Reportage

Afrique : Ghana, dans l’âme africaine

Héritier d’une culture vieille de plus de 2000 ans, le Ghana a conservé nombre de traditions séculaires. A l’ouest du continent, rois, sorciers, légendes et coutumes ont su traverser les siècles. Voyage de Kumasi à Wa, en terres Lobi et Gurunsi.

Reportage et photos Patrick Cros



célébration des funérailles dans l'ex-royaume Ashanti
célébration des funérailles dans l'ex-royaume Ashanti
Au centre du pays, à environ 200 kilomètres d'Accra capitale du Ghana, Kumasi offre tout le charme d’un pays où le temps semble s’être arrêté. Légendes et coutumes sont restées intactes dans cette capitale de l’ancien royaume Ashanti.





Le samedi est l’un de ses moments forts avec « la célébration des funérailles ». Hommes et femmes se drapent d’élégantes tenues noires et rouges et se rassemblent pour un dernier hommage au défunt, mort parfois … il y a quelques années.

Au rythme de musiques et danses traditionnelles, la foule présente ses condoléances et offre ses dons à la famille jusqu’au au coucher du soleil.

Musée du Palais Royal de Kumasi
Musée du Palais Royal de Kumasi
Kumasi témoignage de la richesse de toute une région

Le lendemain Kumasi s’éveille peu à peu dans la douceur tropicale.Les premières lueurs sont propices à la découverte de la ville avec ses bâtiments coloniaux autour d’un marché considéré comme le plus important d’Afrique occidentale.

Kumasi est aussi le témoignage de la richesse de toute une région. Le Musée du Palais royal abrite, en particulier, d’extraordinaires collections : armures royales, objets en métaux précieux ou en ivoire, sans oublier le symbole local le plus sacré : le Tabouret doré. Ce petit trône en bois recouvert d’or, descendu du ciel selon la légende ashanti, serait habité par les esprits des ancêtres. Interdiction absolue de s’y asseoir ! En quittant la ville vers le nord, la piste emprunte l’ancienne route des caravanes.

Le vert de la forêt cède peu à peu sa place à l’ocre de la savane. Des mosquées à l’architecture soudanaise apparaissent, témoignage du commerce autrefois florissant entre le Royaume du Soudan et la Région de Kumasi, grande productrice d’or et de la fameuse noix de cola.

vieil homme Lobi
vieil homme Lobi
Au pays des Lobi

La route entraîne le voyageur au nord-ouest du Ghana, chez le peuple Lobi. Ici, l’impression de remonter le temps se confirme. Dans la chaleur écrasante d’un village, un vieil homme, assis sur un tronc d’arbre devant sa maison d’argile, et son épouse, avec son disque labial, semblent appartenir à un autre monde, à une autre époque. A l’intérieur de l’habitation, où règne une relative fraîcheur, aucun superflu dans l’étable comme dans les chambres qui se côtoient, si ce n’est quelques fûts métalliques … et, sorti de nulle part, un balafon derrière lequel le maître de maison prend place. Aux premières notes de musique, des enfants se mettent à danser. Un moment insolite et magique. Les Lobis sont, il est vrai, réputés pour leurs talents de musicien et sont considérés comme de fins artistes. Leurs statuettes, utilisées pour une protection spirituelle, occupent une place de prestige dans nombre de collections d’art africain.
Pauvreté et poussière ocre, se retrouvent à Wa, capitale de la région. Bien que principale attraction touristique de la ville, le Palais royal lui-même semble à l’abandon depuis la mort, en 1998, de l’avant dernier roi.

maison patriarcale Gurunsi
maison patriarcale Gurunsi
En terre Gurunsi

Plus au nord, à la frontière du Burkina Faso, la piste conduit chez les Gurunsi,dans une contrée parmi les plus authentiques du continent africain. La vie s’y perpétue, immuable, dans de grandes maisons patriarcales fortifiées et isolées, aux belles fresques murales.

Les dessins, réalisés par les femmes Gurunsi ont avant tout une signification symbolique. Ils renvoient aux cultes pratiqués par les anciens dans la maison. Figures et peinture acrylique remplacent peu à peu les motifs géométriques et les colorations traditionnelles, mais l’esthétique reste étonnante.

Ces maisons arrondies s’intègrent parfaitement aux collines verdoyantes qui les entourent. L’organisation de l’espaces y est rationnelle : les hommes ont leur lieu de réunion hors de la maison, près des champs dont ils ont la charge. Les femmes contrôlent la cour intérieure où elles s’attèlent à leurs activités journalières. Equilibre des formes architecturales, équilibre des espaces de vie : les Gurunsi semblent posséder le sens inné de la « mesure ».

vieille femme Lobi
vieille femme Lobi
Infos pratiques

Langue officielle : anglais

Formalités :
Visa obligatoire
Ambassade du Ghana, 8 villa Saïd, 75116 Paris - Tél. : 01 45 00 09 50
Santé
Vaccin fièvre jaune obligatoire
hépatites A et B recommandées ainsi que traitement antipaludéen

Plus d’infos
Centre médical Institut Pasteur,
209-211 rue de Vaugirard
75015 Paris
Tél. : 01 40 61 38 00
http://www.pasteur.fr/sante

Partir
Pas de vol direct depuis la France : suivant les compagnies,
on peut passer par Londres (British Airways), Francfort (Lufthansa),
Amsterdam (KLM), Abidjan (Air France), Casablanca (Royal Air Maroc).
Il faut compter environ 8 heures de vol au départ de Paris.
Décalage horaire : -1h en hiver / -2h en été.

Kumasi, Reine Ashanti
Kumasi, Reine Ashanti



19/09/2011
Patrick Cros





Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Novembre 2017 - 16:39 Terres ancestrales : aux origines de l’Irlande

Lundi 2 Octobre 2017 - 23:00 L’Alentejo, le Portugal des grands espaces