Gastronomie

Le Skrei de Norvège, un poisson venu du froid

L’histoire du cabillaud de Norvège est celle d’une pêche ancestrale auréolée d’aventures de marins et de récits de pêches miraculeuses : un mythe devenu au fil du temps l’héritage de tout un peuple. De plus, cette pêche est l’une des seules au monde à avoir progressé ces dernières années.

Par Catherine Gary



Pêcheur de Skrei dans la Mer de Barens (Norvège)
Pêcheur de Skrei dans la Mer de Barens (Norvège)
Une fois par an, depuis des temps immémoriaux, un événement étrange se produit dans l’océan Arctique : de janvier à mars, des millions de cabillauds migrent de la Mer de Barents vers les côtes norvégiennes pour atteindre les zones de frai, dans l’archipel des îles Lofoten, à 400 km au nord du cercle polaire. Les Norvégiens appellent Skrei ces cabillauds qui ont atteint leur maturité sexuelle ; du mot viking Skrida qui signifie “j’avance“. Au cours de son périple dans le dédale des fjords, l’alimentation du Skrei se modifie et se compose essentiellement de capelan et de hareng. Les efforts qu’il effectue et cette alimentation lui permettent alors de développer une chair ferme et blanche comme la neige des glaciers. La délicatesse et la finesse de cette chair lui ont valu le statut de “Joyau des Cabillauds“ de la part des gourmets et des chefs. Sa finesse remarquable, sa délicatesse et sa blancheur sont appréciés par les gastronomes les plus avertis et il se prête à toutes les créations culinaires, des plus simples aux plus complexes. Séché  et salé, il prend alors le nom de morue…
 
 

Gros chalutier sur la Mer de Barens (Norvège)
Gros chalutier sur la Mer de Barens (Norvège)
Un label officiel pour garantir l'authenticité et la fraîcheur des Skrei de Norvège

Dans le cadre d’une démarche qualité, l’Industrie de la Pêche Norvégienne a mis en place un label officiel permettant de garantir l’authenticité et la fraîcheur “Premium” des Skrei de Norvège commercialisés en Europe. Ce label a été attribué par un organisme certificateur et garantit au consommateur final un certain nombre de points qualité parmi lesquels :

. Une chair claire et ferme : il est sorti vivant de la mer et conditionné le jour même.
.  Une chaîne du froid totalement maîtrisée.
. Une durée  maximale de 12 heures entre la pêche du Skrei et son conditionnement.
. Un emballage optimisé pour le transport.
.  Une parfaite traçabilité du poisson (zone de pêche, nom du bateau de pêche, heure de
réception du poisson à l’unité de transformation et d’emballage).

Vous le trouverez sur les étals des meilleurs poissonniers. Mais faites vite : sa saison est courte !

Pour en savoir plus :  www.poissons-de-norvege.com
 

 

Cabillauds après la pêche
Cabillauds après la pêche


04/04/2012
Catherine Gary





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 23 Avril 2017 - 18:48 La cuisine corsaire d’Emmanuel Tessier