale vise d’ailleurs toujours les vacanciers en quête de « partage, authenticité et découverte du patrimoine local ».   

Ce choix de forme juridique permet d’en faire dès 1956 un acteur historique du secteur du tourisme social : les bénéfices sont réinvestis dans les Villages Vacances, au profit des vacanciers, et non pas distribués sous forme de dividendes aux actionnaires. Aujourd’hui, Azureva continue d’assurer sa vocation sociale en permettant selon sa devise « des vacances de qualité au plus grand nombre et au juste prix ». Depuis maintenant 70 ans, Azureva s’adresse ainsi à plusieurs types de clientèles, avec  pour cible principale : les familles. L’association propose également une offre pour les séjours en «Groupes» et une offre «Séminaire» pour les entreprises désireuses d’organiser des séminaires résidentiels et des journées d’étude.

C’est ainsi qu’en 2022, Azureva fait évoluer sa segmentation afin de proposer une offre plus affinée, en phase avec chacune des cibles de clientèle. « Azureva doit désormais trouver un positionnement plus généraliste et un nouveau modèle économique qui lui permettront de se réinventer et de se développer dans cet univers en perpétuelle évolution » explique Jean-Luc Michel. Plus lisible, cette classification scindée en deux catégories marque le virage de diversification et de montée en gamme de l’offre du spécialiste des séjours en France. Ses 6 clubs, 4 clubs montagne, 11 villages à thème, 17 résidences et hôtels sont désormais classés sous deux catégories : Authentique ou Sélection.

Henri Godbarge, architecte voua sa carrière au régionalisme. Il fut l'un des premiers théoriciens du style néobasque. Il construira en 1927-28 avec les frères Gomez le Sporting Casino à Soorts-Hossegor. Le but était de tout mélanger, les activités sportives, piscine, tennis, pelote basque avec les tables de jeu. Aujourd’hui ces complexes sportifs fonctionnent toujours l’été tandis que le casino est ouvert toute l’année @ David Raynal.
Henri Godbarge, architecte voua sa carrière au régionalisme. Il fut l'un des premiers théoriciens du style néobasque. Il construira en 1927-28 avec les frères Gomez le Sporting Casino à Soorts-Hossegor. Le but était de tout mélanger, les activités sportives, piscine, tennis, pelote basque avec les tables de jeu. Aujourd’hui ces complexes sportifs fonctionnent toujours l’été tandis que le casino est ouvert toute l’année @ David Raynal.

Un grand programme de développement et rénovation

Hossegor pour tous ses visiteurs, c’est l’élégance océane @David Raynal.
Hossegor pour tous ses visiteurs, c’est l’élégance océane @David Raynal.
Côté investissement, un programme de rénovation de 40 millions d’euros sur quatre ans concerne la totalité des sites.


« Azureva a cette année 70 ans et les sites, dont nous sommes propriétaires, doivent être entretenus et régulièrement mis au goût du jour. C’est en ce sens que nous avons mis en place un plan de rénovation sans précédent avec un budget de 40 millions d’euros sur les quatre prochaines années. Ces rénovations nous permettent d’envisager une réponse commerciale aux besoins de la clientèle individuelle, comme à ceux de la clientèle business » souligne Jean Pochoy.

Azureva poursuit ainsi son grand plan de rénovation et de montée en gamme de ses établissements amorcé en 2017.


Pour cela, l’association a recherché un partenariat financier de confiance, pérenne et sécurisé, en se rapprochant du Fonds Tourisme social Investissements (Fonds TSI), créé par la Caisse des Dépôts et l'agence nationale pour les chèques-vacances (ANCV). 


Pour rénover la Résidence Bella Vista de Roquebrune-Cap-Martin et l’Hôtel du Parc à Hossegor, Azureva s’est associé au Fonds TSI en acceptant de s’engager sur des montages financiers structurés organisant ainsi la différenciation entre la propriété immobilière et l’exploitation.

