Tendances

J4 - 7lo - Une station touristique, un créateur solidaire, un logo

Nous finissons cette semaine dédiée au commerce bio, solidaire et équitable, avec le créateur d'une ligne de vêtements 100% bio. Charles Kipper, un skiman, a eu l’idée de créer un logo du nom de 7LO et pour fédérer ce nom de Sept Laux en un logo et symbole facile à retenir il crée une ligne de vêtements qu’il vend et gère dans sa propre boutique . Une ligne de vêtements consacrée à l’univers du ski et de la montagne. Très tôt, il a souhaité donner une identité visuelle à "sa" station des Sept Laux mais pas n’importe comment, avec une éthique, un sens du bon pour l’environnement et une recette digne « des chiffres et des lettres ». Pari réussi. Mais avant de connaître le parcours de ce jeune créateur, petit tour dans cette belle région de l’Isère.

Par Richard Bayon



Le département de l’Isère est au cœur des Alpes Françaises, là ou les Alpes du Nord rencontrent celles du Sud.; La station des Sept Laux est à 35km de Grenoble et 50km de Chambéry.@ OT Sept Laux
Le département de l’Isère est au cœur des Alpes Françaises, là ou les Alpes du Nord rencontrent celles du Sud.; La station des Sept Laux est à 35km de Grenoble et 50km de Chambéry.@ OT Sept Laux
Le département de l’Isère est au cœur des Alpes Françaises, là ou les Alpes du Nord rencontrent celles du Sud. Ainsi, avec quatre massifs : la chaîne de Belledonne, la Chartreuse, le Massif du Vercors et enfin l’Oisans, et ses sommets (pour certains) enchâssés dans le Parc National des Ecrins, l’Isère totalise à elle seule 25 stations de ski. Pas étonnant de voir que Grenoble fut, très tôt, choisie comme ville des Jeux Olympiques d’hiver (1968) avec les souvenirs inoubliables des Killy, Goitschel, Famose pour ne citer qu’eux….


 

Au cœur de la chaîne de Belledonne où ski de fond et ski de montagne cohabitent, la station des Sept Laux, avec ses lieux dits de : Beldina, Pipay, Pleynet et Prapoutel  @ OT Sept Laux.
Au cœur de la chaîne de Belledonne où ski de fond et ski de montagne cohabitent, la station des Sept Laux, avec ses lieux dits de : Beldina, Pipay, Pleynet et Prapoutel @ OT Sept Laux.

Charles Kipper, créateur logo et marque de vêtement 7LO. @ DR
Charles Kipper, créateur logo et marque de vêtement 7LO. @ DR
Au cœur de la chaîne de Belledonne où ski de fond et ski de montagne cohabitent, se situe la station des Sept Laux, avec ses lieux dits de : Beldina, Pipay, Pleynet et Prapoutel.

C’est le troisième plus grand domaine skiable d’Isère qui s’étire de 1350m d’altitude jusqu’à 2400m sachant que le Grand Pic de Belledonne culmine à 2977m. Les Sept Laux est une  station qui compte pas moins de 45 pistes de ski, 2 itinéraires ludiques, 4 pistes en snow-park et 7 itinéraires en free ski. 


C'est dans cet environnement somptueux que Charles Kipper répond à l'interview de Richard Bayon.
 
Richard Bayon : Pourriez-vous nous parler de votre parcours ?
 

 Charles Kipper : Après des études de commerce, j'ai travaillé dans l'industrie musicale à Paris pendant une dizaine d'années, plus précisément dans le merchandising (gestion des produits dérivés des artistes), puis j'ai quitté ce domaine pour venir m'installer dans la région grenobloise. J’ai commencé comme skiman, puis je suis devenu responsable de boutiques avant d'acheter ma propre affaire sur les 7 Laux. J'ai tout naturellement nommé la société 7LO, dont j’ai fait le logo. Ce dernier ne passe pas inaperçu j’ai décidé alors d’aller plus loin en créant une ligne de vêtements. C’était une évidence et mon expérience dans le merchandising  m’a beaucoup aidé.
 
R.B. Gérez-vous tous les postes de votre entreprise ?
 

C.K. En effet, je contrôle tous les postes, de la création à la vente en passant par la production. Pour moi le choix des matières premières utilisées est très important et j’utilise au maximum du coton bio. Je fais imprimer mes produits sur Grenoble et reverse 1% de mon chiffre d’affaires au mouvement mondial intitulé  « 1% for the planet ». Ce dernier  est un collectif international réunissant  entreprises, associations et personnes, travaillant ensemble à la préservation de l’environnement.
 

Ligne de vêtements  sportswear  100% Bio de Charles Kipper sigle 7LO @ Richard Bayon
Ligne de vêtements sportswear 100% Bio de Charles Kipper sigle 7LO @ Richard Bayon
R.B. Votre logo est l’association d’un chiffre et de deux lettres, une recette simple mais efficace pour le mémoriser ?
 C.K. Oui, le but est d'imprimer mon logo dans l'esprit des gens. Les logos les plus forts sont souvent les plus simples.
 
R.B.  Quel est le profil de votre clientèle ?
 C.K .J’ai une clientèle très variée, aussi bien chez les résidents des 7 Laux, puis tous les vacanciers, et amoureux des sports de glisse et de randonnées durant l’été.  Ils ont rapidement associé mon logo à la station et pour beaucoup, il est devenu le logo de la station.
 
R.B. Souhaitez vous voir vos créations s’exporter dans le monde ?
 
C.K. Mes produits ont déjà traversé la terre, ils ont été vus et photographiés en Nouvelle Calédonie, en Nouvelle-Zélande, USA....Et  (dans un large sourire)  je souhaite que cela ne s'arrête pas là.
 
R.B. Et pour finir qu’elle est votre relation à la montagne et plus particulièrement à la Station des Sept Laux ?
 
CK. Installé depuis presque 13 ans dans cette station je me sens privilégié, et travaille avec plaisir dans un cadre unique tout en profitant de cette immense aire de jeux.
 

Publicité et logo de la ligne de vêtements de Charles Kipper en Isère. @7LO
Publicité et logo de la ligne de vêtements de Charles Kipper en Isère. @7LO
Plus d'infos


https://7lo.fr
https://www.les7laux.com
 
La station des Sept Laux est à 35km de Grenoble et 50km de Chambéry.


Une entreprise bio, responsable, solidaire ou équitable ? Quèsaco ?  Décryptage !

Une entreprise qui revendique le  » « 100% »  Bio  produit à partir de matières ou matériaux  issus de l’agriculture biologique  et sans aucun produits chimiques, le produit « responsable » quant à lui  a la qualité d’avoir des impacts réduits sur l’environnement avec une fabrication réalisée par une main d’œuvre dont les droits sont respectés. In fine c’est un produit  à un coût abordable.. Une entreprise solidaire qu’elle soit de biens ou de services a une utilité sociale et/ou environnementale. Son but n’est pas essentiellement la recherche du profit  elle peut donc  diminuer  sa rentabilité financière pour atteindre ses objectifs sociaux. Il convient également de définir la fonction  de Commerce équitable . Il se pratique grâce à un échange économique où la partie la plus puissante s'engage à respecter les intérêts de la partie la plus défavorisée. En d’autres termes c’est  un partenariat commercial, basé sur le dialogue, la transparence et le respect, qui vise plus d'équité dans le commerce international. 
KF

 

 
 

 

 


25/03/2021
Richard BAYON





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Mai 2021 - 19:08 Préparons les beaux jours….!