Le canal entre le lac d’Hossegor et la mer a donc été créé en 1876. Cela a permis de créer un effet de chasse entre le port de Cap Breton et le lac devenu marin d’Hossegor afin d'éviter les phénomènes d'ensablement. @ David Raynal.
Le canal entre le lac d’Hossegor et la mer a donc été créé en 1876. Cela a permis de créer un effet de chasse entre le port de Cap Breton et le lac devenu marin d’Hossegor afin d'éviter les phénomènes d'ensablement. @ David Raynal.

Huit millions de fonds propres

Sur le front de mer battu par les vagues de l’océan, la place des Landais qui date des années 30 est constituée de maisons mitoyennes avec des colombages rouges néo basques qui marquent la signature architecturale de la station. © David Raynal
Sur le front de mer battu par les vagues de l’océan, la place des Landais qui date des années 30 est constituée de maisons mitoyennes avec des colombages rouges néo basques qui marquent la signature architecturale de la station. © David Raynal
Avec la mise en place de ce partenariat, Azureva a pu relever le challenge de ces rénovations à hauteur de 14,4 millions d’euros pour la Résidence Bella Vista et de 11,7 millions d’euros pour l’Hôtel du Parc.


Par ailleurs, pour faire face aux besoins financiers résultant de la crise sanitaire, la Caisse des Dépôts  à injecté en 2021, dans le cadre du Plan de Relance, huit millions d’euros de fonds propres dans la structure associative pour son vaste programme de rénovation.

Cette année, Azureva a également décidé de franchir une nouvelle étape avec la transformation de deux premiers sites, le Club de Lacanau en Médoc-Atlantique et le Village à Thème de Bussang dans le massif des Vosges qui seront intégralement rénovés et opérationnels dès cet été. 



« Nous allons rebâtir une stratégie commerciale à partir de valeurs basées sur l’ancrage territorial, la découverte en profondeur des régions où nous sommes implantés et la proximité qui existent chez nous depuis 70 ans » rappelle Jean Pochoy.

A la fin du 19e siècle on comptait 40 ostréiculteurs autour du lac. Il en reste aujourd’hui six qui sont des gens passionnés et qui ont à cœur de continuer cette production d’huîtres @ David Raynal.
A la fin du 19e siècle on comptait 40 ostréiculteurs autour du lac. Il en reste aujourd’hui six qui sont des gens passionnés et qui ont à cœur de continuer cette production d’huîtres @ David Raynal.

Renaissance de l’Hôtel du Parc

Aujourd’hui l’ambition de l’Hôtel du Parc avec ses 84 chambres est de devenir  l’étape hôtelière incontournable de la rive Sud-Est du lac marin de Soorts-Hossegor @ David Raynal.
Aujourd’hui l’ambition de l’Hôtel du Parc avec ses 84 chambres est de devenir l’étape hôtelière incontournable de la rive Sud-Est du lac marin de Soorts-Hossegor @ David Raynal.
Mais revenons un instant à l’Hôtel du Parc qui tient son nom des parcs à huitres qui prospèrent toujours dans le lac marin de Soorts-Hossegor.

Tout commence en 1926,  lorsque les frères Gomez, Louis et Benjamin, s’intéressent à une villa d’eau en bordure du lac. Ils conçoivent un agrandissement dans le plus pur style néo-régional basco-landais. L’établissement, le seul en bord de lac, connait alors un grand succès dans l’entre-deux-guerres. L’Hôtel devient un véritable symbole pour la région des Hautes Landes et de la Côte d’Argent. Il est classé officiellement aux bâtiments de France en 1930.

Entre 1973 et 2002,  le bâtiment change de main à plusieurs reprises. Il est racheté et rénové une première fois par Vacances PTT en 1973, pour en faire un Village Vacances.

En 2001, Vacances PTT s’ouvre au grand public et devient Azureva. La propriété est nommée «Village Vacances Azureva Hossegor Lac» et propose des séjours en pension complète. En 2018, la rénovation du bâtiment commence. Azureva investit plus de 8 millions d’euros et choisit les services du cabinet d’architecte MOG ARCHITECTES, dirigé par Julien Mogan.

« Il s’agissait de s’inspirer de ce style régionaliste Art Déco, sans nostalgie, sans caricature et de l’inscrire dans le 21e siècle avec les lignes et les techniques que nous avons aujourd’hui. Nous avons recueilli un bâtiment qui avait subi des extensions assez maladroites pendant une cinquantaine d’années. Nous avons décidé de suivre la démarche comme si les frères Gomez avaient en 2021 réalisé l’ensemble de cet ouvrage » explique Julien Mogan.

Le style basco-landais, comme dans les maisons labourdines est constitué de façades blanches, des pans de bois, des colombages peints en rouge. © David Raynal.
Le style basco-landais, comme dans les maisons labourdines est constitué de façades blanches, des pans de bois, des colombages peints en rouge. © David Raynal.

Espace spa « Les Bains du Lac »

Dans le restaurant gastronomique, le chef et sa brigade composent en intérieur, sous la verrière ou en terrasse, une cuisine raffinée de terroir entre terre et mer. Julien Mogan du cabinet d’architecte MOG ARCHITECTES - © David Raynal.
Dans le restaurant gastronomique, le chef et sa brigade composent en intérieur, sous la verrière ou en terrasse, une cuisine raffinée de terroir entre terre et mer. Julien Mogan du cabinet d’architecte MOG ARCHITECTES - © David Raynal.
Aujourd’hui l’ambition de l’Hôtel du Parc avec ses 84 chambres est de devenir  l’étape hôtelière incontournable de la rive Sud-Est du lac marin de Soorts-Hossegor.

La façade, exemple typique de l’architecture basco-landaise, a ainsi été rénovée dans le respect de l’écriture architecturale des frères Gomez. Plusieurs espaces de restaurations sont créés, dont le et Bar-Brasserie «La Belle Epoque » restaurant gastronomique «La Rotonde». Dans le second, le chef et sa brigade composent en intérieur, sous la verrière ou en terrasse, une cuisine raffinée de terroir entre terre et mer : filet de canette, foie gras des Landes ou encore Saint-Jacques au saté.  A seulement 28 minutes de la gare de Bayonne en voiture et à 34 minutes de l’aéroport de Biarritz, des espaces dédiés aux séminaires, réunions, showrooms, viennent compléter l’offre haut de gamme de l’hôtel. Rendez-vous incontournable des Landes pour le tourisme d’affaires, l’espace « Mogan » de 107 m² peut accueillir jusqu’à 80 personnes tandis que les salles  “ Chalosse” de 65 m² et “Gascogne” de 42 m² contiennent respectivement 50 personnes et 35 personnes.

Montée en gamme

L’espace spa qui s'étend sur 200 m² baigné de lumière naturelle - © David Raynal.
L’espace spa qui s'étend sur 200 m² baigné de lumière naturelle - © David Raynal.
Enfin, l’espace spa « Les Bains du Lac »,  qui s’étend sur 200 m² est en permanence baigné de lumière naturelle, grâce aux larges baies vitrées donnant sur le lac.

Accessible gratuitement aux clients de l’hôtel, il est doté d’un solarium, sauna, hammam, bains à remous et prestations de massages en cabines (avec supplément). Rénovation des hébergements, digitalisation, nouvelle classification,  l’association Azureva qui a totalisé ses  51,5 millions de chiffre d'affaires en 2019,  poursuit sa transformation et accélère inexorablement sa montée en gamme.

Plus d'infos

Azureva, le spécialiste des séjours en France, a fêté  le 13 mai dernier ses 70 ans à l’Hôtel du Parc Azureva récemment rénové à Hossegor dans les Landes. @DR
Azureva, le spécialiste des séjours en France, a fêté le 13 mai dernier ses 70 ans à l’Hôtel du Parc Azureva récemment rénové à Hossegor dans les Landes. @DR

En savoir davantage cliquez sur :

www.azureva-vacances.com







Hôtel du Parc
911 avenue du Touring Club –

40150 Soorts-Hossegor

05 58 35 27 19 –




contact@hotelparc-hossegor.com


 


04/07/2022
David Raynal





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 26 Juillet 2022 - 15:35 A Saint-Sauveur-en-Puisaye, une maison-livre